Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Hotel hors catégorie

 

Que les jours fériés ont du bon!
Mardi, direction là haut où personne ne va, sauf nous  😉
La destination de rêve pour se retrouver loin des sentiers courus de cette période estivale où il est impossible de ne pas croiser du monde dès que l’on sort.
Imaginez un peu le luxe de vivre comme sur une île perdue juste à quelques  pas de chez vous, de poser sa tente, de prendre le temps de vivre, de penser, de regarder sans que personne ne vienne perturber ces instants.
Aucun restaurant au monde ne donnera cette saveur « goût de liberté » que l’on trouve là haut, même lorsque j’oublie de prendre du sel 😉  
Il existe encore des lieux où il n’y a pas d’âmes humaines , où seuls les animaux sont les habitants des lieux.
A la tombée de la nuit, où l’heure se fait plus fraîche, biches, chamois, bouquetins, renards défilent sous vos yeux avant que le ciel allume ses étoiles.
On a tous des richesses. A chacun de nous de savoir où elles se situent…
 
Merci aux sangliers d’avoir retourné la terre pour que l’on puisse poser la tente sur un semblant de coin plat.
 

****

 
1- Hôtel étoilé
 
 

****

 
2- Pano Tite Cabane
 

****

 A la tombée de la nuit.
Pause longue et sans pied, pas le top 😦  mais le plaisir y était.
 
3- Biche et son faon
 
 

****

 
 
4- Couple bouquetins
 
 

****

 
 
5- Tea time
 
 

****

 
 
7- Silence parlant
 
 

****

 
 
 

 

Publicités

27 Réponses

  1. Ahhhhhh, ça c’est le plaisir dépourvu de tout artifice, ce que j’aime !!!!!!!
    Juste une respiration lente et un silence pour écouter crépiter le feu.
    Et dire que je pars faire ma dernière escapade de l’été… à Paris. Mais bon, le coeur à ses raisons aussi 😉
    Merci pour ce beau moment évasion.
    Bises et bonne soirée

    17 août 2012 à 18:04

    • Si tu savais comme j’aime ces moments vrais, et je ne m’en lasse pas, bien au contraire. Plus j’y goûte, plus j’en redemande. Ce n’est même plus de la gourmandise à ce stade.

      Que ça fait du bien d’écouter son coeur, même si ça semble être de la folie d’aller à Paris 😉
      Bonne soirée à toi aussi.
      Moi, j’ai bientôt fini ma journée et je vais remonter chez moi où les nuits sont fraîches 🙂

      17 août 2012 à 18:15

  2. Bonsoir Val 😉

    Ton Voyages de Noces , Entre l’Une et ses Terres ,
    Réserve Bien de la Lumière , Sans Être en Soi Féroce ,
    Si ce n’est avec l’Ecorce , Te donnant de la Matière ,
    Pour un Zeste de Vert , Dans une Cup sans Bosses 🙂
    ~
    Cet Hôtel Quatre Etoiles , Aux Falaises Eclatantes ,
    Vaut Bien Mieux que la Tente , Lève un peu Plus le Voile ,
    Sur cette Passion Egale , Quand la Montagne Enchante ,
    Sans être en Rayons de Vente , un Produit Anormal .
    ~
    Becs au Top

    17 août 2012 à 18:13

    • Le plastoc ne garde pas les bosses
      Mais dame gamelle, garde bien les séquelles
      Au fil des temps, d’instants marquants
      Lors de sorties, sources de vie

      La toile est un voile fin, qui au petit matin,
      Fit écran à la rosée, qui aime tant assailler
      Permettant aussi à dame sauterelle, de connaitre nuit d’hotel
      Et d’aller raconter l’aventure, à toutes rencontres futures 😉

      Becs vagabonds

      18 août 2012 à 10:10

  3. Mmm…bon programme , ça donne envie … Le feu qui crépite … Le ciel étoilé …

    17 août 2012 à 19:29

    • Une recette d’instants magiques, inratable et délicieuse. A savourer sans modération 😉

      18 août 2012 à 10:13

  4. Jouer les robinsons crusoé en montagne, le pied !

    17 août 2012 à 20:53

    • C’est le rêve!
      Bon ok, cette fois-ci on a défini un peu les règles du jeu avant. Soleil, nourriture et abri de toile au programme, ce qui permet à la magie de l’instant d’opérer au maximum 🙂

      18 août 2012 à 10:19

  5. Ca me rappelle quand j’avais le loisir de faire ça. Merci. C’est top !

    17 août 2012 à 21:46

    • Je te souhaite de retrouver ce loisir alors, car il est bénéfique sur toute la ligne celui-là.

