Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Matin entre gouttes

Pluie de nuit, soleil et nuages le matin, pluie dès midi; ce qui ne laisse guère de possibilités si l’on veut profiter d’un temps sans goutte, dans l’hypothèse que les prévisions météorologiques ne soient pas fausses.
Le réveil sonnera donc à la limite de la nuit et du jour, enfin encore une expression car ce n’est plus le réveil qui sonne, c’est le portable qui nous éveille en douceur.
Quand je pense au réveil de mon enfance… pas étonnant qu’il y ait des stressés de nos jours car il fallait l’endurer le réveil qui faisait autant de bruit que la sonnerie d’un passage à niveau et qui faisait faire un bon de cinquante centimètres dans le lit.
Bon, pour moi, pas de séquelle, mais il me faut malgré tout un réveil en douceur si ce n’est pas le jour qui joue ce rôle là.
Je m’égare, on file vite dehors profiter d’un ciel sans pluie.
Nous sommes allés « regarder voir ». Quoi?
Nous sommes allés regarder ce qu’on allait voir, c’est simple.
Il a beaucoup de personnes qui ne regardent pas ce qu’elles voient. Nous, on aime regarder ce que l’on voit, mais on ne voit pas toujours ce qui nous regarde.
Pour exemple, un renard qui nous observait tranquillement dans les hautes herbes.
C’est marrant, il n’y a qu’une lettre entre regard et renard et sur ce coup nous n’avons pas su gérer la simplicité de cet écart. Une fois aperçu, il a disparu.
Nous avons donc profité de ce matin avant le retour de la pluie le midi.
Hier, des gens m’ont dit qu’il avait été triste ce dimanche pluvieux.

Moi, je l’ai trouvé heureux ce dimanche car pour les bonnes choses, il faut se donner les moyens en s’offrant le maximum de possibilités pour saisir le bel instant et il y a toujours une façon de trouver du bon dans une journée pluvieuse, même très pluvieuse 🙂

****

11- Premiers et rares rayons de la journée

 

****

22- Prairie trempée

 

****

 

33- Ancolie d’ici

 

****

 

dessous

4- Les dessous de la grande

 

****

grande astrance

5- Au-dessus de la Grande Astrance

 ****

 

5

6- Chien de prairie humide

****

 

6

7- Amour perlé chez les gazés

 

****

 

7

8- Tout ne tient pas toujours qu’à un fil…

 

****

 

8

9- Une autre définition pour l’amour volage 

****

 

9

10- Ombre contre le jour

 

****

 

Je suis au boulot, encore une semaine de calme avant l’affluence.
Ma pensée du moment : et si on aimait ce que l’on a au lieu d’attendre d’aimer ce que l’on aura.
Là, je pourrais m’ennuyer en me disant que je suis au boulot à ne rien faire.
Ça serait nul comme instant alors que beaucoup d’entre vous n’ont pas le temps de se poser tranquillement, alors qu’il y aura des jours où je n’arrêterai pas (ce que j’aime).
Pourquoi gâcher un moment parce que l’on voit les choses de la mauvaise façon?
Donc, je vais aimer (enfin essayer d’apprécier) ces instants calmes en prenant le temps ou plutôt en disposant du temps car je n’aime pas prendre.
Je me sauve, je vais me faire un thé, regarder les nuages passer en ayant une pensée pour tous ceux qui aimeraient prendre une pause 😉
euh? oui, je suis payée en plus à faire ça.

Publicités

43 Réponses

  1. naturesereine

    Je l’aime ce jour gris heu jour gris ? non jour lumineux, jour heureux, j’ai aussi partagé ton thé évidemment, c’est trop bon, j’en ai trouvé un bio au sureau et à la framboise … miam… Ton chien de prairie mouillé a du bien se secouer en rentrant 🙂 J’aime toute cette façon de penser qui fait que rien n’est sombre mais que tout est joyeux. Bises et belle soirée à toi

    16 juin 2015 à 20:18

    • Je pars du principe qu’il y a du bon partout, le seul souci c’est notre regard. J’essaye d’avoir le bon regard et de trouver le bon. Ça serait trop nul de ne voir que le négatif de la chose.
      Louna c’est une catastrophe, elle est toujours mouillée ou pleine de terre. Je suis allée courir tout à l’heure (dans le bois humides) et je vais au boulot dans peu de temps avec elle…où le carrelage est blanc, héhé enfin, blanc par endroit, où elle ne sera pas 😉
      Belle journée à toi et bon thé au sureau. Bises

      18 juin 2015 à 08:25

  2. C’est magnifique. Merci d’une urbaine qui pleure un peu la nature parfois…

    16 juin 2015 à 20:25

    • Je suis contente alors de partager ça avec une « urbaine ». J’imagine ou plutôt non, je n’imagine pas ce que je serais en vivant en ville 😦
      Bonne journée.

