Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

T’as fait quoi mercredi après-midi?

Rien!

Ce mercredi après-midi fut sous le signe de l’oisiveté. Et oui, et il faut savoir modérer et adapter son jugement sur l’oisiveté selon les situations.
Elle est vue comme une chose néfaste, « mère de tous les vices » et bien, je dis non, pas toujours.
Il y a des stressés très actifs, des gens qui ne savent pas se poser qui devraient « s’obliger » à quelques heures au calme, se dire « je ne fais rien ».
Ok, ce n’est pas mon cas, je ne suis pas une stressée mais il m’arrive de ne « rien faire » parfois. Pas de vélo, pas de montagne, pas courir, même pas les courses!
J’ai choisi comme canapé le champ d’à côté, comme programme à la télé, la nature face à moi. J’ai zappé un peu, j’ai regardé le torrent, je suis retournée dans le canapé face à la montagne, les fesses dans l’herbe. Comme musique, le son d’un petit ruisseau près du  » canapé. Je vous passe les vols de-ci, de-là etc.
Voilà mon après-midi oisif. J’aime, mais si  au lieu de dire oisif, je disais prendre le temps de savourer la vie?
Tout de suite ça donne une meilleure image.
Qu’importe le terme employé, j’avais le derrière dans l’herbe,  le nez en l’air, et ça, c’est du bonheur 🙂

****

3

1 – Du canapé herbeux
 
 
 

****

 
 
 
 

5

2- Un petit zapping vers le sentier tout proche
 
 
 
 

****

2
3- Petit coup d’œil à gauche avec une  pose longue qui  transforme le torrent boueux après l’orage, en crème.

****

6
4- Lumière tamisée
 
 
 
 

*****

 
 
 
 
4
5- Mouvement final
 
 

****

« L’oisiveté est, dit-on, la mère de tous les vices, mais l’excès de travail est le père de toutes les soumissions. »

 

Petite philosophie à l’usage des non-philosophes

Publicités

32 Réponses

  1. Bon soir Val,
    Dans cette oisiveté contemplative que je fais mienne également, juste pour être vraiment là, dans l’instant présent (luxe rare que nous pouvons nous offrir avec beaucoup d’attention dans cette société en perpétuelle animation), je m’arrête tout particulièrement sur tes photos trois et quatre. Ces endroits sont d’exception et tes photos leur font un magnifique hommage. J’y ressent tout cet amour que tu portes à ton environnement…
    Merci de le partager.
    Bisous et bon week-end à toi.

    3 août 2013 à 21:34

    • Bonsoir Pascale,
      Je crois qu’à l’heure actuelle, ou plutôt à mon stade, j’ai compris que l’instant présent était une chose insaisissable, vraie. Le savourer est une sorte de respect pour ceux qui n’ont pas la même jouissance de cet instant ou tout simplement car la vie nous a appris combien cet instant à de la valeur. Tout peut basculer si vite alors pas de gâchis, il faut vivre! Garder une image du passé, envisager l’avenir est une chose, mais le présent est l’essentiel et la base de tout. Un jour il sera notre passé et si nous voulons avoir un beau passé, il faut vivre le présent à fond. J’aime mon environnement c’est vrai, c’est mon pilier, mon ami et mon confident, mais je pense que je saurais aussi aimé la nature ailleurs tant qu’elle me correspond.
      Bonne soirée à toi et bonne reprise demain
      Bisous

      4 août 2013 à 19:41

  2. J’adore! :-)))
    Non seulement tu as raison, mais tes photos, dans un moment d’oisiveté, sont vraiment très belles. La crème boueuse, un délice! et le canapé herbeux, hummm, j’en redemande!

    Bisous Val!

    3 août 2013 à 21:38

    • Bonjour Caroline,
      Je pense qu’il est tant que les gens oublient leur fond de culotte et pensent plus à poser leurs fesses dans l’herbe, mais ça, tout le monde ne sait pas l’apprécier 🙂
      Je passe vite fait ici ce soir en attendant ma fille qui doit redescendre de l’alpage et je ne vais pas m’éterniser, mais j’espère pouvoir passer « chez toi » demain voir toutes tes publications.
      A bientôt, bonne fin de soirée, bisous

      4 août 2013 à 19:44

  3. Mercredi après-midi j’ai fait du jardinage Val… mais, si j’avais pu te suivre là-haut comme j’aurais aimé découvrir un tel environnement … le tien !… ta photo n°4 est ma préférée « la lumière tamisée » est si jolie !!!
    Encore une fois un grand merci pour ce partage … bon dimanche Val !

