Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Déchirure

 
J’aimerais bien reprendre ce rythme qui m’allait bien, celui qui me permettait de passer vous dire bonjour, qui me permettait de partager un peu plus ce qui m’enchantait, mais pour l’instant il m’est difficile de passer régulièrement, c’est un peu comme cela veut se présenter.
 
On se retrouve ici pour une petite sortie un matin dans le brouillard.
Il régnait une ambiance particulière, une ambiance bleutée, feutrée qui gommait un peu les détails.  Une ambiance en perpétuelle modification, laissant apercevoir un sommet et qui le taisait dans les secondes suivantes, passant d’une atmosphère moutonneuse à une ambiance ensoleillée et chaude. Une ambiance un peu irréelle.
Le tissu de brume se déchirait pour offrir sous son voile la réalité.
Toutes les déchirures ne sont pas négatives, apparemment…
 

****

3

1- Feutrée

****

2

2- Apparition

****

5

3-  Lumière
 

****

4

4- Feuille

****

9

5- Guirlande

****

Quête
Esther GRANEK
Recueil : « Synthèses »
 
J’ai faim
d’un moment d’attention
m’ouvrant un horizon
que je mendie sans fin.
J’ai faim
de ce regard d’autrui
m’offrant comme un crédit
lorsque tout tourne à rien
J’ai faim
J’ai faim et je m’emplis
d’un rêve inaccompli.
Mon espoir est-il vain ?
J’ai faim
Et ma faim ne s’apaise.
Et mon air très à l’aise
ne me trahira point.
2009
 
 
J’ai découvert, il y a quelque temps déjà Esther Granek et à chaque fois que je lis un de ses poèmes ou texte, j’y retrouve quelque chose qui me touche, qui me correspond.
Un jour je posterai ici « toi ». J’adore, en attendant si le cœur vous en dit, vous pouvez toujours aller faire un tour là bas:

http://www.unjourunpoeme.fr/poeme/toi-2

 

****

Publicités

56 Réponses

  1. Magnifique déchirure que tu nous offres là , Val , une préférence pour la 1 et la 3 ♥♥
    @u plaisir de te retrouver avec d’autres photos de ta Montagne 🙂
    Bises Maguy

    15 janvier 2014 à 10:50

    • Coucou Maguy,
      J’y suis retournée cet après midi et les couleurs étaient superbes, mais je n’avais pas pris l’appareil. Une prochaine fois;)
      Bisous

      15 janvier 2014 à 16:51

  2. joubarbe12

    Des photos de toute beauté …
    MERCI

    15 janvier 2014 à 11:07

    • Contente qu’elles te plaisent, c’est que le partage fonctionne bien 😉

      15 janvier 2014 à 16:51

  3. Après une déchirure les sentiments sont différents d’un être à l’autre, d’une situation à l’autre… mais cette déchirure là fera l’unanimité 🙂 elle ravira !

    15 janvier 2014 à 12:02

    • Si toutes les déchirures étaient comme celle-ci, c’est certain, ça allègerait bien des cœurs.

      15 janvier 2014 à 16:52

  4. Merci pour ces paysages enneigés que j’aime tant. Bonne journée.

    15 janvier 2014 à 12:55

    • Je les aime aussi, mais cette année la neige est vraiment offerte au compte gouttes. L’hiver se fait toujours attendre.
      Bon après midi
      Val

      15 janvier 2014 à 17:12

  5. Wow!!! J’adore ta première photo, elle vient me chercher en dedans! Merci pour le lien, je viens d’aller voir ce poème, il est superbe et, c’est tellement ce que je ressens depuis que mon cher André est décédé… Un gros merci pour ce magnifique partage! Bisous tout doux et bon mercredi!

    15 janvier 2014 à 14:32

    • Merci Maria-Lina,
      Ça fait un moment que je ne suis pas passée chez toi, mais je ne t’oublie pas. Je comprends combien ce poème peut te toucher. L’amour est une chose merveilleuse qui apporte beaucoup; bonheur comme douleur.
      « Toi » est à mes yeux un poème magnifique, même s’il évoque le manque d’une personne que l’on aime. L’amour a deux faces, à nous de mettre la plus belle en avant, même si parfois il est difficile de cacher la « mauvaise » face. Celui ou celle qui n’aura jamais souffert dans sa vie doit être une personne qui n’aura jamais connu l’amour.
      Bisous, belle journée à toi.