      18 juin 2015 à 08:26

  3. Oh, aujourd’hui est une journée un peu comme chez toi, il a plu tout le matin, juste après le dîner, le soleil se montre je sors et 5 minutes après la pluie de retour, c’est du On et Off… Regarder ce que l’on voit c’est superbe et c’est vrai que tellement de gens ne le réalise pas… Tes photos sont magnifiques comme toujours, vraiment superbes! Gros bisous et bonne soirée tout en douceur!

    16 juin 2015 à 20:29

    • Je sais que tu sais voir les choses.Je trouve dommage qu’il faille parfois passer par la difficulté pour enfin avoir un tel regard. Belle journée à toi Maria-Lina, ici, elle sera ensoleillée, mais je prends le chemin du travail 😉
      Gros bisous

      18 juin 2015 à 08:28

  4. Superbes toutes ces photos,le chien est magnifique .J’aime tout .

    16 juin 2015 à 20:54

  5. Magnifique retour dans cette prairie, ou je ne peux même pas imaginer que l’on puisse ne pas regarder, ne pas ressentir, ne pas se sentir observer 😉 En outre, ne pas profiter ! Ce dimanche était encore un moment superbe, comme toujours 🙂
    J’aime regarder tes photos, tes cadrages, ton regard 🙂 Il y avait toutes fois une ombre bizarre dans cette prairie 😉
    Plein de bisous ❤ à toute suite 🙂

    16 juin 2015 à 21:01

    • Je souris en pensant que nous avons été les observés alors que c’est nous qui faisons le contraire en principe 😉
      Ce qui est génial dans ce matin là, c’est que nous avons su en profiter pleinement et ça, c’est une chance.
      Plein de bisous, je file au boulot.

      18 juin 2015 à 08:34

  6. bonsoir
    une belle reflexion sur le regard et le temps present et j’adhère totalement.
    avec des photos de fleurs superbes des portraits cachés ou en pleine lumiere..
    un joli moment
    à bientot

    16 juin 2015 à 21:57

    • Bonsoir Christophe,
      Je pense qu’il faut du temps avant de comprendre l’importance de celui-ci.
      Les jolis moment, ils sont parfois juste à côtés de chez soi 🙂
      Bonne soirée, à bientôt 🙂

      18 juin 2015 à 18:35

  7. Bautiful, Val, so wonderful to see your photos.

    17 juin 2015 à 00:58

  8. Coucou Val.Même en compagnie de Louna,tu te sentais heureuse quelque soit la météo.Maintenant,c’est encore mieux et partager les choses qu’on aime,c’est merveilleux à condition de regarder tous les deux dans la même direction (ce qui est votre cas 😀 ).J’adore les fleurs bien sûr,tu me connais et cet accouplement perlé.Tu trouves toujours les mots justes,je crois que c’est un don et je me régale.Tu n’as oublié personne dans cette balade……… c’est ++++++++
    Bonne journée.Gros bisous.

    17 juin 2015 à 08:00

    • Coucou Andrée,
      Ça m’embête parfois la météo, mais si on devait être mal à chaque fois qu’il pleut , on serait mal souvent, donc j’opte pour l’option faire avec et de la meilleure façon qui soit.
      On regarde en effet souvent dans la même direction, sinon à l’opposé, mais ça, c’est quand on est chacun dans ses montagnes et là, nos regards se croisent 😉
      Beau week-end à toi, avec le soleil en prime.
      Gros bisous Andrée.

