Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “déchirure

Déchirure

 
J’aimerais bien reprendre ce rythme qui m’allait bien, celui qui me permettait de passer vous dire bonjour, qui me permettait de partager un peu plus ce qui m’enchantait, mais pour l’instant il m’est difficile de passer régulièrement, c’est un peu comme cela veut se présenter.
 
On se retrouve ici pour une petite sortie un matin dans le brouillard.
Il régnait une ambiance particulière, une ambiance bleutée, feutrée qui gommait un peu les détails.  Une ambiance en perpétuelle modification, laissant apercevoir un sommet et qui le taisait dans les secondes suivantes, passant d’une atmosphère moutonneuse à une ambiance ensoleillée et chaude. Une ambiance un peu irréelle.
Le tissu de brume se déchirait pour offrir sous son voile la réalité.
Toutes les déchirures ne sont pas négatives, apparemment…
 

****

3

1- Feutrée

****

2

2- Apparition

****

5

3-  Lumière
 

****

4

4- Feuille

****

9

5- Guirlande

****

Quête
Esther GRANEK
Recueil : « Synthèses »
 
J’ai faim
d’un moment d’attention
m’ouvrant un horizon
que je mendie sans fin.
J’ai faim
de ce regard d’autrui
m’offrant comme un crédit
lorsque tout tourne à rien
J’ai faim
J’ai faim et je m’emplis
d’un rêve inaccompli.
Mon espoir est-il vain ?
J’ai faim
Et ma faim ne s’apaise.
Et mon air très à l’aise
ne me trahira point.
2009
 
 
J’ai découvert, il y a quelque temps déjà Esther Granek et à chaque fois que je lis un de ses poèmes ou texte, j’y retrouve quelque chose qui me touche, qui me correspond.
Un jour je posterai ici « toi ». J’adore, en attendant si le cœur vous en dit, vous pouvez toujours aller faire un tour là bas:

http://www.unjourunpoeme.fr/poeme/toi-2

 

****


Déchirure

Un petit tour en forêt hier. Pas si petit que ça, puisque en arrivant en haut que je me suis rendue compte que la nuit amorçait son entrée. J’aime tellement le côté sombre de la forêt d’un jour gris que je n’ai pas différencié le manque de lumière et la journée qui s’acoquinait avec le  soir.
Je me demande comment je peux rester aussi longtemps à courir les bois 😉
Je dis aimer le côté sombre, mais j’aime la lumière pointillée d’un jour ensoleillé.
J’aime la météo qui s’offre à moi;  une façon d’aimer l’instant présent sans envier ce qu’il aurait pu être…
J’aime partager la beauté, la joie de vivre, mais la vie est aussi faite d’autres choses.
Comme j’aime bien le positif, je dirai qu’une forêt blessée c’est l’occasion de laisser entrer une lumière au sol qui n’est pas forcément habituelle et qui va permettre la pousse de graines en attente.

1- Brisé
 
 

****

 
 
2- Éclats
 
 

****

 
 
3- Cœur en lambeaux
 
 

****

 
 
4- Cicatrices de vie
 
 

****

 
 
5- Nuit montante
 
 

****

Il faut laisser  le temps au temps pour atténuer ces meurtrissures tout en laissant le champ libre à de nouvelles poussées 😉
Ne serions-nous pas comme les arbres?