Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

D’une calamité à l’autre ou d’une poison à une peste…

Pour toi la peste.
Je trouve que ça te va bien cette photo.
Une rose sauvage qui capte la lumière même dans les zones d’ombres.

Bisous la Peste.
La Poison

Publicités

7 Réponses

  1. On sent comme une rancœur tenace !
    Keep cool !!!
    J’espère que c’est du 2eme degré
    Un peu de recul…
    A part ça la photo est superbe
    Bonne semaine
    A+
    Den

    6 juin 2011 à 09:08

    • Pas de rancœur !!!! bien au contraire, un clin d’œil d’une Poison à une Peste.
      J’ai pensé à elle avec cette photo. C’est ma copine 😉 elle est forte. Même dans les moments sombres, elle a su voir les petits rayons de lumière et s’en nourrir.
      Bonne semaine à toi aussi.
      Je me sauve profiter également d’un rayon de soleil
      J’espère que tu en as aussi près de chez toi.
      A bientôt
      Val

      6 juin 2011 à 09:15

  2. locadine

    Je n’y ai pas vu de rancoeur bien au contraire ! Comme tu le dis Val un clin d’oeil pour une personne , qui malgré ses tracas , sait profiter de chaque rayon de soleil qui vient lui réchauffer le coeur . Très belle photo , j’aime beaucoup .

    6 juin 2011 à 15:20

    • Je regardais une araignée avec un gros ventre vert…. (j’ai une vie passionnante 😆 ) si bien que je n’avais pas fait attention aux fleurs.
      Mon côté « moqueur » me fait sourire en pensant que de cette fleur délicate en apparence, va naitre un « gratte cul ». J’adore, comme quoi il faut se méfier de ce qui parait « délicat ».
      Bon sur ces sages paroles matinales, je vais quitter le coin pour aller courir. A la prochaine Claudine 😉

      7 juin 2011 à 06:55

  3. A Fleurer l’Hors au Gris des Ombres ,
    La Rose Sauvage est Douce en Soie ,
    Sa Peine est d’Ans envers le Nombre ,
    Mais son Coeur Dore Chacune des Voies.
    NéO~
    belle Soie Ré.

    6 juin 2011 à 19:19

  4. Merci NéO~ pour ces mots dits
    Posés sur la toile
    Petite part de toi
    Qui tissent l’émoi
    Au fil des mots lus
    Val

    7 juin 2011 à 07:05

  5. Très belle photo, Val! La lumière met en relief ces pétales si fragiles. 🙂

    8 juin 2011 à 02:55

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s