      15 janvier 2014 à 17:24

  6. Belles photographies et beau poème. Ambiance un peu mélancolique…

    15 janvier 2014 à 14:55

    • La mélancolie rode et arrive parfois à rattraper même ceux qui pensent courir vite…

      15 janvier 2014 à 17:26

  7. La première et la troisième m’emportent. Merci Val!

    Bisous

    15 janvier 2014 à 16:10

    • Merci à toi.Ce jour là, la lumière était extraordinaire.
      J’ai énormément de retard sur la visite des blogs que j’aime. Je ne t’oublie pas 😉
      Bisous

      15 janvier 2014 à 17:27

  8. Bjr Val !
    Une metéo trés vite changeante que tu traduis bien ! j aime beaucoup la 1 et 3 ainsi que la poésie
    Belle continuité de semaine – Biz Pat

    15 janvier 2014 à 16:27

    • Bonjour Patrick,
      Le brouillard offre souvent de belles surprises.
      J’aime bien Esther Granek, elle me touche. Bonne fin de semaine à toi aussi, bises à bientôt.
      Val

      15 janvier 2014 à 17:36

  9. J’aime bien la lumière… 🙂 le ciel a du déchirer les nuages pour laisser passer le soleil 😉

    15 janvier 2014 à 17:16

    • 9a n’a pas duré longtemps, le brouillard a retissé son voile et la lumière s’est envolée, ce qui donne encore plus de richesse à l’instant lumineux 😉

      15 janvier 2014 à 17:38

  10. A reblogué ceci sur JOURNAL LE COMMUN'ART.

    15 janvier 2014 à 17:40

  11. Tout est beau, les photos sont magnifiques…
    Bonne fin de soirée.

    15 janvier 2014 à 19:57

    • Bonjour Hervé,
      Merci pour ton passage et je passerai te voir bientôt, j’oublie pas ta forêt 🙂
      Bonne journée

      16 janvier 2014 à 07:57

  12. j’adore la 2 !!!!

    15 janvier 2014 à 20:24

    • Le temps de prendre la photo, de se retourner et hop le sommet était à nouveau caché dans le brouillard 😉

      16 janvier 2014 à 07:58

  13. La photo 1 fait mon petit bonheur du soir et le poème Toi m’entraîne loin…

    15 janvier 2014 à 20:55

    • Toi m’entraine également…
      Heureuse d’avoir participé à un petit bonheur. Les « petit bonheur » sont tellement importants.
      Bonne journée
      Val

      16 janvier 2014 à 08:04

  14. Coucou Val.Toutes tes photos sont des merveilles et avec chacune d’entre elles,on pourrait composer un poème.La montagne dans le brouillard bleuté d’un ciel d’azur,se transforme en citrine quand le soleil l’atteint.La paix règne en ces lieux et les quelques fines feuilles d’or,bijoux de la nature,garnissent les branches enneigées qui se détachent des troncs noirs. »J’ai faim »,moi aussi,de tout ce qui est écrit dans le poème d’Esther Granek.Je mets le lien en favori. 😉
    A bientôt Val.
    Gros bisous.Andrée.

    15 janvier 2014 à 22:31

    • Bonjour Andrée,
      Souvent, je vois ce décor comme un poème, parfois comme une tragédie également. J’aime y voir plus que ce que l’œil capte.Contente que tu apprécies Esther Granek 🙂 en la lisant, j’ai l’impression qu’elle a écrit en piochant dans mes pensées.
      Excellente journée à toi, bisous
      Val

      16 janvier 2014 à 08:08

  15. Superbe série, les 3 premières sont de toute beauté.
    Allez plus que un moi et je serai entourée de ces somptueux paysages.(si le proprio de l’appart que l’on veut loué daigne nous répondre 😦 )

