Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “cône d’épicéa

Dimanche matin, rime avec bien

Se lever, prendre le sac prêt de la veille au soir. Se dire qu’il y en a qui dorment.
Y aller.
Savourer la montée, se dire que l’on est bien, que ça donne chaud.
Passer de l’ombre au soleil, emprunter un chemin délaissé.
Mettre ses raquettes quand ce n’est plus possible d’avancer et se dire qu’on aurait du les mettre depuis longtemps.
Se poser un instant au soleil, sentir la meilleure odeur du monde, celle de la sève des épicéas chauffée par le soleil.
Ne croiser personne.
Regarder, écouter, se sentir heureuse.
Redescendre pour midi.
Attendre la prochaine, plus haute, sans le chien.
Merci Mr Soleil.
 
 

****

41- Dimanche matin, tout va bien

****

5

2- Une femme, un chien, un arbre

****

3

3- S’allonger sous l’épicéa

****

1

4- Divaguer

****

2

5- Revenir à la réalité

****

 
« La nature à chaque instant s’occupe de votre bien-être. Ne lui résistez pas.  »
de  Henry David Thoreau

 

Le goût des choses

 

 

****

Soleil, neige (pas trop), chaleur, amitié, espace et liberté. Ca résume bien mardi.
Je ne sais pas si tu connais le goût d’un bout de pain et de fromage, d’un cake et d’un thé parfumé à partager sur la terrasse d’un petit chalet face aux montagnes, après avoir eu chaud à grimper avec une copine, sans personne d’autre autour de toi?
Tu ne connais pas ce goût?! C’est un goût particulier, un goût que tu ne trouveras nulle-part ailleurs.
Il transforme la saveur,  la banalité de ce que tu manges en un repas hors norme.
Là, tu te dis que quelque part, quelqu’un mange des mêts délicats et subtils et que cette personne n’a pas le plaisir que ton simple sandwich  peut te procurer et il te vient à l’esprit que même si l’on te proposait d’échanger ta place ou ton repas contre celui de cette autre personne, celà ne t’apporterait rien de plus, bien au contraire.
C’est à ce moment que s’échappe un soupir de bien aise, celui qui te dit  » je suis bien » et qui t’inonde de cette sensation  « d’instant bonheur ».
Le rabat-joie pourra dire que l’on peut toujours être mieux, avoir plus, mais pourquoi attendre plus alors que l’on peut être parfaitement bien avec ce que l’on a à l’instant présent.
A force d’en vouloir toujours plus, on aurait tendance à oublier d’aimer ce que l’on a.
J’ai peut-être moins que toi, ou que toi là-bas, mais ce que j’ai, je le savoure à fond et j’adore ça.
😆 c’est comme quand on fait un gâteau, c’est toujours meilleur quand on lèche le fond du plat sans en laisser une seule trace. Non ce n’est pas de la gourmandise, c’est l’art d’aimer tout 😉

 

****

1

1-Cônes d’épicéa

****

4

2- Bois aux couleurs du temps

****

2

3- Chaud

****

3

4- C’est où? Là bas, derrière le tas de bois…

 

****

 

4

5- Mes « Louboutin » version cîmes au soleil
 

 

****

Peu de temps pour me balader sur le net en ce moment. Il fait beau, donc je suis dehors mes jours de repos et la grosse saison commence au boulot. Je ne vous oublie pas 😉

 

****