Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Juste avec mes pensées

****

Vendredi après-midi, je me suis encore perdue au milieu de nulle part,  parmi les framboises, les myrtilles et sous le couvert de la course des nuages. J’aime la période qui s’installe doucement, la période qui salue la chaleur qui s’éloigne pour accueillir la lumière d’automne.
Mes vacances « à la maison » se terminent, je reprends le travail lundi avec le sourire.
J’ai tellement de projets, d’envies que je vais encore avoir l’impression d’être en vacances même au travail.
Les vacances, c’est un état d’esprit, il ne faut pas attendre les cinq semaines dans l’année pour s’y trouver.
Je suis consciente que je n’aurai peut-être pas cette vision si je travaillais en usine, dans une ambiance exécrable, mais ce n’est pas le cas, alors, je profite de la chance que j’ai de pouvoir me sentir libre une bonne partie du temps 🙂
Tu me mettrais en vacances dans une ville grise, triste et pleine de monde, j’aurai l’impression d’être à l’usine.
Ce n’est pas moi qui disais que les vacances étaient un état d’esprit? Si, mais j’ai des limites à la faculté de maîtriser mon esprit 😉
 
 
 

****

1

1- Inspiration

****

3

2- Lumière

****

2

3- Reflet

****

4

4-     1902

****

5

5- Scellés natures
 

****

J’ai hésité avant de mettre la citation suivante de Khalil Gibran. Je pourrais être en total accord avec ses mots, mais voilà, je ne connais pas le regret. Je pars du principe que chaque acte doit être réalisé en accord avec soi-même,  quant au pardon, je le remplacerai par de la lucidité.
Je cuisine l’amour à ma façon.  Une recette c’est bien, mais c’est fait pour l’accommoder, y mettre sa touche personnelle. C’est en avançant qu’on rectifie l’assaisonnement en fonction des ingrédients  😉
 
 
« Celui qui par quelque alchimie, sait extraire de son cœur, pour les refondre ensemble, compassion, respect, besoin, patience, regret, surprise et pardon crée cet atome qu’on appelle l’amour. »
Kahlil Gibran
 
 

 

 

****


 
 

Publicités

42 Réponses

  1. SpirituElle!Lui!

    J’aime bien les vieilles portes. Elles ont l’air de porter une histoire.

    15 septembre 2013 à 18:15

    • Moi aussi je les aime vraiment. Si on voyait tout ce qu’elles ont vu…

      15 septembre 2013 à 19:36

  2. Jolie série, j’adore tes portes…
    Bonne soirée.

    15 septembre 2013 à 18:30

  3. J’aime beaucoup tes écrits et je suis tellement en accord avec toi! Tes photos sont magnifiques, tellement belles à regarder! gros bisous tout doux et bonne semaine!

    15 septembre 2013 à 18:52

    • Coucou Maria-Lina. Je crois que l’on a beaucoup d’idées communes 🙂 Je vais bientôt retrouver le temps de te visiter 🙂
      Gros bisous

      15 septembre 2013 à 19:38

  4. Les 2 premières donnent envie de s’évader,mais les autres on resent un enfermement qui ne te ressemble pas !!! mais la matière est bien retranscrite . michel

    15 septembre 2013 à 19:05

    • Ce n’est pas forcément mon enfermement qui est là, sur ces photos, mais derrière des barreaux, il peut y avoir un reflet, un semblant de liberté. Les portes anciennes me fascinent. J’aime ce qu’elles pourraient nous raconter. Bonne soirée. Val

      15 septembre 2013 à 19:45

  5. Je crois que ma recette serait un peu différente, mais il y va ainsi de la grande cuisine qui décline les mets sur un même thème:
    Patience, attentions, douceur, offrande de ce qu’on à de meilleur en soi, vérité, droit dans les yeux, tant pis si ça fait mal, courage et persévérance, et tendresse, l’ingrédient principal…
    Pardonner, toujours, oublier, jamais…Ma recette est longue à préparer…Peut être ma vie n’y suffira-t-elle pas?
    « Reflets » m’intrigue. Est-ce la liberté qui est en prison, ou, donne-t-elle une envie d’évasion, cette fenêtre?
    Et à quoi servent les murs, les clôtures? Je les abhorre…