    3 août 2013 à 22:11

    • Je t’aurai fait une place sur mon canapé et on aurait zappé le décor à deux avec plaisir 🙂
      Le jardinage c’est un plaisir également. Il y a le plaisir de l’instant et le plaisir du résultat futur.
      Bonne fin de soirée à toi Françoise et gratouille la terre pour moi 😉

      4 août 2013 à 19:47

  4. Tu m’as fait passer un petit moment de bonheur Val avec tes photos et le récit de ton moment d’oisiveté. Ah si chacun pouvait parfois se transformer en oisfi ne fut-ce qu’un court moment, le monde tournerait mieux!
    Merci pour cet instant..
    douce nuit et bises tout plein
    chatou

    3 août 2013 à 22:57

    • Bonsoir Chatou,
      Contente que tu ais passé un bon moment. Nos milieux sont différents mais je pense que nous savons toutes les deux les apprécier à leur juste valeur. Je pense aussi qu’un peu d’oisiveté évite bien des tourments et permet de prendre conscience de bien des choses.
      Bonne soirée à toi et gros bisous
      A bientôt

      4 août 2013 à 19:51

  5. pendragon Photography

    Bonjour Val, joli message que ton message
    quoi de plus beau et de plus relaxant qu’un moment de pure simplicité, comme celui que tu nous décrit admirablement.
    j’aime beaucoup

    4 août 2013 à 01:12

    • Bonsoir,
      Je pense que la simplicité permet d’apprécier vraiment les choses.
      Bonne soirée
      Val

      4 août 2013 à 19:58

      • pendragon Photography

        Entièrement d’accord avec toi
        Bonne soirée

        4 août 2013 à 21:00

  6. Un mercredi après-midi de rêve!!! Tes photos sont magnifiques, j’adore le torrent boueux! Pour moi, ce sera l’immobilisation pour 4 à 6 semaines, imagines-toi donc que je me suis cassé un pied en glissant sur des raisins écrasés par terre en sortant de la fruiterie… Moi qui adore prendre de grandes marches, je vais trouver cela difficile… Je vais me régaler sur ton blog… Bisous tout doux et bon dimanche tout plein de joie et de tendresse!

    4 août 2013 à 02:11

    • Bonsoir Maria-Lina,
      Pas de chance pour toi en effet. Il faut que tu profites de cette « tranquillité » pour faire des choses que tu ne fais pas habituellement en allant te promener. J’imagine que je serai bien embêtée aussi, mais il y a toujours une face positive, à toi de la trouver et de la mettre en avant. C’est peut être aussi le moment de te faire dorloter encore plus que d’habitude 😉
      Je te fais des gros bisous. Je viendrai te rendre une petite visite sur ton blog demain lorsque j’aurai un peu plus de temps ( de mon travail 😉 )
      Bonne soirée, ou plutôt bon après midi car nous avons un décalage toutes les deux 🙂

      4 août 2013 à 20:04

  7. Je te suis dans ta contemplation et dans ce cas, même ta télé est magnifique, fais attention à l’humidité avec tes fesses dans l’herbe!

    4 août 2013 à 10:59

    • Je te fais une place avec plaisir sur « mon » canapé et ne t’en fais pas, les fesses résistent bien à l’humidité car depuis le temps que je les pose, il y aurait longtemps qu’elles n’auraient pas survécu à ça si elles étaient fragiles 😉
      Bonne soirée à toi

      4 août 2013 à 20:07

  8. Coucou Val.
    Ne rien faire,c’est le pied et je préférerais cent fois avoir un tel spectacle à regarder car la TV,ça ne me dit rien et en plus,c’est bruyant.C’est bien vrai que « le travail est la pire des soumissions » alors,je vais essayer le vice.Lol.Merci pour ce merveilleux moment de détente.
    Bisous.♥

    4 août 2013 à 12:07

    • Merci à toi Andrée de passer par ici. Je suis heureuse d’avoir autre chose à faire que de devoir passer mes journées devant la télé. Ça serait l’horreur pour moi.
      Ne te soumets pas 😆
      Bisous à très bientôt

      7 août 2013 à 11:39

  9. Tout compte fait, je préfère l’oisiveté au boulot avec d’aussi beaux paysages.
    Merci à toi de nous les faire découvrir..
    Bonne soirée.

