Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Une étoile


1-Noir, mais avec de l’ espoir…

Quand tu te retrouves
Dans ta profonde solitude
Penses que je suis là,
Pour t’extirper de ce néant par instants.
J’aimerai gommer ton désespoir,
Dessiner un sourire,
Faire briller ton regard.
J’aimerai, mais jamais je ne pourrai tout changer.
Jamais, je ne pourrai te mettre sur un autre chemin
Mais je t’accompagne sur celui qu’il te faut emprunter.
Je suis là pour aplanir ta route.
Je te soutiens, je t’aide à avancer,
Je chasse les nuages qui t’étouffent.
Je suis le cahier blanc, ouvert à tes pensées
Pour que tu saches où poser tes cris, tes doutes, tes espérances.
Je suis le miroir de ton âme, sans juger.
Je suis toi, avec l’indulgence que tu ne t’accordes pas.
Je suis ton amie.
Tu connais mes pensées, celles que ma conscience n’a pas encore validées.
Tous ces instants précieux qu’il m’est permis de vivre,
Je les vis encore plus intensément.
Je les vis pour moi, je les vis pour toi.
Ton univers clos agrandit doublement le mien.
Tu es comme un pilier, placé dans ma vie pour me rappeler
Qu’il est bon de profiter de chaque étincelle de la même façon qu’un grand feu.

(L’amour a ses limites quand je pense à tes pieds
Il faut rire de tout, même du pire ma mémère, non ?)

 

2- Calme coloré

Publicités

9 Réponses

  1. Comme c’est bien écrit. La chut m’a beaucoup amusée tout en me retournant comme une crêpe 🙂

    19 août 2011 à 23:23

    • La moquerie est ma signature en quelque sorte.
      A bientôt

      20 août 2011 à 19:58

  2. Mu

    Photos et texte sont très réussis. Et la pointe d’humour de la fin remet tout à sa place.
    J’aime beaucoup!
    Merci

    20 août 2011 à 10:47

    • Merci à toi. Même quand un sujet est sérieux, il est bon de se « moquer » gentiment. Je suis une gentille moqueuse et quand j’aime quelqu’un je préfère taquiner que complimenter 🙂

      20 août 2011 à 19:56

  3. Au Temps d’Espaces en Bleues de Mère ,
    Sont là Ouverts aux Grains de Celle ,
    Qui Danse en Corps sur la Frontière ,
    Au Coeur du Feu d’où s’éteint celle .
    NéO~
    Becs des Toiles.

    20 août 2011 à 11:56

  4. J’aime ta phrase  » au cœur de feu d’où s’éteint celle ». J’y trouve des sens, qui me conviennent bien. Merci NéO~

    20 août 2011 à 20:05

    • Merci à Toi d’âme des Mots ,
      D’Être d’Essence à Fleur de Peau.
      NéO~

      20 août 2011 à 20:11

  5. la volonté ne peut rien sans l’espoir, l’amour sans l’espoir devient une chose morte 😉
    bon dimanche chez toi 🙂

    21 août 2011 à 07:20

  6. Espérer c’est vouloir, vouloir c’est y croire. Moi j’y crois 🙂

    22 août 2011 à 18:00

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s