    Bonne reprise, Val.
    Bien à Toi, Hervé

    15 septembre 2013 à 19:07

    • Bonsoir Hervé,
      Je vais t’avouer une chose, ma recette, je ne la donne pas ici. Je t’en dirai plus autrement.
      Reflet est une façon d’accéder à la liberté en prison. Tous les « prisonniers » ne sont pas des criminels. La vie enferme parfois des gens dans une prison à ciel ouvert. Ce reflet est leur façon de goûter à une pointe de liberté.
      Merci, bonne soirée.
      A bientôt.
      Val

      15 septembre 2013 à 19:53

      • Bonjour Val.
        La prison à ciel ouvert, je connais…Pourquoi crois tu que je peigne et commets quelques poèmes, sinon pour échapper à cela? Merci de ta jolie réponse…
        Hervé

        16 septembre 2013 à 10:24

  6. Au delà de tes photos toujours exquises , c’est ta rédaction qui m’attire et partage ! il faut se trouver des évasions intellectuelles pour être en vacances , outre que d ‘être dans un lieu qui dépayse ! Toujours avoir un coin de ciel en soi ! belle semaine avec plaisir – Biz Pat

    15 septembre 2013 à 19:21

    • Si tu savais comme je le cultive mon ciel bleu 😉
      Bonne soirée et bonne semaine à toi.
      Bisous. Val

      15 septembre 2013 à 19:54

  7. Je te reconnais bien là Val, toute en poésie! je te souhaite très bon courage pour reprendre le travail demain, mais déjà sachant que tu le reprends avec le sourire c’est génial.. et puis tu as tes poses photos qui nous régalent tant. Merci pour cette belle série, j’ai un tit coup de coeur pour la deuxième. Ici nous avons encore l’été mais les nuits sont beaucoup plus fraîches!
    douce soirée et bonne semaine et merci pour Khalil Gibran, je suis fan!
    bisous tout plein

    15 septembre 2013 à 19:59

    • Coucou Chatou,
      J’ai bien repris et je savoure déjà un jour de repos 😉 Ici, l’automne est bien là. Les sommets ont blanchi, il pleut, il fait « cru » dans les maisons et les cerfs vont commencer à bramer. Signe que nous y sommes. Une couche de vêtements en plus, des bonnes chaussures et un chocolat chaud qui nous attend en rentrant de balade, c’est aussi une belle façon de profiter.
      J’adore Khalil Gibran même si j’exclue la religion de ma vie, je trouve dans ses écrits énormément de belles choses.
      Bisous belle journée à toi

      18 septembre 2013 à 10:08

  8. C’est vrai que ce n’était pas un nom courant mais Laurine est un superbe prénom.. comme tous les noms de fleurs ou de plantes, ma belle soeur c’est Iris, une cousine Rose etc.. j’adore
    gros bibis

    15 septembre 2013 à 20:49

    • Moi aussi j’adore ces prénoms. Le prénom est une chose, ensuite la personne fait le reste et pour Laurine, il n’y a que les gens du sud qui savent que c’est une haie de laurier 😉

      18 septembre 2013 à 10:26

  9. L’art et la manière d’accommoder les mets de la vie pour la rendre douce, agréable et digeste 😛
    pas toujours facile de trouver les bons dosages 😉
    bonne semaine à toi Val.

    15 septembre 2013 à 20:59

    • C’est comme tout, il faut y mettre du cœur et accommoder avec délicatesse, sans jamais oublier que rien n’est acquis. Les mets de la vie demandent une attention permanente pour garder une saveur exceptionnelle 🙂
      Belle journée ensoleillée à toi même si le ciel est gris un peu partout.

