Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Il est des matins…

Il est des matins,  où…

Les premiers rayons solaires n’embrasent pas que la nature.
Un matin, sur le chemin du travail, la banalité du quotidien, le passage de l’ombre à la lumière.
Un rythme immuable, aux couleurs, ombres et intensités toujours différentes.

****

Ce mélange magique de lumières chaudes et froides, du froid et de la douceur qui vous frappe d’un violent coup de bonheur, de bien-être.
Ces courts instants qui font tout oublier, qui seront le carburant de votre journée.
Ces instants que j’aime cueillir.

****

 

Souvent on accorde plus d’importance aux reflets beaux,colorés et reluisants, tout en minimisant la vraie nature des choses ou des personnes.
Le reflet variera en fonction des vents, des lumières et du temps; le réel reste ce qu’il est.
En aimant le réel, le reflet n’en sera que plus beau.
Heureusement, il existe encore des reflets similaires au réel, et tant mieux…

****

Publicités

24 Réponses

  1. Bonsoir Val ,

    Dans ce Chemin Enchanteur , Ton Quotidien de Soie ,
    Ouvre l’Oei à l’Eclat , Tisse un Lien de Bonne Heure ,
    La Nature à Pour Elle , le Réel de sa Voie ,
    En Tout Temps ici Bas , Mère est Fêtes d’Essentiels.
    ~
    NéO~
    ~
    A l’Hors chacun se jette au Yeux de l’Une ,
    Cherche en Cools Heurts Surnaturel ,
    Il n’est point d’Autre Fortune que l’Essence de sa Flore ,
    Son Vivant Hors de Prix , vaut bien un Septième Ciel .
    ~
    Becs du Lac

    18 janvier 2012 à 17:02

    • Bonjour NéO~
      Comme tu le dis si bien, « Mère est fêtes d’essentiels ». C’est pour ça qu’elle me met en joie et que j’y trouve l’équilibre pour affronter ce qui n’est que pales reflets. Mon prochain sujet est l’exemple même du partage réel et fort de mère nature, celui qui fait ce que je suis. Certains courent après un rêve, moi je cours après le réel.
      Bonne journée à toi.
      Becs véridiques.

      19 janvier 2012 à 08:03

  2. J’ai toujours pensé qu’un seule belle chose, vision, minute, suffisait à illuminer la journée entière.
    Tes photos en sont la parfaite illustration.
    Superbe !

    18 janvier 2012 à 18:00

    • Bonjour Marie,
      Je pense aussi qu’une vision, une sensation peut être le déclencheur pour voir la vie du bon côté. C’est pour ça, que j’emmagasine un maximum d’instants précieux.

      19 janvier 2012 à 08:05

  3. Que voici de beaux (même splendides !) paysages croisés pour aller au travail. De quoi bien commencer la journée… et arriver en retard 🙂 Très belles photos enneigées.

    18 janvier 2012 à 18:50

    • Je fais pas mal de kilomètres pour me rendre à mon travail, je prends toujours la même route, mais chaque jour, il y a un petit quelque chose qui fait que c’est un moment agréable. Il est vrai que le plus dur est de ne pas s’égarer en oubliant l’heure…

      19 janvier 2012 à 08:08

  4. Bravo Val pour cet œil que tu nous fais partager. J’adore ces contrastes éphémères.
    En allant travailler ça requinque !
    Ces éclairages me rappellent quand on monte à l’ombre en rando et avant d’y parvenir, on observe les crêtes qui s’éclairent.
    A bientôt
    Den

    18 janvier 2012 à 20:28

    • Ça donne du baume au cœur et la journée commence bien.
      J’aime aussi cet instant dont tu parles, le passage de l’ombre à la lumière. Ça transforme tout et ça rend encore plus heureux.
      Bonne journée et nouvelle neige en prévision YOUPI!!!

