Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “la verte

Réflexions, inspirations aux sommets

 

Je dis à tout le monde que je n’ai pas le temps. C’est faux!
J’ai le temps, mais je l’utilise et une fois utilisé, il n’en reste plus assez pour tout ce que j’aimerais encore pouvoir faire.
Je pense qu’il en est de même pour tout le monde. La différence est dans la façon de l’utiliser.
Moi, je l’utilise de façon à ne pas le gâcher et le plus possible en harmonie avec la nature. J’imagine un sablier et chaque grain de sable qui nous est donné pour construire notre vie, doit être, une fois tombé au fond de la partie basse du sablier, un grain de belle chose enrichissante.
Nous n’avons pas tous la même façon de nous enrichir.
Je vais partager quelques uns des grains de sables qui sont passés dans mon sablier lors de ces dernières vacances. Je vais les égrainer, petit à petit, infime partie de ces instants qui peuvent laisser sans voix ou simplement instants qui dessinent un sourire sans que l’on s’en rende compte.
Ne croyez pas qu’il n’y ait que des grains fluides qui coulent d’une façon régulière et facile, mais que nous apporte le fait de totaliser ceux qui coincent dans une journée?
Ça apporte de l’importance à ces choses que l’on aimerait gommer ou ne pas vivre, donc, oublions le grain de sable qui coince et totalisons tous ceux qui font que le temps s’écoule d’une belle façon.
Cette fois ci, on va prendre la direction d’un lieu que j’aime, qui à chaque fois, me laisse admirative devant la grandeur de ce que la nature peut offrir.  En plein été, c’est un lieu d’affluence, pire que le supermarché à 14 h un samedi 😉 et pourtant j’ai savouré la tranquillité du lieu.
Comment? en partant de nuit à 3h du matin.
Monter de nuit,  ce n’est que du bonheur qui éveille les sens d’une façon particulière, qui nous offre l’endroit en véritable élu privilégié et qui, une fois arrivés, nous permet d’assister au lever du soleil. J’aime cet instant qui se passe d’une façon séductrice.
Pas une apparition brutale, non! mais un soleil qui commence à éclairer intimement les sommets, qui fait rosir le Mont Blanc, qui réchauffe la pierre d’une lueur douce.
Ce n’est pas de la timidité de sa part, c’est juste l’envie de faire durer l’instant, de nous faire désirer sa venue.
Avec le relief, il peut jouer au malicieux et nous faire languir, mais c’est un plaisir que l’on aime vivre et après lequel on court tout en sachant qu’il ne s’agit que d’une étape dans l’art de savourer les choses.
Il y a eu plein de belles choses ce matin là, comme la saveur du café à partager, les reflets dans le lac, la baignade un peu plus bas dans une eau limpide qui donne plus l’impression de voler au-dessus d’un fond caillouteux plutôt que celle de nager.
Je n’aborde pas les regards de ceux qui ont partagé ces instants à mes côtés, ça aussi ça fait partie des belles choses.

 

1

1- Prémices

 

****

 

32- Délicatesse

 

****

 

113- Contemplation

 

****

 

74- Matières

 

****

 

85- Attente du rayon

 

****

 

46-Hotels paradisiaques

 

****

 

27-Couleurs des Aiguilles Rouges

 

****

 

128-Réflexion

 

****

 

solitaire9- Solitude

 

****

10 10-Pour l’instant, le Mont Blanc contemple encore les fleurs de loin…

 

****

 

911-Continuer sa route

 

****

la tente12- La tente (ordre de grandeur)

 

 *****

 


Matin de bonne heure, matin bonheur

 
 
 
 
Me voilà de retour ici après une petite semaine d’évasion qui a débuté ici pour finir dans le Jura.
Inutile de dire combien j’ai profité de ces instants.
Je sais qu’il y en a quelques unes qui attendent les marmottes, mais j’ai plus levé les yeux au ciel plutôt que de les poser à  terre. J’irai les voir d’ici peu et je pourrai en faire les stars de cette page.
J’ai eu la chance, depuis le temps que je rêve de voir les vautours fauves, de les croiser ici, sur « mes » montagnes.
Je pense qu’ils étaient là en simples visiteurs, mais j’espère quand même les revoir à nouveau et ainsi pouvoir en faire de belles photos. La pluie me cloue au sol aujourd’hui ce qui  me permet de venir faire un tour ici au lieu d’aller à leur rencontre. Il y a du bon dans tout 😉
Allez, on file vers le Lac Blanc. Réveil dans la nuit noire pour profiter du lever du jour au départ de la rando, du calme et surtout pour avoir la chance de posséder les merveilles du lieu rien que pour nous deux. 
Heureusement, ce matin, nous sommes les seuls à avoir eu envie de monter tôt sans le téléphérique.
Il est bon parfois, dans ce genre de lieu, d’être égoïste, de ne penser qu’à soi et de faire ce qu’il faut pour ne pas avoir à partager avec d’autres personnes que celle avec qui l’on est. Quand je parle d’égoïsme c’est un bien grand mot, c’est plutôt une façon de s’offrir la vie de la meilleure façon qu’il soit sans pour autant léser autrui. C’est l’art de savourer la vie sans en perdre une miette.
Que dire de plus sur cette sortie mis à part que c’est du bonheur tout au long du chemin, que le regard est toujours émerveillé par tout ce qui se présente.
 
 
 

****

 
 
la verte1- La Verte au réveil

 

****

 

repos2- Grasse matinée

 

****

 

rayons3- Se laisser toucher par les rayons du matin

 

****

 

Mont blanc4- Le Mont Blanc chapeauté

 

****

 

réflexion5- Réflexion matinale

 

****

 

lac bl6-Bleu

 

****

 

lac blanc

7- Lac Blanc
 
 

****

On se retrouve pour la suite dans peu de temps. J’ai encore des merveilles à offrir  🙂