Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

La Combe ou solitude d’un jour

Pluie du soir, doux son sur la tôle du toit,  fenêtre grande ouverte pour laisser la fraîcheur s’inviter à mes côtés dans la nuit et pour que le jour soit mon réveil; situation d’un soir lorsque le lendemain matin s’annonce beau.
Me voilà mieux réveillée que le jour et le ciel est uni sans un seul nuage pour motif.
Plus besoin de dire, d’expliquer quel va être mon occupation de la journée, à force vous savez.
Chaussures, sac à dos et me voilà sur le chemin qui, je dois l’avouer, m’enquiquine un peu la première partie; celle qui mène au refuge.
Je ne fais qu’une bouchée de cette mise en jambe en attendant de savourer la suite une fois que j’aurai quitté le « pédichemin » que tout le monde prendra dans la journée.
Voilà, j’y suis, j’ai bifurqué.
Je réduis mon allure, je prends le temps de voir, d’écouter, de sentir et aussi de regarder où je pose les pieds.
L’endroit est sauvage. Le sentier se fraye un chemin dans les ravins pour continuer au milieu du végétal.
L’endroit est étrange car le sentier commence par le minéral d’une beauté agressive, pour ensuite se perdre dans une végétation de fougères, abondante, qui deviendra une prairie plus haut avant de terminer dans le domaine minéral le plus brut qui soit.
J’aime ces inversions naturelles.
Cet endroit est vrai; il me fait penser à un ancien au visage rude que le soleil a tanné au fils des ans, mais avec un regard tendre.
Ce jour là, je n’aurai croisé qu’un Mr Stabillo. Tu ne connais pas Mr Stabillo?
C’est un Mr avec un tee-shirt de la même couleur qu’un surligneur. Aucune moquerie dans ce terme, car je trouve ça joli si l’on veut être vu (chose utile en montagne quand on randonne). Moi, je préfère que les bêtes me repèrent moins, mais je dis ça surtout en pensant à la belle compagnie qu’il m’est donnée d’avoir parfois, celle d’une luciole 😉

(oui, oui, je sais, je sais…  et la luciole saura).
Revenons au sujet, tout ça pour dire que j’aurai passé encore un moment en pleine nature pour ainsi dire en solitaire, ponctué de flore, de chamois, de bouquetins et d’instants qui sont magiques à mes yeux.
« Solitaire », le rêve actuellement alors que tous les chemins sont noirs de monde.
Ma réalité ce jour là.
Je rentrerai heureuse où de nouvelles envies m’auront atteinte en revoyant une tite cabane de plus 😉

 

31-Ça commence souvent ainsi

****

22-Discussion au sommet

****

13- Sentier faisant

****

64-Lumière

****

55-Désir de soleil

****

46-Sentier toujours

****

77-Moment savoureux

****

128- Au loin, là bas…

****

119- Cabane à nuits magiques

****

1010- Respiration, bonheur

****

911- Volonté de vie, volontaire notre Terre

****

Panorama sans titre112-

****

Tristesse en regardant la bande nuageuse du fond, (photo 8 ou pano 12), ce ne sont pas des nuages, mais la pollution au-dessus de Genève et de ses alentours.

Publicités

51 Réponses

  1. Bernieshoot

    la montagne prend et donne beaucoup

    9 août 2015 à 17:25

    • C’est pour ça que je lui donne mon amour afin qu’elle n’ait pas à venir prendre autre chose…

      10 août 2015 à 16:09

  2. Argh satanée pollution…
    Comme je bois tes mots et comprends ces situations de bonheur face à la solitude et à la nature.
    Merci de partager ces moments de montagne, de vie…;)

    9 août 2015 à 17:59

    • Merci à toi Lo de les apprécier, de les comprendre.

      10 août 2015 à 16:10

      • J’essaie en tout cas d’être très attentive. Je ne me sens pas du tout au-dessus d’eux…

        10 août 2015 à 16:35

  3. Magnifique texte qui explique très bien ta passion,
    je la comprends quand on voit ces merveilleuses photos,
    les meilleurs sentiers sont ceux inconnus des touristes…
    On voit toujours l’impact de la pollution humaine…
    Merci val pour tous ces beaux paysages.
    Belle soirée à toi.

