Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “bout du monde

Sur les frêtes

 ****

La semaine dernière. 
Comme souvent ici, ça débute en forêt et ce jour là, la forêt avait déroulé son tapis rouge. Eh oui, pas besoin d’aller dans les palaces pour y avoir droit et tant mieux car je préfère celui-ci qui craque sous les pieds, qui enrobe les pierres, qui est synonyme de bien être.
Lo  m’accompagnait. Comme je sais qu’elle passe voir ce que je fais ici, j’ai mis le titre « Sur les frêtes » et non  » L’art de faire taire une gamine »  (rhoooo c’est pour rire, enfin… 😆    )
Nous sommes montées à l’ombre, les versants ensoleillés nous narguaient de l’autre côté. Juste un détail qui ne nous a pas empêchées d’apprécier la montée.
Dans les bois, les cerfs sont devenus silencieux, fini la frénésie du brame.
Que dire de plus mis à part, instants de partage, grand air, effort, nature, bon thé, pieds dans la neige, et surtout le bonheur de savourer avec une personne qui comprend la valeur de cet instant.
 

 

****

 

1

1- La forêt déroule son tapis rouge

 

****

 

3

2- De l’ombre à la lumière

 

****

 

fond de la combe

3- Couleurs, hauteur, bonheur sur fond de bout du monde
 
 

****

 

6

4- Saupoudrage
(je n’ai même pas pensé au saupoudrage de sucre glace sur fondant  😆 )
 

 

****

 

 

chalets commune

5- Chalets

 

****

 

4

6- Palaces

 

****

 

 » Vivre, c’est s’associer à la plénitude de sentiments, d’efforts, d’espérances, de tout ce qui vous environne. »      
 
 Henri-Frederic Amiel
 Journal intime 

Austérité…tant aimée

 
Assise tranquillement au chaud avec les douces effluves chocolatées qui émanent du four, alors que la pluie ne cesse de se déverser, je me penche sur la journée de jeudi.
Journée grise, sombre. A ces mots, vous pourriez penser que je parle d’une journée morne d’un jour d’automne. Erreur!
J’aime ce ciel gris et j’aime par dessus tout me trouver où il prend une intensité encore plus impressionnante, où il se confond avec la roche, où le ciel a l’air écrasant, presque oppressant. Pour moi, c’est le temps idéal pour me retrouver entourée, coincée dans ce qui pourrait être un bout de monde où nul n’ira s’y perdre.
J’ai profité de ce temps repoussant pour me régaler dans un lieu humainement vide, empli de trésors.
J’ai partagé l’instant avec Laurine et je peux vous assurer que nous étions toutes les deux dans le même état d’esprit, heureuses…
 
 

****

1- Richesse dorée
 

****

 
 
 
2- Vallée
 
 

****

 
 
3- Herbes
 

****

 
 
4-Souffle
 
 

****

 
5-Forteresse
 
 

****

 
 
6- Petit pont
 
 

****

 
 
7- Eau
 
 

****

Automne malade
 
Automne malade et adoré
Tu mourras quand l’ouragan soufflera dans les roseraies
Quand il aura neigé
Dans les vergers
Pauvre automne
Meurs en blancheur et en richesse
De neige et de fruits mûrs
Au fond du ciel
Des éperviers planent
Sur les nixes nicettes aux cheveux verts et naines
Qui n’ont jamais aimé
Aux lisières lointaines
Les cerfs ont bramé
Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
Les fruits tombants sans qu’on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
Les feuilles
Qu’on foule
Un train
Qui roule
La vie
S’écoule
 
Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913