Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Ce ne fut pas pour rien…

 
1- Les fiz
 

****

 

Mardi mercredi c’est le week-end pour moi, donc ce mardi matin,  direction là haut, au paradis des chamois, des bouquetins, le tout survolé par les aigles et les gypaètes.
Il va faire beau et une fois que le soleil aura réussi à franchir les montagnes,  il va tout illuminer en offrant sa douceur.
Pour l’instant, je sais simplement qu’il suit la même direction que moi. Nous grimpons tout les deux dans le ciel. Plus je m’élève, plus le bruit des cascades monte de la vallée.
Il n’y aura personne sur le chemin, je vais passer 6heures sans croiser personne. Un luxe de nos jours, un bonheur aussi. C’est bon de se sentir seule au monde.
C’est bon, car je sais que je ne suis pas seule, que je pourrais retrouver des humains dès que j’en aurai envie.
La montée en forêt se fait en écoutant tous les bruits, en respirant les différentes odeurs. Parfois ça sent la mousse,les feuilles , le champignons, l’odeur musquée des bêtes. Ça sent la forêt et je grimpe, je grimpe avec certains repères, comme un arbre mort, un source. Ce sont des repères personnels, des choses sans intérêt pour les autres, mais qui sont des guides personnels.
Je sors de la forêt pour longer les arêtes où je vais croiser les habitants du coin.
J’avance en faisant attention, je regarde partout, je fais le moins de bruit possible. J’avance et je continue à grimper, mais je ne croise aucune bestiole.
Je n’en reviens pas, si je devais dire ça à ceux qui connaissent, ils ne me croiraient pas. On va garder ça pour nous alors 😉
Je n’ai pas envie d’être déçue alors je vois que la montée fut un plaisir, que d’être à cheval sur les arêtes est une chose géniale, que les montagnes qui me font face sont toujours aussi belles. Je suis au-dessus des sapins et ça, c’est une belle chose. Alors, tant pis, si je n’ai pas retenu ma respiration en croisant des animaux, j’ai trouvé de quoi me remplir de bonnes choses là haut.
Il ne faut s’arrêter sur une chose que l’on n’a pas eu, mais plutôt voir toutes celles que l’on a devant soi 😉

 

 

 

****

2- Le nuage 
 
 

****

3- Pause à la descente.
Pendant que j’observais le nid du gypaète, il est passé au-dessus de moi, sans que je le remarque au début!
Plaisir solitaire, je n’ai pas eu le temps d’aller chercher mon appareil photo.

****

4- Vers la civilisation
 
 

****

5- Aigle royal immature en prospection 
 

****

6- Bouquetin
ça sera pour la prochaine fois 😉
 

****

Publicités

23 Réponses

  1. Bon Jour Val,
    Je me retrouve dans tes mots, même si je n’ai pas cet environnement. Ton besoin de t’éloigner de la civilisation et des hommes, tout en sachant que tu peux les retrouver quand bon te semble, tes petits repères, ceux qui n’appartiennent qu’à toi…
    Comme toi il m’arrive de partir en recherche de quelque chose de précis et de revenir bredouille, mais jamais vraiment déçue, car avec les yeux et le coeur ouvert, on rentre plein de richesses.
    Très belles série, je pars dans tes paysages…
    Merci.
    Bises et bonne journée

    24 octobre 2012 à 11:02

    • Coucou Pascale,
      Je trouve qu’il y a tellement de choses dans la vie qui sont là pour nous décevoir que je n’ai pas l’intention de me laisser envahir par elles et encore moins par une chose que je n’ai pas eu alors que je peux profiter de tellement d’autres. De plus, au fond de moi, j’ai le devoir de vivre les choses pour une personne qui ne peut pas. Une façon de savourer pour ceux qui ne peuvent pas.
      Me retrouver loin des hommes est une façon aussi de me retrouver. C’est prendre soin de soi 😉
      Bonne journée ☼

      25 octobre 2012 à 08:20

  2. Tu as fais une magnifique ballade en montagne, tout y est tellement beau! Mais dis-moi, tu n’as pas peur y aller seule, traverser la forêt, les bouquetins ne sont pas dangereux??? Tes photos sont magnifiques, comme toujours et ton texte, superbe! Je te souhaite une très belles journée pleine de tendresse!

    24 octobre 2012 à 12:46

    • J’ai un grand sourire en lisant ton commentaire. Si tu savais comme je me sens en sécurité quand je suis dans la nature, bien plus que lorsque je vais en ville! Les animaux ne sont pas dangereux tant qu’on les respecte et que l’on ne perturbe pas leur vie. Je me méfie de la grande faune quand les mâles sont en rûte, il vaut mieux ne pas trop les déranger ou des laies quand elles ont leurs petits, mais tout ça est normal.Je fais bien plus attention l’hiver avec les avalanches, je suis raisonnable 😉 et je dis toujours où je vais. Je suis sûre que la ville comporte plus de dangers.
      Bonne journée à toi aussi ♥

      25 octobre 2012 à 08:29

  3. esku

    merci,merci pour tout ça,ça devait être géant,la 4 et la 1 ont ma préférence,bonne journée

    24 octobre 2012 à 12:54

    • Ce sont des lieux familiers, mais je me régale toujours à chaque fois et en plus du plaisir visuel, ça pique les jambes pour y arriver 😉
      Bonne journée

      25 octobre 2012 à 08:32

      • esku

        j’imagine bien (je connais un peu quand ça pique) ;-)Je repasserai pour commenter tes dernieres photos
        ps: une réponse sur mon article échouée,bonne journée

        25 octobre 2012 à 13:28

  4. Une préférence pour la n° 4… les teintes d’automnes que c’est bOOOOO ! … par contre je te trouve bien courageuse de te balader seule dans la montagne…
    Bonne journée… bizz !

