Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “immensité

Lire

****

Il y a les écrivains, ceux qui noircissent une page pour votre plaisir ou pour vous ouvrir l’esprit à un autre monde, à une réalité. Il y a les canapés, douillets confortables prêts à vous accueillir, à vous détendre, à vous engloutir.
Quand on unit les deux, ça donne une lecture confortable, un voyage dans l’ailleurs à partir d’un nid douillet.
Je vais vous présenter ma dernière lecture. Une page, écrite avec soin, avec des paroles qui sont tentantes, qui expriment la force, l’endurance, le plaisir, le survol, la liberté et une immense chaleur en soi qui fait qu’on est capable d’hurler sans s’en rendre compte tellement c’est bon. L’action se passe là haut, pas très loin, dans une poudreuse d’une qualité inimaginable.
Mon canapé était douillet, blanc, immaculé. J’étais entourée par les murs de l’immensité, une odeur de liberté planait dans les lieux. J’ai lu la page que je vais vous présenter, je l’ai dégustée, aimée et j’ai posé mon regard ailleurs, sur d’autres feuillets, mais ça c’est une autre histoire.
Dimanche, j’écrirai la neige, une histoire avec les mots du moment. Hier j’étais la lectrice d’une page écrite par un amoureux des lieux.
 
 
 
face-à-toutLovée dans la neige douillette, un livre s’offre à moi
 
 

****

Sans titre-1Ma feuille de lecture, des courbes posées sur la neige pour l’écrire, pour la signer, lui donner un autre sens.
 

****

DSC_0042                                   On a chacune le même canapé, utilisé d’une façon différente 😉

Sous une couverture nuageuse

Voila, je reprends le chemin du travail aujourd’hui après 15 jours de liberté. Je ne sais pas pourquoi je dis liberté, puisque j’ai, malgré le boulot, toujours l’impression d’être libre. Peut-être est-ce un état d’esprit qui donne cette sensation  ou alors c’est parce que je reprends aujourd’hui pour être de repos mardi mercredi? 
Oui, je sais, la vie n’a pas l’air difficile pour moi, mais rappelez-vous qu’il ne faut pas se fier aux apparences.
Donc vacances pour moi terminées et très peu de photos à vous proposer.
Pourquoi?  😆 Parce qu’en vacances, je n’ai pas trop le temps d’en prendre ou pas forcément envie d’en prendre.
Je dois fonctionner à l’inverse de tous.
Donc en voici quelques unes lors d’un sortie VTT où le vent essayait de dominer la partie.
L’avantage (ou le gros inconvénient là-bas) c’est que lorsque le vent souffle si fort, même sur le plat, on a l’impression de faire du dénivelé 😉
 
 

1- Sérénité

****

2- Tranquillité
 

****

3- Calme
 

****

4- Résistance
 
 

****

5- Phare de la Gacholle
 

****

 
6- Plumes au vent ou strates dans une verrine de tiramisu (couche de spéculos, mascarpone, café etc…)
 

****

 

Comme vous voyez, j’ai pu retrouver, lors de cette balade, ce que je recherche partout… PERSONNE!!!!
Oh lala je crois que je suis grillée là, je vais passer pour une sauvage qui n’aime pas les gens.
C’est faux, j’aime bien les gens… AILLEURS.
Oh!! Je PLAISANTE, mais c’est vrai que j’aime la tranquilité, la nature, le calme, la grandeur des espaces lorsque je ne travaille pas.
Au boulot, je suis l’inverse, j’adore les gens, le contact avec eux, échanger des idées etc.
Il faut reconnaître que dans la nature c’est agréable de pouvoir profiter intimement d’elle et de ne la partager qu’avec des personnes « connaisseuses » ou qui apprécient de la même façon que soi les lieux.
 
On dira que je suis la sociable au boulot et la sauvage les autres jours 😉
Sachant que je bosse un peu moins que la moyenne…ça voudrait dire que je ne suis pas souvent sociable ? 😉
Il va falloir que je réfléchisse à la question.
A bientôt,  et sauvage ne veut pas dire inhumaine 😉
 

****