Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Gypaètes

Mercredi, libre l’après-midi, je suis allée faire un tour. Envie de soleil, de neige et de tranquilité. J’ai pris mon ombre et direction là bas, au bout de la route.
Je ne voulais rien de plus que de marcher dans les bois, dans la neige, sentir la douceur du soleil, écouter, humer, être bien.
En levant les yeux pour voir si les bouquetins profitaient de la fonte de la neige sur les versants sud, j’ai vu le gypaète qui cherchait quelques os à se mettre dans le gosier.
Finies les courses en amoureux pour l’instant, Mr et Mme Gyp attendent un heureux évennement. Ils ont mis en route un petit  frère ou petite soeur à Cascade, alors les courses, et la balade, à tour de rôle.
Des images pas extraordinaires en qualité, encore une fois, mais un instant réjouissant pour moi. Désolée pour vous, vous récoltez le moins bon de la rencontre.
J’ai bien l’intention de remédier à ça 😉
Oh, zut alors, ça veut dire qu’il va falloir que j’aille courir la montagne, que j’attende, que j’observe…en haut, tout là haut, au milieu des bestiolles  🙄
J’ai une vie difficile, je vous le dis moi.
 

****

Publicités

17 Réponses

  1. Magnifique !
    J’imagine bien l’émotion.
    En plus tu a l’air bien calée en Gypaetologie…
    Observer ses superbes oiseaux, quelle chance !
    Profites en bien !

    23 février 2012 à 20:27

    • Je ne suis pas spécialement calée, mais j’aime les « bestiolles » qui m’entourent. Dans ton coin, l’été, tu as des vautours fauves. Ceux là, sont aussi à mon programme pour cet été. C’est fou tout ça, je n’ai jamais le temps de m’ennuyer, et si ça devait m’arriver, j’ai plein de choses de prévues à faire pour « le jour où je m’ennuierai » 😉

      25 février 2012 à 10:44

  2. C’est bon ça, le gypaète ?
    Et oui, les photos d’oiseaux c’est soit énormément de patience, soit du matos qui coute un rein… et encore, c’est souvent les 2 réunis ! Courage, tu vas en réussir des mieux. Je sais que t’es la reine du camouflage en plus donc je ne m’inquiète pas :mrgreen:

    24 février 2012 à 00:09

    • Jamais encore croqué une cuisse, mais si l’envie te prenait de tester, fais gaffe, son nid est plus surveillé que le distributeur d’argent du coin. (ben oui, on en a UN sur la commune! )
      Il a toujours une paire de jumelles ou une lunette qui le surveille. Bonjour l’intimité ! Je te conseille plutôt de rester au canard pour l’instant 😉
      Je ne m’inquiète pas trop pour moi non plus, la « bonne photo » n’est la cerise sur le gâteau…

      25 février 2012 à 10:57

  3. Une rencontre inoubliable, j’en suis convaincue. Pôôôvre toi, tu vas devoir retourner là-bas. Dure, dure la vie. 😉

    24 février 2012 à 00:10

  4. Amaya

    Je les trouve trés bien ces photos .
    j’aime ce trouble , comme si son passage ne pouvait que troubler notre esprit … un envol à la fois insaisissable et intense
    merci

    24 février 2012 à 13:17

    • Un été, j’ai vécu un moment intense avec eux. Innoublialbe! Sur un sommet, ils nous ont survolés de si près, que l’on pouvait entendre le bruit du vent dans leurs plumes. Du bonheur pour moi.

      25 février 2012 à 11:01

      • amaya

        merci …quand tu le racontes, je l’entend aussi !

        26 février 2012 à 09:58

  5. Je suis peiné pour toi d’etre OBLIGEE d’aller faire ce que tu detestes le plus : affronter la Nature et son monde !!! Superbes oiseaux . michel

    24 février 2012 à 13:42

  6. De très beaux oiseaux qu’il doit être agréable de voir évoluer « en direct »
    bon week end

    25 février 2012 à 17:28

    • C’est un réel plaisir, surtout quand on sait combien cet oiseau est menacé. C’est une chance qu’ils aient niché ici et qu’ils s’y reproduisent. Il faut dire qu’un oiseau de 3 mètres d’envergure, ça change d’un moineau 😉

      26 février 2012 à 08:38

  7. Quand on l’a vu une fois, on ne peut plus se passer de retourner le voir !
    IL y a de vrais belles images ici, je m’abonne 🙂
    Marc C

    8 mars 2012 à 13:28

    • C’est exactement ça! Il est une motivation de plus à chaque sortie. J’adore. Le plus difficile est de se résoudre à regarder au sol de temps en temps 😉
      Je me suis abonnée aussi.

      9 mars 2012 à 07:41

  8. Manifestement, tu habites dans une région au top pour les « bestioles » qui nous permettent (enfin, c’est mon cas) de nous ressourcer.
    Ce genre de paysage ma manque, mais bon, on ne peut pas tout avoir hein !
    Merci de ta visite. C’est quelle marque ta boule de poils ?
    Bonne fin de journée

    1 avril 2012 à 15:12

    • Oui j’ai de la chance, je vis dans un « nid à bestioles » où même les espèces menacées s’y sentent bien.Dans un sens, si je ne les avais pas, c’est moi qui serais menacée 😉
      C’est sûr que l’on ne peut pas tout avoir, mais le plus important est de savoir apprécier ce que l’on a, et je pense, que tu apprécies bien ce que tu as. Je parle de ça, en ayant vu tes photos.
      Mon ombre, (ma boule de poils) est une marque locale. Un croisement entre un berger Australien et un berger de Savoie : https://lancoliebleue.wordpress.com/2011/11/27/mimetisme-automnal/
      Bonne semaine
      Val

      2 avril 2012 à 07:49

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s