    15 janvier 2014 à 22:43

    • Il va répondre 😉 tu verras et à toi le bonheur des vacances. Un mois, ça laisse le temps à la neige de revenir et de faire un super manteau blanc. Tu vas en Savoie?
      Bonne journée

      16 janvier 2014 à 08:11

      • Oui croisons les doigts. Oui nous allons à Courchevel 1550.
        Y’a pas tant de neige que cela? J’ai l’impression que la météo annonce souvent des précipitations.
        Bonne journée également

        16 janvier 2014 à 10:37

  16. superbe ! bravo

    15 janvier 2014 à 23:21

    • Merci 🙂 et bravo à la nature de nous offrir de beaux moments

      16 janvier 2014 à 08:12

      • et à celles qui savent les mettre en valeur …

        16 janvier 2014 à 19:07

  17. Très belle série Val, la 1 et la 3 sont splendides 🙂

    Merci pour le ptit bol d’air frais et tous mes meilleurs veux pour 2014 (ainsi que du temps pour toi !)

    A bientôt

    Seb

    16 janvier 2014 à 00:30

    • Merci Seb,
      Bonne année à toi aussi, qu’elle t’apporte encore de belles découvertes 🙂
      Je passerai continuer le périple américain dès que possible, t’inquiète je n’oublie pas.
      Bonne journée
      Val

      16 janvier 2014 à 08:14

      • Je ne m’inquiète, tu passes quand tu veux 🙂 Et puis j’avoue que moi aussi je manque cruellement de temps ces jours-ci, ça serait quand même sympa d’avoir des journées de 48 h de temps en temps 😉

        Je te souhaite de très bons moments dans tes belles montagnes.

        A bientôt

        Seb

        20 janvier 2014 à 01:38

  18. Coucou Val,
    Je confirme que si toutes les déchirures étaient comme celle-ci, personne ne souffrirait, bien au contraire ! J’adore cette ambiance, elle me donne un sentiment de bien être et tes clichés sont superbes !! Merci aussi pour ces très beaux poèmes, chacun doit se reconnaître quelque part dans ces vers et ressentir un peu de nostalgie… 🙂
    Je te souhaite une belle journée, Bises Christophe 😉

    16 janvier 2014 à 12:12

    • Coucou Christophe,
      Oui si toutes les déchirures étaient comme ça, qu’est-ce qu’on serait heureux, mais bon, on dira que les mauvaises déchirures permettent d’apprécier encore plus les moments où tout va bien 😉 positivons.
      Moi aussi j’aime cette ambiance. Quand tout est gris, dans la brume, ça me donne l’impression d’être extrêmement vivante.
      Bonne soirée 🙂

      17 janvier 2014 à 19:08

  19. la 2 est sublime ,jeudissime

    16 janvier 2014 à 13:34

    • Quelques sencondes plus tard, tout avait disparu. Bonne soirée.

      17 janvier 2014 à 19:08

  20. Coucou Val, pas facile de venir tous les jours sur le net mais toi tu as de si belles photos.! ta série est magnifique avec ces vues feutrées et bleutées. Moi je n’ai même pas l’envie de faire des photos, je me sens très fatiguée en ce moment. Mais ça va surement passer..
    Merci de ton passage.
    J’ai beau cocher « avertissez moi des nouveaux articles » je ne reçois toujours plus rien de wordpress.
    belle semaine et plein de bisous

    16 janvier 2014 à 14:39

    • Coucou Chatou,
      Contente d’avoir de tes nouvelles. Il est vrai que parfois WordPress laisse un peu à désirer sur les news dans la boite mail, mais si tu vas sur le reader, normalement, tous tes suivis y sont affichés. Enfin, normalement 😉
      Prends bien soin de toi et l’envie de photos reviendra avec la forme. Peut être un petit coup de mou hivernal. Les prochaines photos ensoleillées, je les ferai en pensant à toi. Gros bisous, à bientôt.

      17 janvier 2014 à 19:16

  21. Bravo pour ces photos glaciales Val, elles sont très belles, l’ambiance est remarquable et le rendu impeccable, du très beau travail.
    Bises.