    9 août 2015 à 18:06

    • Merci à toi Hervé de venir partager cette balade avec moi ici.
      La pollution humaine dans cette combe est au loin car ce sentier attire peu les gens et il reste préservé par tout ce qu’une masse importante de passages peut générer.
      La pollution industrielle, des voitures, elle, reste au loin …pour l’instant.
      Belle semaine à toi Hervé 🙂

      10 août 2015 à 16:13

  4. c’est quelque chose que j’aurais toujours voulu faire grimper une grande montagne .. mais mieux vaut être accompagner et mon entourage ne sont pas très fort sur ce genre d’activité

    9 août 2015 à 19:12

    • Rien ne t’empêche de prendre un accompagnateur en montagne si c’est une chose que tu désires et que tu ne feras pas seul. Tes proches se promèneront en bas pendant que tu regarderas le monde d’en haut 😉

      10 août 2015 à 16:16

  5. J’ai l’impression que tu avales ainsi plein de mètres de dénivelé (même si ce n’est pas le but).
    Dommage cette pollution effectivement… j’ai regardé il y a quelques semaines une émission à la télé sur la pollution dans la vallée de Chamonix: j’ignorais complètement ce genre de problème.
    Ta promenade a été de toute évidence de nouveau magnifique 🙂

    9 août 2015 à 19:20

    • C’est une sortie qui a avoisiné les 1400+ , en ajoutant 600+ en plus j’aurais été sur le toit de la commune face au Mont Blanc, mais ce n’était pas le but du jour.
      Je suis allée là bas, pour la tranquillité et l’espoir de croiser le gypaète.
      Je ne l’ai pas vu, mais j’ai vu d’autres belles choses. Je suis toujours gagnante dans ce genre de sortie 🙂
      La pollution de la vallée de Cham est une catastrophe que beaucoup ignorent. On pense que l’air de la montagne là bas est excellent. On en est bien loin.
      C’est triste et je ne vois pas vraiment les choses évoluer dans le positif. Des efforts sont faits, mais il ne s’agit que de pas de fourmi alors que la pollution atteint un sommet maximum.
      Le comble pour le toit de l’Europe qui se trouve dans la vallée la plus polluée de France
      😦

      10 août 2015 à 16:26

  6. Bonjour Val,
    Beau texte, plein d’une délicieuse escapade en montagne! On sent vibrer l’énergie de la nature. C’est comique parce que je pensais justement à toi récemment, je me demandais ce que tu apportais lorsque tu passais la nuit en montagne. La question m’a passé par la tête parce que j’aimerais bien vivre l’expérience un jour. Je te l’avais confié. En tout cas, ton billet me donne envie de partir seule en montagne! 😉 Bisous

    9 août 2015 à 21:00

    • Bonjour Anne,
      Tentes l’expérience, c’est un vrai bonheur (enfin pour moi).
      Tu es en première ligne pour les lumières du soir et celles de l’aube et si tu partages ça avec ton chéri chéri, c’est encore mieux 😉
      Quand il n’y a pas de cabane, j’ai une tente ultra light, et j’ai toujours avec moi un tout petit réchaud light , une popote (je ne sais pas si ça s’appelle comme ça chez toi, c’est une gamelle avec tout ce qu’il faut pour se chauffer à manger),sac de couchage, tapis de sol auto gonflant (un petit luxe) et la frontale, sans oublier les vêtements adaptés à la température.
      Je t’assure que le repas que tu feras ce jour là, sera le meilleur du monde même si tu oublies le sel car l’ambiance donne un goût merveilleux à tout 😉
      Une fois que tu rajoutes le matériel photo, l’eau, tu ne trouves plus rien de léger dans tout ça, mais le bonheur de vivre tout ça donne des ailes et permet de gravir bien des sommets.
      PS : Le chéri est utile dans ce moment là, ça allège le sac 😉
      (je plaisante… à peine)
      Faites ça tous les deux et tu me diras ce que ça a donné 🙂

      10 août 2015 à 16:37

      • Merci beaucoup, Val, pour les renseignements! Je vais tenter de persuader mon chéri de m’accompagner, justement on se cherche une escapade de quelques jours. Ça serait tellement cool de vivre l’expérience à deux. J’imagine déjà les premières lueurs du matin et la nourriture qui aura un goût extraordinaire. Hihi!

        Merci encore chère amie, je crois que j’ai tout ce qu’il me faut pour tenter l’expérience. Je t’en reparlerai…
        Bisous 😉

        11 août 2015 à 03:41

  7. Bonjour douce Val quelle belle balade, la montagne est si belle, tes photos magnifiques, moi aussi aujourd’hui j’ai fait une belle randonnée en solitaire avec mon APN mais le long de la rivière car ou je suis, il n’y a pas de montagne… Merci pour ce beau partage, tu nous fais découvrir de si beaux lieux, c’est merveilleux! Bise et bonne soirée toute douce!

