Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Quand t’es dans le brouillard…

 
La semaine dernière avant les chutes de neige…
 

Quand t’es dans le brouillard… et bien tu montes. Oui, je sais, encore un privilège de vivre en montagne.

Alors qu’en bas tout est gris, sous la masse de nuages, il te suffit de monter, de traverser les nuages et tu te retrouves au-dessus de la mer de nuages.
Là, le soleil t’inonde de douceur et de lumière. Tu es au-dessus d’une mer attirante, douillette et cotonneuse, tandis qu’elle est triste et froide quand tu es sous elle ou lorsque tu te retrouves dans le brouillard épais à couper au couteau.
Une chose à se rappeler lorsque l’on ne peut pas la traverser pour l’avoir à ses pieds, c’est qu’au-dessus du ciel gris, brille le soleil dans un ciel parfaitement bleu.
La prochaine fois, penses-y; au-dessus de chaque nuage, le ciel est bleu 😉
 
 
Une pensée pour Maguy 😉 « Non, ce n’est pas une demande de ton mari, faite pour te convaincre que la montagne c’est bien » 😆
 

****

6

1- Se retrouver dans le brouillard. Monter…

****

7

2- Être à la lisière entre deux mondes. Monter encore…
 
 
 

****

1

3- Se retrouver à la fenêtre du monde ensoleillé. Monter encore et encore pour…
 
 
 

****

5

4- Se retrouver au-dessus de la mer. Continuer encore et…
 

****

8

5- Face au lac gelé, tout oublier. (aujourd’hui il est sous une épaisse couche de neige)
    Plus aucune trace de brouillard. Impossible d’imaginer qu’en bas il fait mauvais temps.
 
 
 

****

Brume, brouillard.
 
Aux yeux la brume est comme un voile évanescent
Fluide et rassurante elle est aussi légère,
Les silhouettes, contours estompés, tremblotants,
Mâts et voiles semblent léviter sur la mer.
Dans le brouillard pas de bruit ni de mouvement,
Les sons y sont étouffés, plus qu’atténués,
Les choses ne se voient qu’au tout dernier moment
On s’y déplace contraint et exténué.
Même les mots nous montrent la différence,
Brouillard étant bien moins amène que brume,
Il se coupe au couteau, elle est transparence.
Brume diffuse, brouillard et amertume.
Le Soleil à lui seul dissipe la brume,
Associé au vent le brouillard il chasse mieux,
Et le jour prend le dessus sur ce qui fume,
Tout ce qui nous entoure devient lumineux,
Nous sommes tels les navires dans le brouillard,
Lumières allumées, sirène hurlante,
Nous avançons mains tendues nous fiant au hasard,
Le passé est repère dans la déferlante.
Notre avenir nous semble souvent bien trouble,
Parfois on distingue, trop souvent aveugles,
Les yeux grands ouverts on fini par voir double,
Et nous avançons vers la corne qui beugle.
Puis l’espace d’un court instant tel le Soleil,
La Lumière dissipe toutes les vapeurs,
Et la vie a un sens dès lors que tout balaye.
La voie et le chemin sont clairs nets et sans peurs.
 
Jean-François MERCIER- GOAS
 
 
Publicités

47 Réponses

  1. Très joli!!

    25 novembre 2013 à 16:26

  2. Très belle série Val

    25 novembre 2013 à 17:19

  3. Coucou Val,
    Dis pourquoi tu me taquines de la sorte ?
    C’est pas très charitable tu sais…
    Non, je plaisante, c’est magnifique et cela me ramène à mes 7 années de vie dans les montagnes des Cévennes ou le matin, nous étions au dessus de la mer de nuages, en plein soleil !
    Notre nid d’aigle avait ce coté de magique !
    Magnifiques tes photos, c’est toujours un immense plaisir.
    Bisous et bonne fin de journée