      19 janvier 2012 à 08:10

  5. En tout cas, pas un matin pour rien…

    18 janvier 2012 à 23:46

    • Chez moi, les matins ne servent jamais à rien et tracent toujours mon chemin 😉
      Je pense que c’est le moment le plus fort de la journée.
      C’est le matin à prendre pour résister.

      19 janvier 2012 à 08:13

  6. locadine330

    Comment résister à l’instant présent ! 🙂
    Encore un matin , ou dame nature nous laisse un goût de : Reviens me voir demain ! 😉
    J’aime beaucoup , bises à vous trois 😉

    19 janvier 2012 à 16:47

    • C’est le matin où tu dégelais ta voiture 😆 pendant ce temps là, je me régalais.

      20 janvier 2012 à 07:59

  7. Magnifique lumière ! J’aime beaucoup la première avec sa symétrie parfaite grâce au reflet.
    Mais euh…, c’est une niche de chien au milieu d’un lac ? 😯

    19 janvier 2012 à 22:27

  8. Oui c’est la niche du terre-neuve du coin 😀 nonnnnnnnnnnnn je plaisante. C’est de la pub. Ben ouais mr, chez nous aussi il y a de la pub mais comme il n’y a pas de grands murs pour placarder des affiches, on plante un mini chalet au milieu d’un lac pour mettre en évidence les compétences d’un fabricant de chalets. (oui j’avoue, ya plein de murs, plein de pubs aussi)

    20 janvier 2012 à 08:06

  9. Incroyable!! Bien plus epoustouflant que le post Reflexions avec la riviere!

    20 janvier 2012 à 14:51

  10. Encore un coup de chance pour moi, pas un souffle de vent, pour me donner un effet miroir parfait. Bonne journée

    21 janvier 2012 à 08:16

  11. on se délecte devant un tel spectacle, et devant tes clichés, c’est beau, c’est reposant, c’est rassurant 😛

    22 janvier 2012 à 18:41

    • Oui il y a quelque chose de reposant, de serein dans ces matins là. Ça me donne la pêche pour aller travailler et je vois la vie du bon côté. J’aime.

      24 janvier 2012 à 10:34

  12. C’est quoi déjà le mot que je cherche? Ah oui : féérique!
    Moi, je pensais que c’était une niche pour canards ou cygnes.

    23 janvier 2012 à 00:18

    • Tu as raison, si je trouve un canard seul, j’irai le poser là bas 😉 il aura une superbe demeure.
      Il arrive souvent que ce petit lac plein de poissons soit à sec. Il y a quelques mois, la petite cabane avait l’air d’une niche dans une marre boueuse.

      24 janvier 2012 à 10:37

  13. PhotosNature

    Merveilleux !
    Reflets, couleurs, je suis sans mots

    27 janvier 2012 à 15:22

    • C’est ce que je ressentais. Rien à dire, juste savourer.

      28 janvier 2012 à 12:54

  14. Wow! Quelle chance tu as de voir un si beau paysage en chemin vers ton travail! Je suis éblouie par la luminosité, la couleur chaude du soleil et le calme féérique (reprendre le mot de Nicolas) des ces photos. Tu avais ta caméra avec toi? Moi, souvent je ne l’ai pas et je regrette tellement. Mais d’un autre côté, si je l’avais avec moi, j’arriverais souvent en retard au boulot. 😉

    Bises xx

    28 janvier 2012 à 17:49

  15. Oui j’avais mon appareil photo (caméra pour toi 😉 ), une chance, car je ne l’ai pas toujours. Normalement j’ai toujours une petit appareil dans mon sac au cas où, mais ce matin là, j’avais l’autre et pour la petite histoire, j’ai ouvert le magasin légèrement en retard. Pourtant je faisais attention à l’heure, mais j’ai trouvé tellement agréable de regarder ce petit lac, que l’heure a tourné plus rapidement que je ne le pensais. Le plus beau, c’est que vers chez moi, nous étions dans le brouillard et qu’arrivée vers mon travail le brouillard s’est levé juste vers le lac. Une chance car l’instant était magique.
    Bisous

    29 janvier 2012 à 19:01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s