Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “été

En son lit

****

 
Au fil des jours, je l’ai vu se dénuder. La chaleur de l’été a fait disparaître la force impétueuse qui l’habite.
En son lit, où doucement je me suis installée, il m’a enveloppée de son onde, alliant douceur et allégresse, me laissant découvrir ce fond si bien caché, pavé de galets d’or.
Dans ses jours fous, je saurai maintenant quel est son véritable fond.
 

****

Sans-titre-1

1-Dans son lit

****

3

2- Galets d’or

*****


Bains à ciel ouvert

****

Les vacances se terminent pour certains, elles commencent pour d’autres 😉
Une invitation à la détente en mode nature, faite pour tout oublier.
Un ciel bleu, un soleil chaud, une eau tiède (c’est la première fois que ça arrive).
Entourée de montagnes, de sapins, personne à l’horizon et voilà avec une salle de bains à disposition.
Au choix, détente, bain à remous, il suffit de choisir.
 

****

w1
1- Salle de bains

****

3

2- Chut, écoute

****

2

3- Jacuzzi
 

****

4

4- Couleur d’ambre

****

« Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu’endormis »
  Edgar Allan Poe

****

 
 Quelques mots glissés dans un mail et  Pablo Neruda. Un trésor qui se partage :
 
Fille brune, fille agile, le soleil qui fait les fruits,
qui alourdit les blés et tourmente les algues,
a fait ton corps joyeux et tes yeux lumineux
et ta bouche qui a le sourire de l’eau.
Noir, anxieux, un soleil s’est enroulé aux fils
de ta crinière noire, et toi tu étires les bras.
Et tu joues avec lui comme avec un ruisseau,
qui laisse dans tes yeux deux sombres eaux dormantes.
Fille brune, fille agile, rien ne me rapproche de toi.
Tout m’éloigne de toi, comme du plein midi.
Tu es la délirante enfance de l’abeille,
la force de l’épi, l’ivresse de la vague.
Mon cœur sombre pourtant te cherche,
J’aime ton corps joyeux et ta voix libre et mince.
Ô mon papillon brun, doux et définitif,
tu es blés et soleil eau et coquelicot.
Pablo Neruda
 

*****


Caprices d’été

1-Jeux élémentaires

****

2- Quand la Terre se love dans les bras du Ciel

****

3- Le déchargeux

****

4- Course impétueuse

 

****

Capricieux l’été? non, juste une façon de nous rappeler que, nous ne sommes que des humains, même si nous bousculons la nature, pour la mettre à nos pieds, c’est encore elle qui nous domine et qui choisit..

Humilité et respect,
Humidité et gore-tex, les ingrédients de l’été 2011 😉

Et dire que certains manquent d’eau !