      19 juin 2015 à 17:53

  9. Bon jour val,
    Toute une série de photos magnifiques et je me suis régalée à les admirer une à une.
    Malgré le temps chargé, la lumière est vraiment belle.
    Tout est superbe, fleurs, papillons, paysages, et bien évidemment la jolie Louna.
    J’aime aussi ta dernière composition en contre jour.
    Aller, apprécie de t’ennuyer un peu, certains n’ont pas ce luxe 😉
    Bonne journée à toi

    17 juin 2015 à 08:30

    • T’inquiète, je travaille à apprécier l’instant et je suis contente car j’ai vachement évolué avec le temps 🙂
      Gros gros bisous et j’espère que tu as fini ta paperasse. Moi, je prépare les soldes.
      A bientôt

      19 juin 2015 à 17:55

  10. eh oui, Val, la pluie nous offre souvent de très beaux et *clairs* moments! 😉
    tout dépend de notre *regard*, bien sûr….. et j’aime le tien car il s’accorde à merveille au mien! rires!
    la semaine dernière j’aurais pu me désoler de ma semaine provençale car il a plu tous les jours….jusqu’à défoncer le chemin qui mène ‘au cabanon’ où vivent ma fille et sa petite famille!
    MAIS les moments d’accalmie entre les fortes pluies ont été somptueux……et quoi de plus jouissif que de patauger dans les flaques avec un bébé de quinze mois qui découvre le monde? 😉
    pas d’ancolie autour du cabanon mais des papillons et tellement d’autres insectes, fleurs pour qui s’approche et *regarde*….que j’en ai fait une mosaïque le 9, jour des 15 mois de notre Titouan 🙂
    et….heu….quel est ce job *magique* qui permet de musarder -apprécier le vol des mouches- avant le grand rush estival?
    plein de bises et bonne journée, Val

    17 juin 2015 à 08:54

    • Coucou Malyloup,
      Merci à toi d’avoir été faire coucou à bernadette, la maman d’Ancelin 🙂
      Bien sûr qu’il faut aimer les choses comme elles sont, sinon faire la tête à cause du temps, rime à faire souvent la tête selon où l’on vit. C’est cool de profiter de ton petit fils comme ça et les merveilles, elles sont partout 🙂
      Je travaille dans un magasin de vêtements de loisirs, de montagne et comme c’est calme avant les soldes, je m’évade 🙂
      A très bientôt, bises et bon week-end.

      19 juin 2015 à 17:59

      • et comment sais-tu qu’on s’est parlé, Bernadette et moi? 🙂
        t’es une tite magicienne, toi!
        merci pr les souhaits car je travaille dimanche 🙂
        bises et belles balades, dame de la montagne 🙂

        19 juin 2015 à 18:36

      • Je le sais car elle me l’a dit 😉
        Bon courage pour demain, moi j’y vais de ce pas.
        Belle journée à toi. Bises.

        20 juin 2015 à 08:00

  11. Hello Val
    Bien sûr on préfère sortir et promener quand le temps est beau. Mais la pluie est-elle si laide? Bien sûr c’est plus facile d’être positif sous le soleil et les gens sont bien plus chaleureux quand ils redécouvrent le soleil qu’ils ont oublié. Mais j’ai quelques bon souvenirs de promenades sous la pluie!
    Très belles photos 🙂
    Je ne connais pas encore tout le monde! je peux metter un prénom sur le chien des prairies et l’ombre mais pas sur les papillons 🙂

    17 juin 2015 à 08:57

    • Coucou Geneviève,
      La pluie perle la nature, donne du vert aux prairies et puis, c’est comme ça, donc il faut l’aimer ou en tirer du bon 🙂
      Le chien et l’ombre te sont familiers, mais pour les gazés, ils étaient trop à l’écoute de l’autre pour se présenter. Tout ce que l’on sait d’eux, c’est qu’ils se sont envolés, toujours unis.
      Bon week-end à toi

      19 juin 2015 à 18:02

  12. Magnifique série de photos matinales, quel plaisir d’admirer l’éveil de la nature !

    17 juin 2015 à 12:04

    • Je crois que c’est le matin, mon instant préféré. Ça vaut le coup de se lever 🙂

      19 juin 2015 à 18:14

  13. Pingback: Lune XXL…..voire plussss! | Observer la vie

  14. Coucou Val heureusement que tu es plus courageuse que moi si tu voyais ma trombine à cette heure et avec la pluie en prime 😉 merci pour toutes ces beautés que la nature nous offre sans rien demander en retour , un +++ pour tes gazés , magnifiques 🙂

    17 juin 2015 à 13:04

    • Je n’ai pas de mal à être plus courageuse que toi car j’adore me lever tôt et profiter du petit matin. Je préfère me coucher tôt et mettre mon réveil pour me lever quand le jour est encore au fond de son lit 😉
      Gros bisous et bon week-end Maguy.