    25 novembre 2013 à 18:19

    • Coucou Pascale,
      Rhooo tu ne savais pas encore que j’étais loin d’être charitable ? 😉
      Contente que tu aies connu ça, ce privilège d’être « haut dessus ». C’est une chose qui fait un bien fou. J’aime en abuser 🙂
      Bonne journée à bientôt. Comme d’hab, j’ai du mal à suivre, mais hier matin, ski , donc… tu comprends 😉
      Bisous

      27 novembre 2013 à 10:18

  4. Bonjour Val,

    Ta série, une merveille!!! Et tu sais quoi? Je craque littéralement pour les deux premières photos, elles sont très très belles. J’aime de plus en plus photographier le brouillard….pourtant j’aime tant le soleil! :-)))

    Bisous et belle soirée à toi.

    25 novembre 2013 à 18:59

    • Coucou Caroline,
      Je crois que la photo te fait aimer beaucoup plus de choses. Ce qui pouvait être chose difficile à vivre, devient d’une certaine façon une source de beauté ou d’attrait à travers la photo. Moi aussi j’aime le soleil plus que tout, mais en aimant le reste, ça rend la vie plus belle.
      Bisous à bientôt

      27 novembre 2013 à 10:20

  5. Tu en a de bonnes , toi , ou veux-tu que je grimpe sur le toit de ma maison 😆 , merci Val pour la p’tite dédicace , je vais de ce pas verrouiller mon ordi avec un mot de passe , si mon chéri voit ça , c’est sur cette fois il quitte la Bretagne 😳 . Ceci étant dit , je me régale avec tes photos , cette série est Magnifique de la première à la dernière …j’ai l’impression d’avoir vécu ton ascension jusqu’au lac gelé , Bravo 🙂
    très belle soirée au pied de ta montagne , bises
    Maguy

    25 novembre 2013 à 19:33

    • Il est là le problème Maguy, c’est que tu n’as que les phares pour monter plus haut 😉
      Bonne soirée à bientôt, bisous

      27 novembre 2013 à 19:32

  6. C’est merveilleux, j’adore tes photos.
    Merci et bonne soirée.

    25 novembre 2013 à 19:36

    • Merci Hervé,
      Je pense à passer chez toi, mais en ce moment, ce n’est pas si évident car je me sauve trainer dehors dès que je peux et je néglige un peu le net. A très bientôt.
      Val

      27 novembre 2013 à 19:36

      • Ce n’est pas grave c’est tout le temps
        ouvert sur mon blog.
        Bonne soirée.

        27 novembre 2013 à 19:37

  7. La brume, en mer, un terrien parlerait de brouillard, est tout aussi envoutante qu’un univers de rêve. La mer est calme comme un lac et on est au milieu d’ un disque bleu clair, et où que le regard se porte, le mur gris, mais incroyablement lumineux, dur aux yeux, vous encercle ,équidistant du bateau dont on ne perçoit plus le mouvement, puisque cette enceinte capitonnée avance avec lui. Il y a des personnes que cela angoisse. Moi, je m’y suis senti bien, « cosy », protégé. Parfois on croise un fantôme: perche de casier, voilure estompée de voilier qui passe comme un grand spectre et est tout de suite absorbé…On entend le glas d’une cloche: c’est une bouée qui vous guide. Chacune a un son. Parfois aussi elles meuglent, elles râlent, elles soupirent comme un malade à l’agonie, les noyés d’une ville engloutie, comme le fut Ys au large de la Baie des Trépassés…Le plus curieux, c’est qu’avec une estime sérieuse, on arrive quand même au port.
    Tes photos sont très belles Val.
    Les deux premières m(ont inspiré ce petit texte.
    Amitiés et bonne semaine.
    Hervé.