    16 janvier 2014 à 22:01

    • Merci Alain, ça me fait plaisir. Pas facile de capturer l’hiver cette saison, il se laisse un peu trop aller à la douceur.
      Bonne soirée, à bientôt.
      Val

      17 janvier 2014 à 19:18

  22. beau
    Ces montagnes sont étonnantes!

    17 janvier 2014 à 16:37

    • 🙂 A chaque fois que je les regarde, c’est ce que je me dis.
      Bonne soirée John.
      Val

      17 janvier 2014 à 19:19

  23. Hiver pourri !
    Alors je vois que tu prends ce qu’il y a à prendre en plus des mots…
    La 2 est magnifique; le Tenneverge est en fait un beau sommet à Plus de 3000m !
    A bientot
    bises Den

    19 janvier 2014 à 12:35

    • Bonjour Den,
      Je prends toujours ce qu’il y a à prendre. Il ne faut rien gacher 🙂
      C’est vrai que l’hiver n’est pas vraiment l’hiver espéré, c’est pourquoi je profite de ce qu’il nous offre. Le Tenneverge est le seul sommet du coin que je n’ai pas foulé en partant de sixt. Parties à traverser trop délicates pour moi par ce versant. A faire en partant d’Emosson. En attendant, on attend la neige et le froid 😉
      Bonne semaine, bises.
      Val

      20 janvier 2014 à 12:05

  24. Bon soir Val,
    Je sais bien que nous te manquons, mais que veux tu, pas facile la vie ! Hihihi
    Qu’est ce que j’aime tes photos et tes paysages. Dis c’est quand que tu nous donnes tes trucs, moi j’arrive pas a sortir un cliché qui me plaise ! grrrrrrrrrrrrr
    Oui, la quête du Cincle a été bonne, et comme toi je suis admirative devant cet oiseau qui tient si bien sur les pierres dans les eaux vives des toreents, qui nage sous l’eau et remonte sur le caillou de son point de départ, alors que nous là dessus, même pas j’y pense !
    Je file voir ton autre article, avec mon absence, du coup, c’est la fête, j’en ai deux !!!!!!!!!!

    20 janvier 2014 à 19:32

    • Je suis contente de voir que tu as pu l’observer. Je ne pense pas pouvoir trop donner de conseils, mais tu me diras ce qui clochait dans tes photos ou postes en une sur le forum et on essayera de voir ce qui aurait pu être fait .A plus tard, bonne soirée

      21 janvier 2014 à 19:55

  25. Une très bonne année pour vous Val et j’espère que cette année a connu un bon début pour vous ces images sont tout simplement spectaculaires, une joie à regarder encore et encore. minimaliste dans la composition. Best wishes, James

    25 janvier 2014 à 19:02

  26. Combien beauté ensemble !

    27 janvier 2014 à 17:16

  27. fanatiques2numerique

    Bonjour, vos photos sont superbes. J’aime beaucoup le peu que j’ai vu de votre blog, mais je vais revenir.

    1 février 2014 à 03:52

  28. L’apprenti des lointains
    Se perd en rêveries;
    Dans son étourderie,
    Il progresse, incertain.

    L’apprenti des montagnes
    Est fort, il est carré,
    Mais il est égaré,
    Trouvant l’école un bagne.

    Le disciple barbu
    Est rempli de sagesse,
    Mais il a ses faiblesses ;
    Hier soir, il a trop bu.

    Ce que le maître croit :
    Rien de tout ça n’est grave,
    Car ils deviennent braves,
    Ensemble, tous les trois.

    7 avril 2015 à 15:37

    • Au lire de ces mots, je me dis que ces trois apprentis peuvent un jour n’en faire qu’un, à moins qu’une ne soit l’image de ces trois apprentis. Je connais une apprentie qui, dans le balbutiement de ses pas rêva du lointain mais se trouva et se reconnue ici en montage à l’école de la vie alors que le temps lui apporte la sagesse, mais sa faiblesse n’est pas l’alcool…

      8 avril 2015 à 06:57

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s