Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “champignons

Bouquet de forêt

 
Tiens, je t’offre un bouquet.
Non, pas un bouquet de fleurs, mais un bouquet de forêt.
Je t’offre le visuel, à toi d’imaginer le reste.
Il me reste la sensation du sol lorsque je m’y suis étendue, les sons quand elle m’a accueillie au plus près d’elle, l’odeur de la terre et des feuilles, l’humidité qui transperçait mon pantalon, et surtout le plaisir de pouvoir la savourer. Partage intime, tranquille où le monde s’évapore pour y découvrir des trésors souvent oubliés de tous.
Je t’offre tout ça dans ce bouquet.

****

mousse1- Moelleux

****

feuilles et bois2-Croustillant

****

lierre3-Textures

****

feuilles mousse4-Contrastes

****

marginé5- Polypores marginés

****

Sans titre-16- Persévérante

****

perles7- Joyaux tissés

****

« Ne faire qu’un avec toutes choses vivantes, retourner, par un radieux oubli de soi, dans le Tout de la Nature, tel est le plus au degré de la pensée et de la joie, la cime sacrée, le lieu du calme éternel. » Hypérion


Viens écouter la forêt pousser

****

 
Mardi, je n’étais allée faire qu’un petit tour et je me suis retrouvée à grimper dans la forêt. Au début, le temps était gris, menaçant et au fur à mesure que j’avançais parmi les arbres, j’ai vu la lumière se transformer.
Le vent chassait les nuages et laissait apparaître quelques passages ensoleillés.
Aussitôt, ce fut la féerie dans les bois, passant du terne au lumineux, le tout au son du pic épeiche. Son martèlement résonnait dans toute la forêt. A côté, les jacasseries des geais faisaient pâle figure. Je me suis assise un instant comme si j’étais à un concert. Privilège ultime, j’étais la seule auditrice des lieux. Je te laisse imaginer la douce mélodie des oiseaux, l’arrivée des geais et la puissance du pic épeiche. Un mélange nature qui fait du bien, loin de toute pollution sonore.
J’y serai bien restée des heures encore mais n’ayant pas prévu la chose, mon estomac m’incitait à redescendre 😉
Incroyable, en redescendant, j’ai croisé un promeneur. C’est fou ça, je n’ai jamais vu quelqu’un se perdre dans ce coin. Je n’ai pas su si je devais le voir comme un « intrus » ou comme un homme qui avait bon goût de se promener au milieu de nulle part. Je l’ai salué gentiment sans le mordre et toc!  (ça c’est pour une personne qui pense que je ne suis qu’une sauvage   😆 )

****

ciel arbre1- Si petite, ou si grands

 

****

 

TRONC

2- Tronc

 

****

 

oxalys

3- Oxalys

 

****

 

oxalys1

4- Solitaire sur son tapis de mousse

 

****

 

4

5- La mort lui va si bien

 

****

 

ivresse

6- Ivresse forestière

 

****

 

27- Comme un air de palmier (version hte savoie)

 

****

 

 


On va faire dans la dentelle

 
 
Dimanche matin, prise d’air dans les bois où la dernière fois j’avais repéré des champignons.
Habituellement, en cette saison, c’est la neige qui recouvre les branches et la mousse est bien enfouie sous une épaisse couche de neige. En ce moment, ce n’est pas le cas alors autant profiter de l’inhabituel que de se morfondre sur le manque de neige.
Avec mon imagination (parfois débordante) ce fut une belle surprise pour moi que de me retrouver parmi les champignons. La forêt aurait-elle ses danseuses de French Cancan version nature?  En voyant les lamelles sous les chapeaux des champignons, je n’ai pu m’empêcher de penser au dessous des jupons des danseuses de French Cancan et à leurs bas noirs.
 
 

****

1

1- Jupons et froufrous naturels
 

****

32- Dessous

****

43- Trois

****

5

4- Ballet sur mousse
 

****

arnoul_francoise

****