Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “chamois

Ballotin de saveurs

Une fois de plus, je vais dire que je suis peu présente ici, mais c’est une bonne chose dans un sens, ça veut dire que j’ai du travail au magasin et que  je suis dehors mes jours de repos, donc la belle vie pour moi, même si je vous néglige un peu.
Je prends le temps quand même de déposer une poignée d’étincelles sorties de mon panier. Étincelles trouvées le week-end de Pâques dans le Jura et ici en Haute-Savoie.
Alors que beaucoup cherchaient les œufs en chocolat, nous on ne cherchait rien mais on a trouvé des saveurs bien plus riches et plaisantes que celles que le chocolat peut offrir (oui c’est moi qui dis ça! 😉 )
J’essayerai de poster un autre article avant dimanche sinon, on se retrouve après le 26 avril, car samedi soir une semaine de vacances s’offre à nous. 

****

cham1-Chamois

****

chamois22- Écorné

 

****

 

héron nid3- Ça couve chez le héron cendré

****

petits nid4- Dans ce nid, les petits sont nés 🙂

 

****

 

milan noir15- Milan noir

 

****

 

faucon6 – Faucon crécerelle

 

****

 

nuit7- Dans l’attente du lever du jour

 

****

 

lever jour lune8- Premières lueurs solaires sous le regard de la Lune

 

****

 

lui et percée9-Entre ombre et lumière

 

****


Fraîches heures Jurassiennes ou suite matinale

En plein sommeil, entendre la mélodie du réveil qui s’estompe face à la pensée qui surgit indiquant qu’il est temps de se lever pour aller à « sa » rencontre afin de voir ce qu’il nous offre.
Il est toujours là, différent à chaque fois mais si attirant. Sa présence est toujours un présent, une offrande qui défie le temps et les évènements. Imperturbable depuis la nuit des temps, il vient au quotidien suivant toujours le rythme des saisons.
Apparaissant lumineux, clair,  sombre, voilé ou carrément bousculé, le jour, fidèle, se lève pour dévoiler des richesses que la nuit cachait.
Certaines d’entre elles le fuiront pour ne réapparaître qu’à la nuit tombée, d’autres s’illumineront après avoir laissé s’envoler le voile qui les recouvre pudiquement, avant de s’offrir à notre regard.
Je vois de belles choses quand le jour se lève alors qu’ailleurs certaines personnes voient le désespoir, la laideur au grand jour selon où elles vivent.
La vie est loin d’être une beauté et une douceur de vivre pour tout le monde.
Combien rêvent de vivre un lever du jour comme ceux que l’on peut vivre?!
Vivre pour s’enrichir de petits riens, pour le plaisir, vivre pour la chance d’avoir, vivre tout comme si ce n’était qu’une chose aléatoire qui nous est prêtée, sans oublier que rien n’est acquis, rien n’est certitude.
Ne pas se rendre compte de la richesse de ces moment là, serait comme manger un morceau de chocolat sans le savourer. Ce serait vivre sans utiliser tous les pouvoirs qui nous sont offerts pour déguster un maximum les choses. Quand je regarde un matin, je le savoure, je le laisse fondre, s’étaler afin de sentir ses odeurs, ses différences de chaleur, de lumière et là, je me dis qu’il est sacrément bon ce matin là et que j’ai de la chance de pouvoir en profiter.
Quand je dis que la gourmandise n’est pas un défaut 😉
 

****

jourwb1- Douce heure ou fraîche heure

****

Biennewb2- Sérénité

****

cham web3- Agilité

****

wbchamois4-  Regard lointain

****

wb6- Au revoir

****

« Personne ne se soucie de bien vivre, mais de vivre longtemps, alors que tous peuvent se donner le bonheur de bien vivre, aucun de vivre longtemps »

Sénèque


Lever le jour

 
Me voilà de retour parmi vous après une quinzaine de jours de liberté ou mon petit panier s’est bien rempli. Les étincelles qu’il contient forment une lumière éblouissante. Je vous en offre quelques unes pour qu’elles se dispersent ici ou là.
J’ai souri en lisant quelques commentaires de votre part lors de mon retour où vous me souhaitiez de bien me reposer pendant ces vacances.
Le repos ne se trouve pas forcément en calmant ses activités, en dormant tard. Le repos c’est aussi se lever tôt pour profiter d’une journée qui commence, c’est prendre le temps d’aller, ne pas s’imposer de contraintes, se laisser porter par ses sentiments face aux éléments et êtres qui nous entourent. Le repos c’est être heureux et serein même si le corps est un peu bousculé.
A ceux qui aiment se lever avant le jour, à ceux qui n’aiment pas ça et qui ne profitent jamais de cet instant, j’offre ces levers du jour, levers de soleil que l’on a surpris par notre présence au milieu de nulle part, quelque part dans le Queyras, dans le Jura ou chez moi dans le Haut Giffre.
Le soleil qui se lève apporte toujours cette même sensation, celle de vivre l’instant présent et d’avoir la joie de profiter d’une belle journée où tout semble possible. Se lever pour accueillir le jour est comme un pas vers l’éternité. Marcher dans la nuit pour atteindre un sommet, une arête ou un abri confortablement installés, c’est être là pour surprendre le jour, pour profiter de ses premiers rayons du soleil qui vont nous réchauffer, qui vont allumer les herbes perlées de rosée.
J’aime ces matins riches.