    9 août 2015 à 21:07

    • Montagne ou pas, je pense que le plaisir de se retrouver en pleine nature est le plus important. Les rivières chez toi ont une magie bien différente que celle qui opère ici.
      Marcher au calme permet de se retrouver, de penser et d’être heureuse.
      Belle journée à toi, bisous.
      Belle prochaine balade 🙂

      10 août 2015 à 16:39

  8. Bonjour Val
    Je me dis toujours que la vie n’a pas finit de me montrer les merveilles de la nature et lorsque je vois tes photos, je me dis que je voudrai vite tout faire.
    Merci

    9 août 2015 à 21:48

    • Bonjour Nath,
      Je crois, je suis même sûre qu’une vie ne suffira pas pour tout faire, donc, il ne nous reste plus qu’à faire éliminer le « superflu » et mettre le plus important en tête de liste. C’est ce que je fais, mais il reste toujours tant à voir, à découvrir…
      Je finis toujours par conclure que c’est fou quand même comme le boulot nous prend du temps 😉

      10 août 2015 à 16:47

  9. Au delà de toutes tes photos que j’aime, j’adore quand ça commence comme ça, quand tu jettes un regard au loin et puis cette cabane que je trouve particulièrement accueillante 😉
    En ce qui concerne la luciole, parfois, on a pas toujours le choix 😉
    Merci pour le partage de cette belle sortie, j’adore !
    Plein de bisous ❤ à plus trad 🙂

    9 août 2015 à 22:14

    • Je me doutais bien que tu aimerais ce genre de commencement, que tu aimais que je jette un œil là bas vers cet autre cher massif et que cette cabane qui est bien prometteuse pourrait bien te donner des idées 😉
      T’inquiète pour la luciole , moi j’aime.
      Bisous mon ❤ à plus tard.

      10 août 2015 à 16:52

  10. fabuc

    Bonsoir Val, Encore une superbe balade comme tu sais nous en servir ! C’est vrai que les sentiers de montagnes sont bien encombrés en ce moment. Heureusement, il y a reste toujours des coins moins exposés ou alors il faut bien choisir son heure :). Bonne semaine 😉

    9 août 2015 à 22:29

    • Bonjour Fabrice,
      Je t’assure, je les choisis les coins car c’est de la folie 😉 je vais arrêter de dire ça car les gens vont penser que je n’aime pas la foule… héhé remarque, ils auraient raison 😉
      Je te souhaite de bien jolis coins perdus, mais ça, je te fais confiance pour les trouver dans ton massif 😉
      A une prochaine fois, belle semaine également 🙂

      10 août 2015 à 16:56

  11. je vois tellement de *visages* et de silhouettes dans toutes les roches que je la sens bien peuplée ta solitude, Val!
    quel spectacle à ciel *ouvert*! merci pour ce plaisir des yeux et du cœur 😉

    10 août 2015 à 00:41

    • Tu as très bien vu que cette solitude est peuplée d’une belle façon qui n’a rien à voir avec le peuple qui me fait sentir seule au milieu d’une foule.
      J’ai la chance d’être bien accompagnée même lorsque je suis seule et lorsque je suis accompagnée, on va rechercher cette solitude à deux 🙂

      10 août 2015 à 17:23

  12. naturesereine

    La lune avait sorti son grand jeu pour toi ! Mr stabilo ne se fera pas voir des chevreuils et autres cervidés qui voient jaune et orange comme du marron, par contre pour les oiseaux, hum.. c’est autre chose. La pollution au travers tes photos devient belle, tu la transformes avec magie. bises Val

    10 août 2015 à 08:47

    • Bonjour Cathie,
      Merci.
      Alors bien passée cette journée en « namoureux »? 😉
      Mr Stabilo pourra passer inaperçu pour certains, encore faudrait-il qu’il ne bouge pas 😉
      La pollution semble belle lorsque l’on ne sait pas qu’elle en est. Au début, il y a quelques années, je pensais qu’il s’agissait de la brume et cette brume c’est épaissie et je ne la vois plus de la même façon 😦 le plus triste c’est l’hiver lorsque le ciel est d’un bleu pur et dans cette lumière que l’on ne trouve qu’à cette époque de l’année. Alors que l’on est dans la pureté, on voit cette masse grise au loin et certains jours, tu la vois qui se rapproche. Cet hiver, j’avais du mal à croire qu’elle allait nous toucher. Elle l’a fait quelques jours 😦
      Enfin, ce n’est qu’une ombre dans la lumière d’un monde qui possède heureuse autre chose que des moments d’ombres.
      Bon week-end à toi, bises.

