Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Entrave

 

 

Au Fil du temps
Piquer quelques instants
Pour toujours s’Evader
Et savourer la Liberté
 
Ne pas finir au Piquet
Ceinte de Fils Barbelés
En confondant Raison
Avec Prison
 
Les seuls Liens à Accepter
Sans pour autant s’Enfermer
Seront les liens du Cœur
A nouer sans Douleur
Publicités

17 Réponses

  1. Une photo vivante qui claque au vent comme un drapeau …..et des mots qui l’accompagnent, belle ode à la liberté et à l’amour.

    1 mars 2012 à 18:19

  2. Un très beau poème ! Tu as su ré-interpréter cette image qui a dû t’égratigner à sa simple vision. Bravo, bel esprit ! 🙂

    2 mars 2012 à 00:01

    • Egratignante en effet pour la vue, la pensée et … pour les fesses à l’occase 😦

      2 mars 2012 à 13:44

  3. Bien dit, les liens du cœur sont ceux que l’on entretient avec respect et ceux qui entravent notre liberté sont à bannir.

    2 mars 2012 à 03:48

    • Des liens parfois difficiles à gérer. Il faut savoir faire la part des choses.

      2 mars 2012 à 13:40

      • Comme le lien défait, de fait lorsqu’il se dénoue… de fête en défaite.
        Alors il reste le bleu qui devient blues.
        Mais le bleu reste une merveilleuse couleur

        2 mars 2012 à 20:50

      • Quant le lien se dénoue, c’est la gorge qui se noue, c’est le cœur qui se serre et le nœud qui se fait au ventre. Drôle de paradoxe.
        Ensuite arrive une occupation intense, celle de chasser le blues pour retrouver le bleu.
        Si on réfléchit bien, un lien est un sortilège qui permet de voir la vie en bleu (je ne peux dire rose, car ça serait horrible pour moi 😉 ) et une fois ce lien défait, le bleu intense devient terne à nos yeux alors qu’il est toujours aussi beau pour les autres. Les liens sont de délicieux pièges. Voir le ciel constamment bleu est une philosophie, un travail. Avec et sans liens, je veux le voir bleu 🙂

        3 mars 2012 à 08:29

  4. orepuk

    Difficile d’écrire après tous ces textes, de ce blog, surtout que ce n’est pas mon fort, les mots, mais les photos de neige sont belles.

    2 mars 2012 à 21:48

    • Les mots ne sont pas toujours nécessaires, ce qui compte c’est le ressenti. Merci d’avoir laissé un petit mot ici 🙂

      3 mars 2012 à 08:32

  5. locadine330

    Toujours aussi bleu ce ciel !:)
    Bien vu , bien dit , tu as tout résumé dans ces quelques phrases qui te vont si bien ! 😉
    Trouvé un autre moyen de me connecter !
    Bon courage en cette journée , ici ciel couvert , donc repos ! A bientôt .

    3 mars 2012 à 09:07

    • Coucou, un petit passage avant d’aller bosser. Ce matin le ciel est gris et il neige, mais hier on se serait cru en été. Un peu de plus, on aurait du remplacer les raquettes par des palmes. Bonne semaine à toi, la dernière grosse de la saison pour moi. pffff, pas vu l’hiver passer.
      Bisous

      5 mars 2012 à 07:48

  6. amaya

    Je vois des pinces à linges tenant un drap blanc sur le fil à linge par une belle journée ensoleillée…. dorénavent quand j’irais étendre le linge ce sera comme un poème ! 🙂

    3 mars 2012 à 23:04

    • Comme quoi l’imagination est une chose merveilleuse à qui sait jouer avec elle 😉

      5 mars 2012 à 07:49

  7. PhotosNature

    Cette image et ce poème vont tellement bien ensemble, bravo Val !

    Bonne journée

    8 mars 2012 à 14:12

    • Merci Marie, tout comme toi avec ta photo sur les eaux troubles avec les arbres. J’ai bien aimé.

      8 mars 2012 à 16:43

  8. Oulala, j’ai deux semaines de retard sur les publications de mes blogueurs suivis… Tes mots sont magnifiques et accompagnent parfaitement la photo. Ce qui me fait rire avec les clôtures en hiver, c’est qu’il suffit d’être patient. Il n’y a qu’à attendre que la neige s’accumule assez et se solidifie pour les franchir. 🙂

    17 mars 2012 à 16:22

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s