    25 novembre 2013 à 19:51

    • Bonjour Hervé,
      Le brouillard, qu’il soit en mer ou en montagne, a la particularité de nous faire perdre nos repères. Il peut nous obliger a être aux aguets ou simplement nous laisser flotter dans sa masse enveloppante. Lorsqu’il fait froid, en givrant, il me donne une idée de ce que je serai avec la chevelure blanche. En somme, en nous cachant beaucoup de choses, il nous ouvre les yeux.
      Bises, bonne journée. Ici, elle sera ensoleillée mais froide 🙂
      Val

      28 novembre 2013 à 08:50

  8. Pat

    Bonsoir Valérie !
    Une belle série de la nature en montagne, dont la seconde est magnifique ! une douceur par tes clichés mais aussi une douceur par les propos de M Mercier – Une judicieuse conjugaison
    Belle balade avec prudence en montagne pour le plus grand plaisir
    Biz Pat

    25 novembre 2013 à 20:56

    • Bonjour Patrick,
      Merci. J’essaye d’être prudente car je n’ai pas envie de me passer de ces sorties, donc, je fais attention. Je mets toutes les chances de mon côtés pour être encore et toujours dehors 🙂
      Bonne fin de semaine, à bientôt.
      Val

      28 novembre 2013 à 08:56

  9. Conclusion, il faut monter ! Magnifique partage, merci Val et bonne semaine à toi 😉

    25 novembre 2013 à 22:03

    • Et oui, il faut s’élever, ne pas rester dans le bas monde 😉
      Bonne journée ensoleillée

      28 novembre 2013 à 08:58

  10. Quelle superbe ballade, étape par étape… Chaque paysage a son charme bien particulier, tout est magnifique! Merci pour ce beau partage! Bise et bonne journée toute douce!

    26 novembre 2013 à 02:13

    • Bonjour Maria-Lina,
      C’est une chance ici de pouvoir échapper au brouillard et comme tu le dis, chaque étape a un charme, une teinte, une lumière particulière.
      Gros bisous à très bientôt. Je suis à la recherche du temps en ce moment, dès que je le trouve, je passe te faire un pti coucou sur ton blog 🙂

      28 novembre 2013 à 09:00

  11. Monter au-dessus des montagnes pour y voir les rayons du soleil et voir le brouillard se dissiper. Voilà quelque chose que je devrais faire dans ma vie, monter au-dessus du brouillard. Une analogie qui me convient parfaitement. Prendre de l’altitude pour mieux voir.
    Tes photos sont belles et la transition entre le brouillard, la neige et le ciel bleu est frappante.
    Bonne semaine à toi! xx

    26 novembre 2013 à 04:05

    • Bonjour Anne,
      S’élever pour voir, sortir des bas fonds pour atteindre la lumière. Prendre de la hauteur pour contempler la réalité. Tout ça donne à réfléchir…
      Bises.
      Je ne t’oublie pas, juste un peu limite en temps pour « trainer » sur le net ces derniers temps.

      28 novembre 2013 à 09:03

  12. Des photos de toute beauté…
    Merci et BRAVO

    26 novembre 2013 à 08:28

  13. quel régal les deux clichés pris dans le brouillard ♥ ils ont ma préférence… laissant place à l’imaginaire sur l’inconnu 😛

    26 novembre 2013 à 08:31

    • Oui un monde à part où les repères se dispersent pour laisser la place au mystère 😉

      28 novembre 2013 à 09:05

  14. Ce qu’il y a de bien dans tes photos, c’est que même le brouillard a un air sympathique… je dirais même : esthétique et harmonieux.

    26 novembre 2013 à 10:01

    • J’essaye toujours de voir le « beau » de chaque chose… j’ai bien dit « j’essaye » 🙂

      28 novembre 2013 à 09:05

  15. Très belle série aux couleurs très douces. C’est vrai que plus on s’élève, plus le ciel est bleu

    26 novembre 2013 à 16:33

  16. une très belle ascension!! de superbes photos …

    26 novembre 2013 à 23:58

    • Merci. Le ciel bleu en cadeau est une belle motivation

      28 novembre 2013 à 09:13

  17. J’aime surtout le mystère de la première et deuxième photos, bien qu’il n’y ait pas de soleil.

    27 novembre 2013 à 05:30

    • J’aime aussi le côté mystique que l’on peut y trouver. Il suffit de laisser son imagination s’envoler.

