Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Extraction


– Pas d’acier,  pour un retour à la réalité.

Ballade dans les anciennes gorges du torrent.
Un lieu fou, dépaysant que j’adore, qui permet de me retrouver au centre de la terre, à 10 minutes de mon salon. Non pas de trappe mystère sous mon tapis!
Il suffit de sortir de chez moi, suivre un tapis (de feuilles), passer un pont pour se retrouver cerné par des falaises.
Lieu où la lumière tente de se frayer un vain passage, où le bruit des gouttes d’eau sombrant dans l’abîme se répercute intensément, où la chute d’une feuille ressemble à une chevauchée animale.
Tout y est amplifié, même les pensées.
Au dessus, les arbres, les oiseaux, les rayons du soleil. En bas, l’humidité, la solitude.
L’idée que le torrent puisse, s’il lui en prenait l’envie, revenir dans son ancien lit, pigmente encore plus l’ambiance. (c’est pour l’histoire, ça ne risque pas, enfin, qui sait…)

Publicités

11 Réponses

  1. Quelle chance d’avoir une telle richesse à côté de chez soi ! C’est quoi ces tâches ternes dans la partie haute, de la brume ?
    J’aimerai bien connaître ce lieu un peu plus, tu l’as bien « vendu » ! 🙂

    24 octobre 2011 à 21:26

    • J’ai la chance de vivre dans un lieu magique; enfin à mes yeux, car si tu mets une citadine aimant les étendues bien ouvertes…. elle meure chez moi ou alors il lui faut grimper pour voir loin (c’est ce que j’aime).
      J’ai atténué les détails de la photo pour une atmosphère plus lisse. Avec les rayons de lumière qui passent, ça fait un peu ressortir la brume en hauteur.

      25 octobre 2011 à 08:39

  2. voilà une photo originale dans un lieux pas banal, j aime, bravo, Didi

    24 octobre 2011 à 22:59

    • Bonjour Didi
      Un lieu impressionnant quand on sait, qu’il y a bien des années, il se trouvait sous l’eau.

      25 octobre 2011 à 08:40

  3. impressionnant !

    25 octobre 2011 à 07:00

    • J’aimais y aller avec mes enfants, c’étaient un lieu hors du commun pour y jouer 😉

      25 octobre 2011 à 08:42

      • L’Hors du Commun étant de Tailles ,
        La Pierre prends Corps à son Echelle ,
        En Marches va l’Une Relier sans Failles ,
        Un Coeur qui bat pour l’essentiel.
        NéO~
        Becs de Voie 😉

        28 octobre 2011 à 13:23

  4. locadine330

    Il y avait combien de marches MDR !!! J’aime ce genrte de lieu , même si le fer me dérange un peu ! J’aime aussi ce genre de balade et ce genre de décor ou tu découvres tout le temps . Cela doit être très humide à voir la mousse sur la roche , attention à laglissade sur les fesses MDR ! Bisoussssss .

    25 octobre 2011 à 15:52

    • Oui c’est humide, mais si tu glisses, c’est le menton que tu te rappes, pas le derrière car c’est une échelle. Remarque, tu la montes comme tu veux l’échelle 😆
      Bisous

      27 octobre 2011 à 07:03

  5. Ta photo m’a arraché 2 minutes d’un trou noir, aujourd’hui. C’était le temps dont j’avais besoin pour me ressaisir. Je rêve de pouvoir ressortir et découvrir des endroits comme cela, mais mon horaire ne me le permet pas, en ce moment. Merci! 🙂

    26 octobre 2011 à 01:37

    • C’est déjà 2 mn hors du noir 😉 Ce qui compte c’est que tu saches que tu pourras sortir à nouveau hors du trou…
      Moi, je bosse derrière des vitrines en plein soleil (en ce moment) donc même au boulot, la porte est ouverte…

      27 octobre 2011 à 07:07

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s