    24 octobre 2012 à 13:51

    • L’automne est merveilleux cet année. Parfois les feuilles tombent bien plus vite selon le vent ou la pluie, pour l’instant elles persistent 😉
      Je ne pense pas qu’il faille du courage pour se balader en montagne. Selon les endroits, il ne faut pas faire n’importe quoi. J’ai appris à modérer les choses et comme je le disais à Maria-Lina, je me sens mieux en montagne qu’en pleine ville. Poses moi seule en plein cœur de Paris et regarde ma tête 😆
      Bisous, bonne journée aussi

      25 octobre 2012 à 08:35

      • Val je ne pensais pas précisément accident, mais, mauvaise rencontre tout simplement !

        Bonne journée !

        25 octobre 2012 à 10:46

  5. Une telle randonnée n’est jamais pour rien.
    Comme toi, j’aime partir seule en montagne (avec mon appareil…comme ça personne ne râle « mais qu’est-ce que tu fais, tu n’avances pas…!!! »…. »je photographie….. »)

    Belle journée à toi
    Biz

    24 octobre 2012 à 16:29

    • Je trouve que partager une rando c’est une chose intime. Ça peut paraitre exagéré, mais partager avec une personne qui ressent la même chose que soi, qui voit ce que l’on voit, c’est une chose vraiment agréable. Je préfère la solitude qu’être avec quelqu’un qui ne vit pas la chose pleinement et puis être de repos quand les autres travaillent aide à avoir ce raisonnement 😉
      Bisous, je te souhaite une superbe journée

      25 octobre 2012 à 08:39

  6. orepuk

    Un beau texte, en le lisant j’avais l’impression d’écouté la radio ou l’on me commenter l’ascension.

    24 octobre 2012 à 22:22

    • Ça devait être pénible alors, non? 😉

      25 octobre 2012 à 08:40

      • orepuk

        Je me suis mal fait comprendre, je fais allusion a la radio ou après 22heures sur France inter, passer des émissions de voyages passionnants du genre : Marche ou rêve : de Claude Viller j’ai choisi la photo par ce que les mots ces pas mon fort.

        25 octobre 2012 à 21:23

  7. je reprendrais le post de « bleuemarie ‘ car moi aussi j’aime partir seule( mais moins longtemps ) avec unique compagnon mon APN et oui mon homme travaille à ces heures là ..moi je me sens rassurée dans mon univers , mais je serais incapable de faire tes randonnées en Montagne , sans croiser un peu de civilisation mais ce n’est pas mon « chez moi » ..merci pour les photos , la 2 et la 3 me donne parfois l’envie de te suivre dans tes missions KOH LANTA
    BONNE NUIT val et profites de chaque instant de bonheur qui te sont offert ;-P

    25 octobre 2012 à 00:52

    • Ici, quand on veut atteindre les sommets il faut marcher, et monter prend plus de temps que sur le plat. Une fois en haut, il y a toujours à voir, à écouter et j’aime me poser et regarder, savourer. En étant de repos en semaine, j’ai intérêt à apprécier la solitude sinon je serai malheureuse 😉
      J’espère que ça va « chez toi » que les choses évoluent d’une bonne façon 🙂
      Excellente journée et profites aussi de tout, mais je pense que tu le fais sans que l’on ait à te le dire.
      Val

      25 octobre 2012 à 08:47

  8. Coucou Val.Ce ne fut pas pour rien et comment!Je ne suis pas apte à monter des pentes si abruptes mais j’admire le paysage.La montagne avec son petit nuage……j’aime beaucoup la pause et la descente.Je ne me fatigue pas trop.Lol.Cette lumière sur la montagne vue du chalet,j’adore de même que le sentier bordé d’arbres aux couleurs chaudes.Quel beau spectacle!Bravo pour le cliché du bouquetin,il est superbe.L’automne et si beau chez toi. 😛

    25 octobre 2012 à 09:32

    • Cet année, l’automne est magnifique. Les feuilles dorées restent longtemps sur les arbres, c’est une chance car souvent le vent et la pluie les aident à tomber plus vite.
      Ce week-end on attend la neige, 😉 ça va être sympa aussi.
      C’est avec plaisir que je me balade « pour toi »
      Bisous

      26 octobre 2012 à 14:06

  9. Des photos merveilleuses qui me parlent de vacances. Merci pour le plaisir de partager toute cette beauté 😆

    25 octobre 2012 à 22:52

    • Le plaisir est partagé. C’est toujours agréable de savoir que des personnes apprécient ce qui nous enchante. J’ai la chance de pouvoir profiter de tout ça toute l’année, alors ça ne coûte rien de partager 😉

      26 octobre 2012 à 14:10

  10. Ce petit chalet là-haut, je m’y vois bien. :-))
    J’ai souri en lisant tes commentaires au-dessus…j’ai les mêmes réflexions de mon entourage… »comment peux-tu partir seule en forêt ou en montagne? », et comme toi, je m’y sens protégée et en totale sécurité.

    7 novembre 2012 à 15:39

    • Il me plairait bien aussi ce petit chalet.
      Quand tu parles de montagne, tu ne peux imaginer comme je m’y sens bien, c’est un peu mon asile, le lieu où je reprends le dessus sur toutes les attaques quotidiennes, c’est l’endroit où je me ressource, c’est le lieu où je suis MOI. Je suis devenue prudente (avec le temps 😉 ) et aller en ville est une chose que je déteste. Je me demande comment je vais finir… 😆

      7 novembre 2012 à 18:01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s