      28 novembre 2013 à 12:02

  18. la une et la deux sont mes préférées !

    27 novembre 2013 à 11:25

    • Le brouillard offre bien des surprises parfois. J’aime bien, quand on est bien couvert 🙂

      28 novembre 2013 à 12:03

  19. cri1

    coucou Caroline,
    Il faut parfois travers bien des brumes avant d’accéder au soleil et à la lumière ! tes photos sont magnifiques . Je viens de faire la montée et mes yeux se sont imprégnés de paysages sublimes. Un grand coup d’air frais dans ma tête et c’est génial! 🙂 merci
    bisou et belle fin de journée avec j’espère beaucoup de soleil et plein de neige 🙂

    28 novembre 2013 à 15:52

    • 😉 Caro, c’est gaya, pas moi, mais c’est le genre de truc que je fais souvent 😉
      Aujourd’hui, pas de brumes que du soleil après les chutes de neige de ce matin, le rêve, même si je suis au boulot 🙂
      Bonne journée, bisou

      30 novembre 2013 à 15:17

  20. La lisière entre deux mondes est superbe et la mer de nuage aussi !
    Bon WE

    30 novembre 2013 à 20:33

  21. Superbe ambiance, j’adore les deux premières dans le coton, ce sont vraiment des ambiances magiques, de l’extérieur comme de l’intérieur et encore plus quand ça finit dans un bain de soleil.

    Merci pour la petite virée en eaux troubles et la remontée délicieuse qui en a suivi !

    Seb

    7 décembre 2013 à 00:01

  22. Trop belle.

    1 juin 2014 à 17:28

  23. comme j’aime *ça*!!!! mmmmmmmmmmmmm…………..

    6 août 2015 à 10:49

    • Moi aussiiiiiiiiiiiii. Je ne sais pas si tu connais ce plaisir, celui de passer du gris à la lumière. Le passage par lui même est magique 🙂
      Belle journée à toi Malyloup

      6 août 2015 à 11:24

      • oh que oui, je connais!
        j’ai vécu un temps dans un village au pied du plateau de langres (52) et, en hiver, nous pouvions être ds la brume pendant un mois! aussi, il nous suffisait de grimper sur le plateau pour être sous un ciel magnifiquement bleu, sans un seul nuage! ce passage du gris au bleu nous était *vital* 😉
        comme quoi, on peut vivre ‘ça’ sans vivre en montagne et avec un dénivelé de 400m 🙂
        mais ma région est qd même très spéciale à ce sujet puisqu’on y retrouve bcp de caractéristiques montagnardes 😉

        6 août 2015 à 12:04

      • ah oui, te dire aussi, que tes photos me font un bien fou! comme tu en postes depuis plusieurs années, j’en ai encore plein à découvrir et c’est un plaisir que goûte petit à petit au gré des ‘renvois’ d’une série vers une autre 🙂
        tes mots et les poèmes sont un ‘plus’ qui accroît ce plaisir…..mais, même sans mot, tes *vues* sont poésie à l’état pur et ça, ça me cause grave!
        à 12, 13 ans, qd je dessinais (pour ne pas ‘sombrer’), j’inventais aussi des poèmes à la gloire de la nature…..c’est dire si ça remonte loin chez moi *tout ça* 😉

        6 août 2015 à 12:14

      • Je te remercie pour tes mots. Maintenant, j’ai un appareil photo dans mon sac et plein de bazar, avant je n’avais qu’un cahier et un crayon de papier. Les mots, les photos sont des instants posés, arrêtés, mais en ayant toujours la nature comme compagne. Combien de nous auraient sombré sans elle, sans ces mots posés pour effacer d’autres maux?
        Si tu remontes loin, sans le savoir, sans le voir, sache qu’il s’en est passé des choses derrière les photos de ce blog, derrière les mots et une chose est sûre, c’est que la nature m’a permis de grandir.
        Merci à elle, merci à toi 🙂

        7 août 2015 à 07:54

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s