    4 août 2013 à 18:10

    • Je dirai, qu’il y a un temps pour tout et j’aime vraiment celui où c’est le moment de profiter de la vie 🙂
      Bonne journée

      7 août 2013 à 11:40

  10. Non pas « petite » philosophie, grande sagesse plutôt et moment de liberté, rien que pour soi…C’est bien Val…Il n’y a pas d’égoïsme chez ceux ou Celle, en l’occurrence, qui nous fait partager son paradis…Il y a tant de sérénité dans tes photos…Moi, j’ai mis parfois aussi « mon derrière dans l’herbe » et mon regard s’est perdu dans la grande profondeur du ciel…J’y pense encore aujourd’hui…
    A bientôt et bonne semaine,
    Hervé

    4 août 2013 à 19:02

    • Bonjour Hervé,
      Tu ne mets plus ton derrière dans l’herbe? Tu devrais 😉 je trouve que ça libère l’esprit, ça aide à voir les choses.
      Si tu trouves de la sérénité dans mes photos, c’est peut être qu’elles reflètent mon état d’esprit du moment. Je suis vraiment bien quand je suis dehors, c’est ma façon à moi d’évacuer tout ce qui n’est pas « bon » ce qui est lourd à porter.
      Souviens toi de ces moments ou tu t’es perdu dans le ciel, ça doit être agréable de garder ce souvenir. C’est une chose que l’on garde qui est précieuse.
      Bonne journée, à très bientôt.
      Val

      7 août 2013 à 11:47

  11. Attention de ne pas faire de gras, hein ? 😉
    Bon et puis t’as pris l’air, c’est déjà bien. C’est pas comme si t’étais restée plantée devant Secret Story tout l’après-midi. Et EN PLUS t’as fait des photos ! Bon ben y a rien eu de oisif dans ta journée !

    5 août 2013 à 01:17

    • J’en étais sûre que tu allais être gentil avec moi. Ce n’est pas du gras, c’est pour passer l’hiver et oui, il faut prévoir ici, l’hiver est rude :mrgreen:

      7 août 2013 à 11:49

  12. Bonsoir Val,
    Il y a ce poète argentin qui a écrit ces quelques vers que je t’offre :

    Aujourd’hui, je n’ai rien fait.
    Mais beaucoup de choses se sont faites en moi.
    Des oiseaux qui n’existent pas ont trouvé leur nid
    Des ombres qui peut-être existent ont rencontré leurs corps.
    Des paroles qui existent ont recouvré leur silence.
    Ne rien faire
    sauve parfois l’équilibre du monde.
    en obtenant que quelque chose aussi pèse
    sur le plateau vide de la balance. Roberto Juarroz, poète argentin (1925-1995)

    6 août 2013 à 00:04

    • Merci Jean-François, ces vers correspondent à merveille à mon état d’esprit. Tu ne pouvais mieux trouver.
      Ne rien faire, parfois permet de faire énormément. Le corps peut se reposer et laisser l’esprit faire le reste.
      Je crois qu’il s’agit du début d’un de ses poèmes où il dit également que :
       » Certaines lumières éteintes,éclairent plus que les lumières allumées »
      Bonne journée, à très bientôt

      7 août 2013 à 12:07

  13. Bonne Val d’Matin c’était une belle surprise pour ouvrir vous postez via mes e-mails et de voir un si grand éventail d’images et la promenade décrit si merveilleusement je me sentais sur le voyage avec vous. J’adore la longue image d’exposition ainsi que le sentier vert feuillu. La composition dans les deux images est grande.
    J’espère que vous avez une semaine merveilleuse, Cordialement, James

    6 août 2013 à 11:15

    • Bonjour James,
      Je crois bien que j’ai pris beaucoup de retard pour répondre. Merci pour la gentillesse des mots posés ici.
      Belle journée
      Val

      27 août 2013 à 15:41

      • C’ est bon de vous entendre Val et je comprends totalement si vous sentez que vous avez répondu plus tard que vous aviez peut-être voulu. Nous avons tous des vies bsuy et de répondre à notre communauté de blogs prend du temps. J’espère que vous avez une belle fin de semaine. Meilleurs voeux, James

        28 août 2013 à 09:22

  14. j’admire l’éclairage de la 4 magnifique !

    14 août 2013 à 10:04

  15. Pat

    Bonsoir Valérie
    Bein moi j ai repris le travail !!!
    Merci pour tes passages ce jour ! jai encore beaucoup d’article en retard , mais çà avance , trop doucement à mon goût ! Tu déniches toujours de beaux coins dans tes promenades ! merci pour ce plaisir que tu nous offres
    Bises Pat

    21 août 2013 à 20:34

    • Bonjour Patrick,
      J’ai surtout la chance de vivre dans un lieu unique, très riche en beaux coins 🙂
      A très bientôt
      Val

      27 août 2013 à 15:43

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s