      14 août 2015 à 15:34

  13. le plein air dans notre si belle nature, les animaux ,vivre en parfaite harmonie avec tout cela n’est ce pas cela le bonheur ? bonne semaine Val !

    10 août 2015 à 09:17

    • C’est tout à fait ça Christian, encore faut-il s’en rendre compte 😉 car beaucoup pourraient être heureux, mais ne savent pas le voir.

      14 août 2015 à 15:35

  14. …J’aime ton jour qui entre par la fenêtre avec un petit vent frais…Et cette Minéralité de toute beauté que tu partages là…Ces hauteurs qui nous enivrent,cette roche où le végétal se raréfie et devient plus petit pour s’adapter,vivre….
    Merci pour ton lien Papillons…Le site est de toute beauté… Je n’ai pas vu « mon papillon voyageur » mais peut être veut il rester anonyme! je técris un petit mot pour le Busard..
    Belle semaine belle Ancolie…

    10 août 2015 à 16:37

    • Coucou Pascale,
      Si tu veux vraiment connaître le petit nom de ton papillon, envoies le à Nath et je pense qu’elle te répondra. Si j’y pense, je demanderai ce soir à qui tu sais, il sera là.
      Je crois que la pluie va nous accompagner dans notre week-end vagabond, mais qu’importe, elle nous permet de respirer plus facilement ces jours 😉
      Beau et bon week-end à toi Chamoise

      14 août 2015 à 15:40

  15. Magnifique série agrémentée d’un très beau texte !

    10 août 2015 à 19:10

  16. flodarom

    Des coins où personne ne va, ça existe à cette époque 😉
    Ton univers est magnifique, je comprend ton plaisir.
    Bises

    10 août 2015 à 23:32

    • Héhé ben vi ça existe encore, mais ils sont rares ici comme chez toi j’imagine.Tu te rends compte dans ce coin, je n’ai pas trouvé un seul papier youpiiiii!
      Le plus sournois des papiers et le petit bout, le coin de la barre de céréales qui s’envole de la poche ou qui tombe sans que les gens s’en rendent compte, alors qu’ils pensent l’avoir enfermé. Et bien celui là, inconnu dans ce coin là. Tellement rare que ça mérite de le signaler 😉
      Bon week-end Martine, bises.

      14 août 2015 à 15:45

  17. gima46

    C’est si beau qu’on se croirait presque sur une autre planète…

    11 août 2015 à 11:25

  18. Bon soir Val,
    Merci pour ce bien joli texte qui m’invite à te suivre dans tes découvertes, presque comme si j’y étais.
    J’ai tout d’abord craqué pour les photos 2,5,7 et ensuite toutes les suivantes.
    Ce sont vraiment des paysages grandioses.
    Une fois encore que du bonheur.
    Bisous et bonne soirée

    13 août 2015 à 21:15

    • Coucou Pascale,
      Oui, c’est un endroit vraiment beau avec d’énormes contrastes de paysages, de matières. J’y suis allée en pensant croiser de beaux amis à plumes, mais ils devaient voler ailleurs, ce qui n’a pas gaché ma joie d’être là bas.
      J’attends d’y retourner mais vu la météo du week-end ça sera pour une prochaine fois et je vais être au boulot jusqu’à la fin du mois, donc je vais bouillir en rêvant d’évasion avant mes vacances 😉
      Beau et tempéré week-end à toi, bisous 🙂

      14 août 2015 à 15:50

  19. Hello copine , qu’il est bon de rêver en regardant la montagne !
    Que de contrastes tous aussi savoureux les uns que les autres !
    Pour moi cela ne sera pas cette année , tu le sais !
    D’autres paysages tout autant magnifiques m’attendent !
    Bon Dimanche , bisous .

    16 août 2015 à 09:56

  20. A reblogué ceci sur jean-louis.riguet-librebonimenteuret a ajouté:
    La montagne en solitaire !

    17 août 2015 à 10:24

    • Merci d’apprécier et de partager Jean-Louis. Bonne journée.