      18 août 2012 à 10:21

  6. Je suis montée là-haut, ce tout là-haut dont tu parles si bien..et je crois que je n’en suis pas encore redescendue (même si j’ai retrouvé ma maison depuis une semaine…on ne redescend jamais complétement de ces rêves-là 🙂

    Amitiés
    Marie

    17 août 2012 à 22:03

    • Je crois ne jamais en descendre en effet. Je vis au pied de ce là-haut et d’en bas je projette sans arrêt mes pensées, ma vision, mes projets sur ce là-haut qui m’est si cher et qui, d’une certaine façon, modèle ma vie.
      J’espère que ton fils s’est bien rétabli.
      Je t’embrasse Marie
      Val

      18 août 2012 à 10:26

  7. Val… bonne nuit sous les étoiles… et un p’tit bonsoir aux animaux que tu croises !

    18 août 2012 à 00:07

    • Je n’y manquerai pas. C’est un tel bonheur, qu’il est bon de le partager d’une façon ou d’une autre.
      Bonne journée avec un brin de fraîcheur si possible 🙂

      18 août 2012 à 10:28

  8. locadine330

    En effet hôtel hors catégorie !
    Il y avait tout le confort terrestre pour des êtres passionnés du simple ! 😉
    Un bon feu en prime 🙂
    Bonne journée à toi , pour ma part je cherche un peu de fraicheur , bisous 😉

    18 août 2012 à 06:05

    • Ce n’est pas fait pour éloigner mon envie de vivre au milieu de nulle part dans une yourte, ce genre d’instants 😆
      Purée ce que je peux aimer la vie et surtout profiter d’instants simples mais forts 😉
      Une pensée fraîche pour toi et tu peux faire de même car je bosse plein sud derrière mes vitrines. Quand les clients me demandent s’il y a la clim, je leur dis que ma clim c’est la porte de derrière ouverte. M’en fout, j’aime le soleil.
      Bisous bonne journée 🙂

      18 août 2012 à 10:33

  9. Amaya

    Je pars quelques jours retrouver les montagnes ….
    Le feu je l’ai conu enfant mais maintenant ce n’est plus autorisé

    18 août 2012 à 09:48

    • Quelle chance pour toi, enfin c’est ainsi que je vois la chose 😉
      Tu vas saluer quelles montagnes?
      Ici, le feu, on le connait toujours mais on n’en profite qu’avec une extrême vigilance bien entendu. Un plaisir d’humain peut-être si destructeur.

      18 août 2012 à 10:38

      • Amaya

        Les Pyrénées .
        Oui c’est beaucoup de chance et de bonheur 🙂

        18 août 2012 à 17:47

  10. En venant voir ce que tu avais publié je rigole. Oh pas de tes images qui sont très jolies mais de la , comment dire .. différence ? entre celle que je viens de publier et la fraîcheur de ce que je vois chez toi.
    Ton hôtel 5 étoiles a une très belle situation et merci, merci beaucoup d’apprécier les sangliers 😉
    Belle journée à toi

    18 août 2012 à 10:31

    • Je vais aller voir « notre » différence 😉 et je te dirai ce que j’en pense.
      Tu sais, je suis du genre à aimer toute la faune, je ne vois pas pourquoi je jugerai que l’une ou l’autre des espèces est une plaie (même si je me fais bouffer par les taons!! ) alors les sangliers je les aime sauf quand ils traversent devant ma voiture 😉

      18 août 2012 à 11:11

  11. Waouh extra ! Je rêve de moments comme ceux-là… Je ne peux pas encore en vivre mais ça viendra. Merci à toi de nous en faire profiter ! 🙂

    19 août 2012 à 10:52

    • C’est sûr, ce n’est pas toujours facile de concilier le rôle de parent et l’envie de liberté, mais ça vient un jour ou l’autre 😉
      Prendre des années a des avantages, il ne faut pas l’oublier 😉

      Quand tu vas dans les Baronnies, tu peux peut-être négocier avec les grands-parents une nuit et te sauver (ou vous sauver avec Sandrine) profiter de la liberté?

      19 août 2012 à 17:54

  12. superbe,moment de tranquilité et de bonheur,j’veux bien que tu me réserves une chambre dans ton hotel 😉 bonne journée

    19 août 2012 à 10:56

    • Pas besoin de réserver, la chambre est toujours libre là bas. Personne n’y va 🙂 c’est ce qui donne encore plus de valeur à l’endroit.
      Bonne fin de journée

      19 août 2012 à 17:55

  13. MAGUY

    Quel bonheur de pouvoir sortir des sentiers battus et Merci de le partager ton bivouac avec nous . Pour moi à peine rentrée de vacances que je pars à nouveau début septembre arpenter  » les couloirs aseptisés et impersonnels des hôpitaux 😦

    21 août 2012 à 09:00

    • J’aime partager ce qui m’enchante.
      Ce n’est pas marrant d’arpenter ce genre de couloirs, mais ce n’est qu’un passage, qui par la suite te permettra d’arpenter les bords de mer, les montagnes en meilleure forme.
      Ça va peut être te paraître idiot ce que je vais te dire, mais ensuite quand tu seras débarrassée de ce qui ne va pas, tu apprécieras encore plus de faire des choses. Enfin, c’est ce que j’essaye de toujours voir 😉 même si ce n’est pas toujours une évidence.
      Amitiés et pense aux bons moments par la suite 🙂

      23 août 2012 à 08:52

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s