 

****

lever du jour sur les monts jura1- Sur les Monts Jura

****

lever de soleil sur la mer de nuage2- Attendre le jour dans le Jura

****

leverwb3- Lever du jour dans le Haut Giffre face à la mer de nuage

****

lever jour mb wb4- Première lumière pour le Mont Blanc

****

lever néal wb5- Dans le Queyras, Col de Néal

****

lever quey wb6- Premiers rayons dans le Queyras

****

ombres7- Ombres matinales

****


Encore et encore

 

Dimanche matin, debout avec le soleil. Non, pas à l’aube car le soleil prend son temps pour venir nous chatouiller. J’ai été surprise de sentir la chaleur dès le matin, c’est rare ici, même en été les matins restent frais alors qu’hier, l’air était vraiment agréable. J’ai hésité, avant de partir, au sujet de ma destination et je ne regrette pas mon choix final. Débutée par un chemin classique, presque une autoroute à rando, ma sortie a vite pris de l’intérêt lorsque j’ai quitté le chemin pour bifurquer dans la forêt afin de suivre ensuite un petit sentier caillouteux et boueux. C’est un endroit qui ne m’est pas habituel mais je crois bien que je vais m’y perdre souvent à l’avenir.
Une fois le sentier en escalier terminé, la forêt bute sur un alpage vaste à fleur de falaises d’un côté et cerné par une grande barre rocheuse de l’autre.
C’est un choc en arrivant en haut. Je me serais presque prise pour la reine du monde, mais ce titre ne me plaisait pas du tout alors je dirai que j’ai été époustouflé par la beauté du panorama qui s’offrait à moi.
Comme une gamine devant une vitrine de jouets, je regardais tous les endroits familiers où j’aime aller me perdre loin de la foule.

Panorama sans titre1

Je n’ai pas eu le temps de rêver longtemps puisqu’un sifflet s’est vite fait entendre. Je dérangeais les étagnes qui étaient dans les broussailles. Je ne les avais pas vu mais moi, j’ai vite été repéré. Louna, toute aussi surprise que moi a voulu aller leur dire bonjour, mais elle a vite compris où était sa place. Les bêtes, on regarde, on ne touche pas. Nous nous sommes assises tranquilles histoire de calmer le jeu, de ne pas les déranger.
Après quelques minutes de calme, la vie a repris son cours là haut. Les étagnes se sont remises à brouter, un chamois est même venu voir qui se permettait de les faire siffler. Inutile de dire combien c’était agréable. Après un bon moment, je suis repartie en direction des falaises pour m’installer et profiter du spectacle.
Lequel? celui de la nature.
Vue extraordinaire en face, pan de montagne entier couvert de primevères auriculées, le gypaète qui volait en bas dans la vallée et puis, et puis…
Le bonheur. J’y retournerai bientôt car j’aimerais trouver la faille pour passer par la falaise et me retrouver sur un autre chemin familier afin de faire une belle boucle et puis… il y a tant à voir, à faire voir 😉

 

****

étagne
1- Je t’ai vu

****

ET2
2- Etagne

****

2 étagnes
3- Agilité

****

à l'ombre
4- Repos à l’ombre. Mi-juin, les petits seront là

 

****

 

chamois
5- Chamois 

****

ch2
6- Bonjour

****

 

Fuite vers la liberté

 

1- Petit déjeuner d’une étagne
 
 

*****

 
2- Détente pour Mme Bouquetin
 
 

*****

 
3- Jeune dans les rhododendrons
 
 

*****

 
4- Marmotte
 
 

*****

 
5- Chamois
 
 
 

*****

 
Un matin sans pluie !  Réveil à 5h et direction la liberté.
Je n’étais pas seule pour ce plaisir, j’avais une de mes filles avec moi, Laurine.
Hier je partageais l’instant avec elle.
Aujourd’hui, je partage avec vous quelques rencontres « animales » de notre matinée.
Demain , je vous ferai découvrir le lieu 😉
 
Être libre, n’est pas nécessairement avoir la faculté de tout faire, mais d’avoir la faculté d’aimer tout ce que l’on fait. Certains sont libres de faire bien plus que d’autres, mais ce n’est pas pour ça qu’ils le sont.
La liberté ne s’écrit pas sur la facilité de réaliser des actes, mais sur l’impact que ces derniers nous offrent.
Notre état d’esprit est la porte de la liberté, nous en sommes la clé.
Alors, libérez votre esprit 😉
 
 

Allez, viens…

                                                                                            
                                                                                          ****

1- Le soleil illumine les autres versants.
    En haut, il sera pour nous, il aime se faire désirer …
 

****

2- Non, pas encore. Juste quelques rayons pour attiser notre désir, comme un clin d’œil de sa part.

