Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “esther granek

Se dire

 

Alors qu’il file
Se dire qu’on aura eu la chance de le savourer
Que l’on aurait pu ne pas saisir cet instant
 

****

l'instant

1- Saisir l’instant

****

3 (3)

2- Avant qu’il ne se fige

****

voile

3-  Et le laisser filer…

 

****

Saisir l’instant
 
Saisir l’instant tel une fleur
Qu’on insère entre deux feuillets
Et rien n’existe avant après
Dans la suite infinie des heures.
Saisir l’instant.
Saisir l’instant. S’y réfugier.
Et s’en repaître. En rêver.
À cette épave s’accrocher.
Le mettre à l’éternel présent.
Saisir l’instant.
Saisir l’instant. Construire un monde.
Se répéter que lui seul compte
Et que le reste est complément.
S’en nourrir inlassablement.
Saisir l’instant.
Saisir l’instant tel un bouquet
Et de sa fraîcheur s’imprégner.
Et de ses couleurs se gaver.
Ah ! combien riche alors j’étais !
Saisir l’instant.
Saisir l’instant à peine né
Et le bercer comme un enfant.
A quel moment ai-je cessé ?
Pourquoi ne puis-je… ?
Esther Granek, Je cours après mon ombre, 1981
 

****


Déchirure

 
J’aimerais bien reprendre ce rythme qui m’allait bien, celui qui me permettait de passer vous dire bonjour, qui me permettait de partager un peu plus ce qui m’enchantait, mais pour l’instant il m’est difficile de passer régulièrement, c’est un peu comme cela veut se présenter.
 
On se retrouve ici pour une petite sortie un matin dans le brouillard.
Il régnait une ambiance particulière, une ambiance bleutée, feutrée qui gommait un peu les détails.  Une ambiance en perpétuelle modification, laissant apercevoir un sommet et qui le taisait dans les secondes suivantes, passant d’une atmosphère moutonneuse à une ambiance ensoleillée et chaude. Une ambiance un peu irréelle.
Le tissu de brume se déchirait pour offrir sous son voile la réalité.
Toutes les déchirures ne sont pas négatives, apparemment…
 

****

3

1- Feutrée

****

2

2- Apparition

****

5

3-  Lumière
 

****

4

4- Feuille

****

9

5- Guirlande

****

Quête
Esther GRANEK
Recueil : « Synthèses »
 
J’ai faim
d’un moment d’attention
m’ouvrant un horizon
que je mendie sans fin.
J’ai faim
de ce regard d’autrui
m’offrant comme un crédit
lorsque tout tourne à rien
J’ai faim
J’ai faim et je m’emplis
d’un rêve inaccompli.
Mon espoir est-il vain ?
J’ai faim
Et ma faim ne s’apaise.
Et mon air très à l’aise
ne me trahira point.
2009
 
 
J’ai découvert, il y a quelque temps déjà Esther Granek et à chaque fois que je lis un de ses poèmes ou texte, j’y retrouve quelque chose qui me touche, qui me correspond.
Un jour je posterai ici « toi ». J’adore, en attendant si le cœur vous en dit, vous pouvez toujours aller faire un tour là bas:

http://www.unjourunpoeme.fr/poeme/toi-2

 

****