Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Distance séculaire

 

700 ans d’écart

Chartreuse de Mélan  et banc  Lilian Bourgeat.
Le banc est une œuvre d’art de Lilian Bourgeat, d’une taille 2,5 fois supérieure à la norme (le banc, pas Lilian, quoi que je ne le connais pas… 😉 )

 

Publicités

25 Réponses

  1. C’est une bonne idée ce cliché, bravo le résultat est superbe.

    28 octobre 2011 à 08:37

    • Juste un banc qui m’interpelle sur le chemin du travail…

      28 octobre 2011 à 20:20

  2. Tout est opposition de style entre l’oeuvre d’art récente et la vieille abbaye. Le brouillard augmente le contraste sur le banc en atténuant cet imposant monument : Bien vu !

    28 octobre 2011 à 11:43

    • Un contraste étonnant comme il y en a souvent à la chartreuse, qui accueille les œuvres des artistes contemporains. Cela peut choquer ou aider à s’ouvrir aux différences.

      28 octobre 2011 à 20:19

  3. En bon Public l’Art et en Temps ,
    Un Oeuvre à Même de reposer ,
    Entre l’Histoire sous mise au Ban ,
    Une belle manière de Publier 😉
    NéO~
    Becs en Val d’Hors.

    28 octobre 2011 à 13:16

    • Dommage que le banc tourne le dos à l’histoire
      Histoire de ne pas se mettre à dos les ans qui passent
      Mais bon, dans ce sens, on voit passer les gens 😉
      Becs dans le sens du vent

      28 octobre 2011 à 20:17

  4. Jolie photo, très surprenante à la fois dans le cadrage ainsi que dans les « conditions atmosphériques » !
    Quant au banc, il faut avoir un postérieur 2,5 fois supérieur à la norme pour s’assoir dessus ?

    28 octobre 2011 à 19:18

    • Je partais au boulot un matin et je me suis retrouvée dans le brouillard.
      Quant à la taille du postérieur, je dois t’avouer que j’avais envie de parler de : banc de thons, ou banc pour thons… mais je suis une femme, donc délicate, alors, j’ai oublié ce genre de commentaire 😆 je ne te dis pas si j’étais un mec macho, j’aurais insisté sur la chose. vive les femmes et les bancs adaptés et oui je sais, il y a des hommes délicats 😉

      28 octobre 2011 à 20:14

      • Ui ui ! :mrgreen:

        28 octobre 2011 à 22:53

  5. Génial, l’effet!

    29 octobre 2011 à 16:45

    • Normalement sur les bancs on discute, celui là, donne à discuter

      2 novembre 2011 à 08:39

  6. bien vu ! très reussi !

    30 octobre 2011 à 03:48

    • Il est sur le trajet de mon travail, mais jamais je ne prenais le temps de m’y arrêter. C’est fait.

      2 novembre 2011 à 08:40

  7. locadine330

    Photo originale ! N’est-il pas trop haut pour les petites gens ? Je fais dans le soft !
    Le brouillard accentue cet objet bizarre dans ses dimensions !
    Bisous , excellent Dimanche ………….

    30 octobre 2011 à 06:21

    • restons soft, mais n’en pensons pas moins 😉
      si tu viens, je te prendrais en photo dessus, ok? du style « une crevette sur un banc pour … » Je plaisanteeeeeeeeeeeeeeeeeee

      2 novembre 2011 à 08:37

  8. très bonne image!bravo!
    belle mise en perspective
    bonne journée…
    ici aussi ce mati tout est dans la brume…

    30 octobre 2011 à 10:04

    • la brume donne toujours un côté différent aux choses, j’aime bien.

      2 novembre 2011 à 08:38

  9. une très très belle composition ! j’aime le côté mystérieux de la brume 😉

    3 novembre 2011 à 06:38

    • Moi aussi j’aime bien la brume, c’est souvent surprenant.

      3 novembre 2011 à 08:30

  10. Quel joli minimalisme, quelle complexe simplicité.

    Steve Schwartzman
    http://portraitsofwildflowers.wordpress.com

    3 novembre 2011 à 12:45

  11. Parfois, « peu » en dit « beaucoup ».
    Je passerai plus tranquillement visiter ton site, mais là, je file travailler. Bonne journée.

    4 novembre 2011 à 09:05

  12. Sublime, cette photo! Le mystère imprègne cette image et ce banc lui apporte un brin de fantaisie. 😉

    6 novembre 2011 à 00:07

    • J’aime le contraste qui oppose ces deux « mondes »

      6 novembre 2011 à 18:11

  13. Superbe photo. C’est original, artistique est même poétique. Bravo !

    9 novembre 2011 à 20:07

    • Le brouillard change l’atmosphère et atténue un peu le contraste entre les deux œuvres.En quelques pas, on fait un bon de 700 ans. C’est ce qui me plait 😉

      10 novembre 2011 à 09:18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s