Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “cabane

En couleurs, ou… pas

 

Dimanche matin, le ciel était bleu, la neige poudreuse et les sommets s’illuminaient avec l’aide du soleil. Il aurait fallu être fou pour rester en bas, à attendre que le soleil veuille bien nous toucher.
Nous l’avons devancé, en montant en raquettes, à sa rencontre.
Au départ, encore à l’ombre et au frais, dans le bois, comme dans un tunnel, les arbres faisaient des arches enneigées, nous invitant à passer tout en se libérant à notre passage.
On s’est élevé tranquillement en ayant bien chaud malgré l’ombre. Un regard vers le haut nous laissait deviner le soleil vers qui nous nous rapprochions de plus en plus.
Même si je n’avais pas froid, j’attendais de sentir sa chaleur contre moi, c’est tellement agréable; enfin pour moi, car j’en connais un qui ne le recherche pas particulièrement 😉
En oscillant entre arbres et découverts, je pouvais sentir la différence entre les moments où il m’enveloppait et ceux où les arbres le cachaient.
Là où les arbres ne montent plus, il était là, entier, offert sans restriction. Il s’est invité à notre table ou plutôt à notre pause déjeuner dans la neige, en compagnie du grand air, du paysage grandiose, du calme et de la liberté, lui donnant cette saveur particulière, celle qui fait d’un simple sandwich, le met le plus délicieux.
Quelques nuages sont venus le voiler afin d’habiller le ciel un laps de temps pour repartir presque aussitôt.
Je ne parle pas de la descente et de ce qui allait avec, des rires, des enchantements. Une fois de plus, tout était réuni pour passer une belle journée.
Certains pourraient se dire « encore en montagne » oui mais encore ne veut pas dire toujours la même chose. Le même lieu n’aura jamais la même lumière, la même ambiance. On ne sait jamais quel animal on va y croiser et puis ce qui est bon c’est le fait d’y monter, de se dépenser, de marcher plusieurs heures pour enfin se dire qu’on la mérite cette pause casse-croute.
Mon expo, ma salle de spectacles, mon artiste, ma salle de sports, c’est là haut en pleine nature 🙂

 

 

****

 

 

19

1- Chemin

****

10

2- Quant le passé fait partie du présent

****

13

3- Bleu

****

14

4-Vue sur le village

****

15

5- Abri

****

16

6- Lui, la montagne…

****

18

7- Illumination

****


Amuse jambes en attendant la bonne couche de neige

 
Hier matin, ciel dégagé et promesse d’un grand soleil, offrant un contraste étonnant avec la luminosité de la veille où tout était gris et humide.
Pas besoin de réfléchir (chut à ceux qui diront c’est bien pour une fille ça), un bon petit déjeuner s’impose avant de prendre mon chien, direction dehors pour profiter du ciel bleu et de ce que le coin a à m’offrir.
Pas de grosse sortie, juste l’envie de prendre le temps d’apprécier les éléments, juste l’envie d’être bien à passer en forêt pour finir à l’air libre entre le blanc et le bleu.
La démarcation est nette entre le bas où la neige n’est pas présente du tout et plus haut où elle s’est posée. Ce n’est qu’un début, qui peut-être ne durera que très peu de temps, mais c’est un beau début quand même.
L’important est d’apprécier l’instant comme il est et ne pas attendre ce qu’il pourrait être ou ne pas être.
 

****

rocher1- Rocher coiffé

 

****

 

croix2- Croix de bois

****

 

ferme3- Défi au temps

 

****

 

courbes4- Courbes et délices

 

****

 

cabane5- Cabane

 

****


A la recherche des pissenlits

****

Hier, journée au calme, tranquille qui se laisse savourer simplement. Direction le bout de la route là bas pour trouver des fleurs de pissenlits. ça fait bien une quinzaine de jours que j’attends pour faire de la cramaillotte, la confiture de pissenlits. Je patiente car pour l’instant je ne les vois pousser que dans les champs qui ont reçu un apport en fumier.
Je ne sais pas pourquoi, mais je n’ai pas envie de les ramasser ceux là 😉
Donc, là bas, au bout de la route, pas encore une seule fleur. Elles ne vont pas tarder mais pour l’instant elles ne sont que des boutons timides au cœur des feuilles de pissenlits. Qu’importe, pas de fleurs bien d’autres choses qui font oublier la confiture.
La montagne semblait si près que l’on pensait la toucher en tendant le bras. Ça arrive cette impression après une averse. Le vert s’installe petit à petit, puissant. Bientôt, les arbres seront superbes et je vais embêter mon monde en disant tout le temps : « t’as vu le vert!? c’est trop beau » 😉 cette beauté me surprend toujours.
 
( en ce moment j’ai du mal à gérer le blanc de la neige sur mes photos, mais je partage quand même, ça donne une belle idée de l’ambiance du lieu)

 

arbre fruitier

1- Sous le fruitier

 

****

 

Sans titre-1

2- Cabanes

 

****

 

fer à cheval

3- Ça pousse

 

****

 

pelly

4- Si près
 
 

****

 » Personne ne va si loin que celui qui ne sait pas où il va »

Cromwell
 
 
Si c’est vrai, et bien je vais aller loin en ce moment, je vous le dis moi  😉
 
 

****


Viens je t’emmène au vent

Ça y est, elle est là. Elle tombe, s’envole et moi j’aime être au milieu de tout ça.
Une avancée dans le silence, à pas feutrés.
 

bouquet-w

1- Je t’offre un bouquet d’arbres
 

****

 
 

w-nid

2- Nid dans les arbres

****

boisww

3-Future chaleur

****

Sans-titre-1

4- Écoute le silence…
 

****

les-boules

                                          5- Avoir les boules
 

****

« Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été »
Albert Camus