Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “henry david thoreau

Jeux de nuages ou nage dans les nues

Après une journée de pluie, le lendemain était annoncé très ensoleillé et chaud, ce qui devait donner en altitude des nuages accrochés aux sommets, une fois la brume dissipée.
En bas, on n’imagine pas que l’on puisse se retrouver dans les nuages, dans le brouillard alors que le soleil brille et que le ciel est bien bleu alors que juste quelques beaux nuages passent ici ou là pour décorer le ciel.
C’est la particularité de la montagne, qui peut aussi nous offrir un grand soleil l’hiver alors que tout le monde se trouve sous la grisaille ou dans le brouillard en bas.
En fait, peu importe le temps. On allait y aller (plus haut) et on verrait bien… ce qu’on allait voir.
De toutes façons, il y a toujours à voir, que l’on soit en pleine lumière ou dans la brume; la question ne se posait pas.
Nous voilà en route vers là haut en ne sachant pas si l’on allait se retrouver dans, dessus, ou sous les nuages.
Nous avons eu droit à toutes les situations mais avec le plaisir de ne pas, avoir cet air froid lorsque l’on était dans la masse nuageuse qui nous fait souhaiter le départ de la brume. Bien au contraire, malgré la brume, l’air était doux, pas agressif et l’on a pu profiter de tous ces instants avec plaisir.
Voilà un petit aperçu de nos amis du jour, les nuages.
La preuve que l’on peut avoir la tête dans les nuages tout en conservant les pieds sur terre 😉

****

51-Emmergée

****

62- Moutons cherchent berger

****

23-A deviner

****

44-Comme un voile de soie

****

15- A saisir avant que tout ça ne se recache

****

36-Quand les nuages viennent d’en bas

****

77- Même pas peur

****

Si vous avez construit des châteaux dans les nuages, votre travail n’est pas vain; c’est là qu’ils doivent être. A présent, donnez-leurs des fondations.

Henry David Thoreau

 

 

Publicités

Neige d’automne

 
Après la sortie de dimanche où j’aurais bien aimé avoir eu la bonne idée de mettre un short, je me retrouve aujourd’hui les pieds dans la neige où j’aurais bien aimé  avoir eu la bonne idée de mettre des chaussettes plus chaudes 😉
Passant de la pluie à la neige, du ciel sombre au ciel clairsemé d’éclaircies, ce mercredi fut dans le changement total par rapport à ces derniers jours.
Les prémices de l’hiver viennent se frotter à l’éclat des couleurs d’automne. Les feuilles tentent de résister au vent, s’accrochant  aux arbres afin nous offrir encore leur palette chaude mais les bourrasques arrivent à faire lâcher prise  à celles qui ont devancé les autres dans la parade colorée.
Le chemin ressemble à un tapis rouge bordé de blanc et moi, je suis au milieu jouant à la star en grosses chaussures, les mains dans les poches, se faisant saluer par les arbres qui plient sous le poids de la neige bien mouillée.
Ce n’est pas un rêve, c’est juste ma réalité.
 
 
 

****

rocher1- La gourdinerie 😉

 

****

 

jaune2-Jaune

 

****

 

chalets3- Chalets

 

****

 

neige4- Lueur

 

****

Encore une petite dose de  Henry David Thoreau « Walden ou la vie dans les bois » :
 
 
« Nul argent n’est requis pour acheter ce qui est nécessaire à l’âme »
 
« Travaillerons-nous toujours à nous procurer davantage, et non parfois à nous contenter de moins ? »
 
 

****


Ambiance verte

 
Midi, je ferme le magasin et en route pour deux heures de détente, de pensées, de lecture ou d’émerveillement.
Une pause où je m’évade totalement. J’essaye de rentrer dans mon livre mais à chaque instant mon regard quitte les pages pour lire le livre réel qui m’entoure ou simplement mon esprit s’évade en allant se poser ailleurs. J’avoue qu’il revient toujours enchanté de ses errances , c’est pourquoi je le laisse,  j’irais même jusqu’à l’encourager à divaguer.
Il me serait idiot de le retenir puisqu’il revient heureux et me laisse ensuite baigner dans une douce euphorie.
Parfois je me demande comment les pensées peuvent donner autant de légèreté et de force pour s’élever par delà les obstacles. Je n’insiste pas énormément non plus dans la quête à comprendre ça, je savoure, c’est déjà bien.
Il m’arrive de sourire en pensant à la définition d’un simple d’esprit. On lui attribue un terme péjoratif, moi j’aime ce terme, je le vois d’une autre façon.
Je vois une personne qui n’a pas l’esprit torturé par la convoitise, qui est heureuse et désire en faire profiter les autres simplement. Simplement, le mot clé!
On vit dans un monde où beaucoup pensent qu’il est bon de faire compliqué au lieu de faire simple ou que la simplicité est l’euphémisme d’un manque de culture.
Moi j’aime être un esprit simple et je ne m’en sens pas diminuée pour autant 😉
 

****

ponton

1- Ponton à lecture ou à errances

 

****

 

pie2- Au piquet

 

****

 

 

petit lac3- Le petit lac

 

****

 

mère fille

4- Mère fille

 

****

 

abeille5- Vol dans les fleurs aux merveilles

 

****

 

coeur

6- En cœur

 

****

 

cane

7- Une belle

 

****

 
 
 «Vivre tous simplement pour que tous puissent simplement vivre. » Gandhi
 
« Nos vies sont gaspillées par les détails ; simplifiez, simplifiez. » — Henry David Thoreau (1817–1862)

 

 

 


Dimanche matin, rime avec bien

Se lever, prendre le sac prêt de la veille au soir. Se dire qu’il y en a qui dorment.
Y aller.
Savourer la montée, se dire que l’on est bien, que ça donne chaud.
Passer de l’ombre au soleil, emprunter un chemin délaissé.
Mettre ses raquettes quand ce n’est plus possible d’avancer et se dire qu’on aurait du les mettre depuis longtemps.
Se poser un instant au soleil, sentir la meilleure odeur du monde, celle de la sève des épicéas chauffée par le soleil.
Ne croiser personne.
Regarder, écouter, se sentir heureuse.
Redescendre pour midi.
Attendre la prochaine, plus haute, sans le chien.
Merci Mr Soleil.
 
 

****

41- Dimanche matin, tout va bien

****

5

2- Une femme, un chien, un arbre

****

3

3- S’allonger sous l’épicéa

****

1

4- Divaguer

****

2

5- Revenir à la réalité

****

 
« La nature à chaque instant s’occupe de votre bien-être. Ne lui résistez pas.  »
de  Henry David Thoreau