      18 septembre 2013 à 10:37

  10. C’est toujours aussi agréable de venir rendre visite à ce blog et de pouvoir te lire 🙂 J’adore aussi le vieux bois et l’histoire mystérieuse qu’il renferme…
    Je te souhaite une bonne reprise 😉
    Christophe

    15 septembre 2013 à 22:26

    • Merci, la reprise s’est bien faite et pas trop difficile vu que je suis en déjà en repos 😉
      Si on pouvait voir ce que le vieux bois a pu connaitre en posant la main sur lui …
      J’aime penser que des vies sont liées à lui.
      Bonne journée d’automne à toi 🙂
      Val

      18 septembre 2013 à 10:43

  11. Bonjour Val,

    J’aime photographier les vieilles portes moi aussi. L’une d’entre elles d’ailleurs m’a quelque peu déstabilisée: je ressentais des vibrations pas très bonnes dans l’endroit ou elle se trouvait. Je me suis dis qu’il avait du se passer de bien vilaines choses derrière celle-ci.
    Tes photos reflètent bien cet amour que tu as de la Nature et de la vie et ce n’est que du bonheur que tu le partages avec nous, alors merci!
    Bisous

    16 septembre 2013 à 08:25

    • Bonjour Caroline,
      J’aime aussi penser à tout ce que le bois à pu voir, aux vies qui se sont déroulées avec lui, mais si nous savions tout… je pense qu’il y a eu beaucoup de souffrances aussi derrières ces portes du début du siècle dernier.
      J’aime la nature, elle ne nous trompe pas. On sait qu’elle peut être aussi douce que dure. L’humain aussi, sauf qu’il peut être manipulateur. Je suis mieux dans une forêt d’arbres que dans une forêt humaine 😉
      Bisous

      18 septembre 2013 à 10:48

  12. Oui, chacun sa recette…

    16 septembre 2013 à 09:57

    • Ce qui compte, c’est que l’on aime ce que l’on goûte et le résultat 🙂

      18 septembre 2013 à 10:49

      • J’aime, je n’aime pas… Après tout, je suis en vie!

        18 septembre 2013 à 12:18

  13. Coucou Val.Je viens me reposer,ici,dans ta montagne.Un peu de vieilles pierres,du bois vermoulu et ces ouvertures vers la nature qui sont une voie vers la liberté,l’évasion…..
    Si j’en crois la citation de Kahlil Gibran,je dois avoir un amour immense que je ne possède certes pas mais je fais beaucoup d’efforts.
    Bonne reprise.Bisous.

    16 septembre 2013 à 11:50

    • Coucou Andrée,
      Viens te poser autant que tu veux. Viens sentir la chaleur du soleil, l’odeur de l’herbe et des sapins. Ferme les yeux, respire un grand coup et voilà, une bouffée de bonheur.
      L’amour on l’a tous en nous. Il y a tellement de façon de le croiser. L’amour peut être celui de la vie, celui de ses fleurs, celui des lettres, celui de la nature. Il ne faut pas le négliger quel qu’il soit. Le jour où l’on peut partager cet amour ou ces amours avec une autre personne, c’est le bonheur suprême. La vie est un cheminement à savourer même si on met les pieds dans des trous parfois 🙂
      Gros bisous

      18 septembre 2013 à 11:02

  14. Muy Buena Serie, Todas Ellas Son Preciosas, Pero La De La Ventana Me Gusta Especialmente,…. Un Saludo.

    16 septembre 2013 à 19:37

  15. Bonsoir Val ,

    Salut à toi l’Artiste , reliant par ingrédients ,
    La source des éléments , au coeur d’un peu de pistes ,
    Te voilà l’Alchimiste , vivant sans expédients ,
    A voir ce bon Vivant , non en dernier de ta liste.
    ~
    NéO~
    ~
    Becs scellés sans ciel

    17 septembre 2013 à 17:18

    • Bonjour NéO~
      Le principal n’est pas de posséder l’amour, mais de posséder le don de le partager de la meilleure façon qui soit 😉
      Becs souriants
      Val