      19 juin 2015 à 18:18

  15. Superbe…Tout en douceur…en pastel…Comme une pluie toute fine qui glisse sur nos ailes en douceur…J’adore cette douceur là et Louna s’y intègre sublimement…Ce rose ,ce blanc,cette prairie puis ce gris final… Quand il pleut et que nous sommes en pleine nature c’est beau et…c’est solitaire sur les chemins!
    Je reviens de là O ma belle et j’ai pensé à toi,à vous deux…parce que je suis restée une demi heure à observer un « combat » entre l’Aigle Royal et deux buses…C’était impressionnant et fascinant et suffisamment bas pour que je le vois à nouveau dans sa grandeur cet Aigle et alors les buses m’apparaissaient soudain toute petites!!! Et……………c’est finalement l’Aigle qui a renoncé au combat et est allé se percher O très O sur un immense épicéa…Un des rares immenses qui reste dans cette vague de déforestation cette année…
    J’ai alors pensé à vous face à ce spectacle et j’étais seule avec eux…

    Oui préserve ce temps où tu bois le thé,regarde les nuages,ce temps libre comme un petit oiseau…
    A très vite…

    17 juin 2015 à 16:50

    • Que tu as du te régaler en les observant. L’aigle devait être un peu trop près du nid des buses qui ont peut être des petits et elles défendaient le périmètre. J’aurais adoré voir ça, enfin, on aurait adoré 😉
      J’espère que dimanche sera beau et que l’on pourra aller lever les yeux tout là haut, sinon, et bien nous les poserons ailleurs.
      Belle fin de journée à toi, à bientôt.

      19 juin 2015 à 18:22

  16. Coucou Val, une petite éclaircie et te voilà appareil en main saisir ce que t’offre la nature. Tu as raison il faut aimer ce que l’on a. J’ai craqué sur ton chien de prairie et j’ai pensé qu’il avait du surement bien se secouer en rentrant… tes paysages sont superbes et tes Gazés t’ont offert leur spectacle bien intime. Dommage que je ne suis plus en HS je serais venue partager ton thé.
    Te lire est un cadeau et je te remercie.
    Plein de bisous audois
    chatou

    17 juin 2015 à 17:44

    • Je trouve ça si nul d’attendre ce que l’on n’aura peut être jamais, alors autant savoir aimer l’instant.
      Si tu remontes un jour par ici, je partagerai mon thé avec plaisir 🙂
      Plein de bisous d’ici à toi.

      19 juin 2015 à 18:24

  17. Bernieshoot

    tu as jonglé avec la luminosité avec talent, profitions de ce que l’on a au lieu d’attendre ce que nous n’aurons jamais

    17 juin 2015 à 18:18

  18. Elles sont très belles tes photos, c’est un plaisir
    de les regarder, le chien est magnifique,
    les papillons tout mignons.
    Belle soirée à toi Val.

    17 juin 2015 à 18:44

    • Merci Hervé. Belle fin de semaine à toi et belles balades ce week-end et avec le soleil, ça serait génial 😉

      19 juin 2015 à 18:27

  19. Grande série, Val. Tes photos des papillons son superbe. Ils sont les protagonistes de mon dernier post!
    Bonne nuit.

    17 juin 2015 à 23:13

    • Merci beaucoup Isabel, je passerai faire un petit tour voir tes papillons. A très bientôt.Bon week-end à toi.

      19 juin 2015 à 18:38

  20. dombouvet

    Bonjour,
    J’aime bien cette série. Surtout la 9, c’est très bien vu.

    22 juin 2015 à 12:52

  21. De très beaux clichés sur les papillons !! et un ciel un peu tourmenté qui donne une belle lumière
    – je préfère çà à la lumière vive du soleil direct !
    Bon dimanche Val

    28 juin 2015 à 15:59

    • Merci Patrick.
      C’est vrai qu’un ciel bien chargé a un attrait bien différent qu’un ciel nu et bleu (bien que je l’aime aussi en bleu)
      Belle semaine à toi.

      29 juin 2015 à 14:16

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s