****

3- Après deux bonnes heures de montée dans la neige, on sort de la forêt pour se retrouver là…
Soleil, chaleur, grandeur, bonheur.
Je pose les raquettes, les bâtons, et le chien…
Elle n’est pas malheureuse, elle sait. Même si la tentation est grande, pas le droit de jouer avec   les habitants des lieux.

****

4- Approche

****

5- Les pentes de la grande joue. C’est le lieu de rendez-vous, normalement…
 

****

6-Regarde

****

7- Discrétion récompensée

****

8- Et avec le sourire de Mr Bouquetin en prime

****

9- Détente pour le chamois

****

10 – La vie en communauté

****

11- Tourments

****

 
Voilà la sortie de mercredi. Plusieurs heures passées en montagne, pas une seule rencontre humaine…
Je t’emmène pour la prochaine?
Que j’aime cette vie 🙂
 

Un peu plus haut, là bas…

Matin privilège, matin au ciel bleu sans un nuage, mais matin glacial, matin crucial.
Départ pour une petite sortie avec un bon dénivelé, dont plus de la moitié de la montée se fait à l’ombre.
Les pas crissent sur la neige gelée et le rythme se prend, comme un air musical. Briser ce tempo, casserait la mélodie (ou plutôt, gèlerait mes doigts et mes pieds qui ne demandent qu’à être victimes de l’effort pour garder leur chaleur).
Enfin, on pénètre au pays ensoleillé, enfin cette douce chaleur qui fait tant de bien. Je lui concède mon visage un instant pour me laisser baigner par cette caresse si bénéfique.
Nous voilà aux portes de ce que j’appellerai « le paradis ». Pour moi, pas d’espoir sur demain ou après une vie bien remplie, le paradis existe bien sur terre et nul besoin d’en espérer un hypothétique, ailleurs.
Au départ, nous suivions une trace fraîche humaine, mais maintenant, nos pas se mêlent uniquement à ceux des bêtes. Plus de traces humaines…le bonheur.
Vient, après le temps de l’effort, le temps du réconfort. En voici un petit exemple :        
 
1- Serait-ce une malformation!? 3 oreilles pour une seule étagne?
 

****

2- Non. Surprise, nous sommes deux

****

3- Etagne et son jeune

****

4-Portrait

****

5- Le bienfait des avalanches. De l’herbe servie comme sur un plateau
 

****

6- Mâle tranquille. Le rut se termine.

****

7- Ombre

****

8- Gypaète sur une  face du Buet

****

9- Gypaète (non pas dans le ciel, mais face à la neige à l’ombre)
 

****

Une pensée pour toi la minette au pays des knacks et des bretzels, pour que tu vois, qu’ici, rien ne change…

Chamois

1-Chamois au petit matin

****

2- Fuite, face à un oiseau de métal, à moteur.

****

 


Le paradis ça me fait bien rire. J’ai bien mieux sur terre…

Une sortie comme j’aime dans un de mes coin préféré, perdu où même les habitants de la commune ne vont pas, mis à part quelques chasseurs. Pas de chemin indiqué sur les cartes « à randonneurs », et tant mieux !
L’endroit est magique et sauvage avec une vue superbe. Normalement en hiver, il n’est pas possible d’y monter, l’endroit est trop exposé. Je tourne à l’avantage ce manque de neige, afin de faire ce que je ne faisais pas les autres hivers.
J’ai envie de garder égoïstement ce lieu « tranquille et solitaire » mais je le partage ici avec vous, en images.


1.

****

 

2. Chamois

****

3. Bouquetins

****

 

4. Le cirque

****

Alors qu’on observait d’assez loin les bouquetins, chamois, gelinottes etc… se trouvait, juste derrière la cabane où nous étions, un bouquetin qui broutait tranquillement. C’est en partant que nous l’avons vu, visiblement nous ne le dérangions pas du tout. Il devait nous observer depuis un moment. Encore une fois, voici la preuve que souvent, on cherche ailleurs ce que l’on a si près de soi…

 

 

5. Mr le bouquetin

****

 

6.

****

 

7.

****

 

8.Le Tenneverge

****

 

9. Alpage de commune