      18 septembre 2013 à 11:19

  16. Bonjour Val
    Beaux cadrages qui mettent bien en valeur les éclaircies lumineuses (si rares en ce moment). La période froide est arrivée bien vite, cette année non ?
    Pas mal de comparer l’amour à une recette à accommoder avec ses touches perso…
    Je suis bien d’accord: si on choisit en conscience, pas de place pour le regret.
    A+

    17 septembre 2013 à 17:51

    • Bonjour Den,
      Surprise hier de voir la blancheur arriver avec le froid. Çà va nous donner encore plus de bonheur quand le soleil viendra nous accompagner. Comparer l’amour a une recette est une chose, en faire un met délectable qui dure en est un autre 😉 Je crois que le regret doit être une chose horrible à vivre. Heureusement je ne le connais pas.
      Bonne journée et courage le soleil revient bientôt

      18 septembre 2013 à 11:27

  17. Encore de bien jolis mots pour nous présenter de belles photos , comme j’aimerai avoir ta facilité à cultiver le bonheur 😉

    18 septembre 2013 à 08:56

    • Coucou Maguy,
      Oula Maguy, ne crois pas que la chose me soit si facile. Je pars de ce principe là  » Plus la pleine creuse ton être, plus tu peux y accueillir de joie » alors je cultive la joie et puis j’ai la chance de ne pas être « enfermée » comme certaines personnes, alors je vis pour elles, mais ça ne pousse pas toujours facilement 😉

      18 septembre 2013 à 11:38

  18. Encore une fois j’ai à me plaindre d’une partie de la traduction en français:

    « The chemist who can extract from his heart’s elements compassion, respect, longing, patience, regret, surprise and forgiveness and compound them into one can create that atom which is called LOVE. »

    Le substantif longing (du verbe to long for) ne veut pas dire ‘besoin’ mais plutôt ‘désir ou envie nostalgique’.

    Quant à « je ne connais pas le regret », ça me fait penser à la chanson de Dumont-Vaucaire qu’Édith Piaf a chantée.

    18 septembre 2013 à 14:53

    • Bonjour Steve,
      Je ne maitrise pas assez l’anglais pour lire les textes en leur version d’origine et je me fie aux traductions, même s’il m’arrive de me sentir un peu perdue devant les rééditions aux traductions différentes.
      C’est vrai, je n’avais pas pensé à la chanson de Piaf. J’ai parfois trouvé ce que je ne cherchais pas sur certains chemins empruntés , mais je suis en accord avec les choix de routes que j’ai fait, c’est important. ça fait partie du jeu 🙂
      Bonne journée à toi

      23 septembre 2013 à 15:43

  19. Aaahh ouééé… c’est euh… c’est sympa chez toi. Rustique mais sympa, si si… Et sinon y a pas un Formule 1 dans le coin ? 😉
    Merci pour l’escapade, mais là tu viens de me faire prendre conscience que la tente m’attire plus que le refuge.

    19 septembre 2013 à 23:17

    • Un Formule 1 et tu voudrais pas un « carrouf » pour remplir ton sac à dos dans la forêt. Ahhh lalaaaa quelle misère 😉
      Tu vas pas faire le dificile quand on voit les chambres que tu visites où les toilettes sont à « sol ouvert ». C’est pas quelques toiles d’araignées et des barreaux aux fenêtres qui vont te faire jouer à la chochotte. Nan mais!!!! :mrgreen: il est délicat le Tarbish boy

      23 septembre 2013 à 15:58

  20. J’aime ! Que dis-je, j’adore !!!!!!
    Comme toi un peu de mal parfois, et sous le grisaille du jour, j’avoue que je ne maîtrise pas le retour ;-(

    25 septembre 2013 à 13:13

    • Pas toujours simple de garder un moral au zénith, mais dans un sens, s’il y a retour c’est que tu as eu la chance d’avoir eu un départ 😉 et puis, c’est pas le moment de mollir, tu as du boulot pour partager tout ça maintenant 😉
      Pense aux prochaines escapades aussi. Rentrer, c’est ce rapprocher d’un prochain départ 😉
      Bisous et courage

      26 septembre 2013 à 11:59

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s