Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Refuge

 

Quand l’immensité est mon refuge
Quand le ciel est mon abri
Quand l’espace est mon nid

 

 ****

 
 

1- Refuge

« Soyez votre propre lampe, votre ile, votre refuge. Ne voyez pas de refuge hors de vous-même ».

Bouddha
 
Publicités

29 Réponses

  1. Sur le Haut des Sentiers , quand la Pierre est Chemins ,
    Tout aux Fils des Crêtes , Haut Refuge d’un Jour ,
    Se Trouve l’Âme des Montagnes , tout le Charme du Grain ,
    Dans la Peau des Aretes , des Couloirs Alentours ,
    Hors des Pas Balisés , En Nature de l’Ecrin .
    NéO~
    A Fleur de Roches , je suis en Lien.

    11 juin 2011 à 07:38

    • Merci, NéO~, tu résumes très bien par les mots ce que j’ai voulu faire passer par l’image.

      13 juin 2011 à 18:17

      • Une Même Approche en Son Echo .

        13 juin 2011 à 18:50

      • Je sais que tu sais lire mes images 🙂

        14 juin 2011 à 06:30

  2. Le monde de Sergio

    Dis mois belle des monts, donnes moi un peu de ton paysage !
    Mais si j’ai bien compris l’ultime refuge est en soi-même, à chacun de le trouver.

    11 juin 2011 à 08:34

    • Je partage avec plaisir avec qui sait l’apprécier.
      Savoir est une chose, y arriver en est une autre…
      Chacun sa quête
      Val

      13 juin 2011 à 18:16

  3. Paysage et phot magnifiques

    L’espace grandiose favorise le retour en soi-même

    Bon W-E
    Je t’embrasse
    Marie

    11 juin 2011 à 08:39

    • C’est ici que je trouve mon équilibre. Ça remet tout en place et permet d’affronter la vie en bas. J’adore.
      Étant donné que je ne suis pas passée du week-end, je te souhaite une bonne semaine.
      Bises
      Val

      13 juin 2011 à 18:13

  4. azraelle29

    Pfiou, que c’est grandiose ! J’adore 🙂

    11 juin 2011 à 10:07

    • J’adore aussi c’est ce que je me dis tous les jours.
      Une chance, d’apprécier ce qui nous entoure, la vie n’en est que plus belle 🙂

      13 juin 2011 à 18:10

  5. J’ai essayé cette nuit. J’ai pas allumé, j’ai essayé d’avancer mais je me cognais partout! On me l’avait déjà dit , mais là j’en suis sûr, je suis vraiment pas une lumière.

    12 juin 2011 à 11:10

    • Si ça peut te rassurer…. je n’en suis pas une non plus. Heureusement, sinon on aurait du mal à dormir 😉

      13 juin 2011 à 18:08

      • Bien au contraire, LAncolie. Tu rayonnes de sérénité, de sagesse, d’humanité. De douceur et de beauté d’esprit. Ce n’est pas un compliment, je n’en fais que très-très rarement, dans les cas désespérés seulement.
        Ce n’est que mon ressenti, et j’ai de grosses narines (il suffit de regarder ma photo).

        13 juin 2011 à 18:17

      • Heureuse de voir que tu ne fais pas de compliments car je ne saurai surmonter ça. Je fuis les compliments, parfois ça me fait penser à du miel qui coule par les trous d’une tartine et qui t’envahit les doigts. Tu vois ce que je veux dire?
        🙂 J’ai encore du chemin à parcourir pour arriver à être vraiment ce que tu ressens. Peut être que tu vois dans l’avenir. Si c’est ça, ça me fait plaisir, ça veut dire qu’un jour j’aurai atteins la sagesse… il y a encore du boulot, mais je fais confiance à tes grosses narines.

        14 juin 2011 à 06:40

  6. Quel spectacle. On aurait envie de rester là des heures.

    12 juin 2011 à 14:54

    • Oui superbe spectacle, le plus dur n’est pas d’y arriver, mais de redescendre.On y est si bien…

      13 juin 2011 à 18:06

  7. In front of this grand view of nature, I feel that I may be able to find my lamp and find my refuge in me.
    Thank you for your post!
    Have a nice day!
    magnifika

    13 juin 2011 à 15:46

    • Merci pour ton passage ici. Trouver refuge en soi est la certitude d’avoir toujours un refuge à disposition, même s’il est bon d’avoir une épaule sur laquelle il est bon de poser la tête.
      Bonne journée à toi également
      Val

      13 juin 2011 à 18:04

  8. Je savais pas que tu étais polyglote en plus. Alors je me lance:
    這是一個美麗的網站。

    14 juin 2011 à 06:38

    • (ça veut dire: « c’est un beau site », mais c’est plus joli écrit comme ça).

      14 juin 2011 à 06:41

      • Merci, c’est vrai que c’est joli comme ça

        14 juin 2011 à 06:44

    • Tu le penses vraiment? 😆 je ne juge pas, si tu le dis….c’est que tu le penses

      14 juin 2011 à 06:43

  9. Belle photo exaltante !
    C’est vrai que le plus dur est de redescendre…
    Quant aux compliments, ce sont eux qui forgent les armes du petit à devenir grand et à affronter le monde…
    A+
    Den

    14 juin 2011 à 20:25

    • Je crois que le plus dur, c’est l’hiver quand on se retrouve au soleil, dans un autre monde et qu’il nous faut retrouver la grisaille en bas, mais bon, quand on redescend, on est remplis de bonnes choses.
      Les compliments sont importants pour l’apprentissage du « devenir grand » et bien naturellement je n’en suis pas avare. Ceux que je n’aime pas, ce sont les compliments d’adultes intéressés ou dits parce que c’est bien de les dire. Certains ne sont pas sincères et je déteste ça. Quant aux vrais et sincères compliments vis à vis de moi, ils me dérangent parfois. J’aimerai ne recevoir de compliments que lorsqu’il m’a fallu me battre ou faire un effort pour arriver au résultat. Si c’est une chose obtenue facilement, nul besoin de compliments.

      15 juin 2011 à 07:11

  10. Ces montagnes font rêver, et les mots qui les accompagnent nous font réaliser que la paix n’existe qu’en soi.

    Belle journée, Val! ;o)

    15 juin 2011 à 02:18

    • A soi de trouver la façon d’être bien, d’être en paix. J’avoue que ce n’est pas toujours évident.
      Belle journée à toi aussi

      15 juin 2011 à 07:13

  11. Et oui redescendre là est la question ! Pour ma part , je trouve qu’il est plus dur de descendre que de monter (en montagne) ! Beau panorama , que je ne me lasse jamais de regarder . Magnifique photo , qu’il fait bon de regarder à tout instant , bisous ma grande et j’espère que les mollets vont mieux MDR .

    15 juin 2011 à 16:27

    • Si j’ai bien compris, la politique c’est l’inverse de la montagne, parce qu’il est plus dur de monter que de descendre. J’en connais quelques-uns qui n’auraient jamais pu faire montagne comme métier.

      16 juin 2011 à 08:01

  12. Les mollets sont heureux 😉 j’ai rajouté un super tatouage sur ma cuisse qui change de couleurs de jour en jour. Elle a commencé par être bleue, ensuite, jaune, un peu marron et là….beurk
    J’ai eu un petit raté en descente, mais pas en vtt 😆

    15 juin 2011 à 19:43

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s