      19 août 2015 à 07:17

  21. Bonjour ma chère Val, à chaque fois que je viens chez toi je pars la tête dans étoiles en te lisant et en regardant tes photos.. dis-donc tu as fait un sacré dénivelé et le chemin au milieu des ravins… brrrr tu me fais peur. La pollution de la vallée de l’Arve, j’en ai subi les conséquences ayant crises sur crises d’asthme. Mais toi tu vas tout là haut là où les odeurs sont envoûtantes.
    Je suis allée voir le site d’Ancelin. Une belle histoire de courage que nous raconte ce petit jeune homme!
    je te souhaite une bonne semaine avec plein de bisous

    17 août 2015 à 12:05

    • Coucou Chatou,
      Ne t’inquiète pas Chatou, j’ai découvert un jour que je n’étais pas un chamois, donc je vais où le pied est sûr 😉 je suis devenue raisonnable.
      La pollution est un réel problème et il faudrait vraiment prendre des résolutions restrictives et réfléchies mais je crois que ce n’est pas demain la veille que ceux qui ont un mandat à faire briller, oseront! L’argent et l’intérêt mènent le monde bien plus que la raison 😦 c’est pourquoi, j’aime laisser le monde pour aller dans ces coins bien plus vrais.
      C’est gentil que tu sois allée voir Ancelin, c’est un ptit gars qui vaut la peine d’être connu et encouragé.
      Belle journée à toi Chatou, gros bisous.

      19 août 2015 à 07:25

  22. Salut Val,

    Quelque chose me dit que Monsieur Stabilo n’était pas venu pour le gyp, ou alors il n’a rien compris 🙂 Ce « petit » coin a l’air drôlement chouette en tout cas, la Nature a l’état brut comme je l’adore… Cerise sur le gâteau, ça doit chatouiller un peu les guiboles, c’est toujours plus sympa lorsque ces merveilles se méritent … et accessoirement ça dilue bien souvent les foules (on partage la même maladie je crois) !

    Avec cette belle semaine, la cueillette d’étincelles devrait être au top, c’est tout le bien que je te souhaite en tout cas 😉

    Merci Val.
    Bises
    Seb

    19 août 2015 à 01:03

    • Salut Seb,
      Le Mr Stabilo était là pour faire une belle boucle en montagne et comme il me l’a dit, la photo et la rando contemplative ça sera pour plus tard, lorsqu’il ne « pourra plus » .
      Ça m’a fait sourire…
      Ce coin là est superbe et tu as bien analysé la chose. C’est un coin qui me plait vraiment pour la rudesse et la tranquillité.
      Je me rends compte que je ne m’arrange pas avec le temps, plus ça va, plus je fuis la foule, mais bon, je le vis très bien 😉
      Pas de balades pour moi cette semaine sauf un pti tour avant d’aller bosser pour dégourdir le chien (et moi).
      Je bosse pendant deux semaines à fond (héhé pour une fois) car ma collègue est en vacances, mais après ces quinze jours, à moi la liberté.
      Ce n’est pas encore pour cette fois que nous irons sentir l’iode. On va titiller nos cuisses et voir ce qui vole et gambade vers d’autres sommets plus au sud 😉
      La Bretagne est dans nos vœux. Une vie ne suffit pas!
      Profite bien de la tienne 🙂
      Bises et merci à toi.

      19 août 2015 à 07:55

  23. Je crois bien que j’aurai du mal à te suivre… un beau dénivelé tout de même!
    J’aime la montagne j’en viens, toujours aussi impressionnant. Nous arrivons tjs mon z’hom et moi à nous trouver des chemins peu fréquentés, on prend le temps pour se ressourcer et la photo.
    bonne fin de semaine, @ bientôt Haude

    20 août 2015 à 21:12

    • Bonjour Haude,
      Tu étais où en montagne?
      Je trouve que la montagne est un lieu un peu mystique où l’on peut « méditer » en montant et prendre conscience de la vie une fois que l’on s’ouvre au spectacle face à soi. Ça fait aussi les cuisses 😉
      Le dénivelé est une chose présente ici, on n’a pas le choix car pas de route pour aller sur les sommets dans le coin (et tant mieux ça réduit la fréquentation 😉 )
      Bonne semaine à toi, à bientôt.

      21 août 2015 à 08:16

  24. Quelle belle ballade et quelles belles photos tu en as ramené! La 5 et la 7 ont tous mes suffrages😊.
    Je penses que tu continues à profiter de la vie et de la montagne. Mille merci pour tes passages et messages chez moi. Tes mots sont des trésors

    Bien amicalement
    Marie

    24 août 2015 à 22:22

    • Bonjour Marie,
      Oui je continue à vivre car pour moi, fini de survivre. Il m’aura fallu du temps pour comprendre la différence, mais maintenant que je la connais, je mets à profit cette connaissance 🙂
      Bises

      25 août 2015 à 15:55

  25. Une série vertigineuse à côté de laquelle je suis passée sans m’arrêter ! C’est chose réparée, et j’ai bien pris mon temps pour tout savourer 😀

    15 octobre 2015 à 14:32

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s