Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “monts du jura

Au lit le soleil!

 
 Escapade dans « ses montagnes »  pour voir le soleil se coucher sur « les miennes ».
Monter l’après-midi alors qu’il fait bien beau, que le ciel est bleu dans l’espoir d’assister à l’instant intime où la nuit et le jour s’unissent.
Le changement d’heure de ce jour est une aubaine, nous aurons droit au spectacle une heure plus tôt.
Il faut bien qu’il y ait des avantages 😉 et moi j’en vois plein.
On a le soir plus tôt pour les couchers de soleil, on peut dormir plus tard si on veut assister à son réveil, on se lève aussi plus tard pour aller voir les « bêtes » le matin, donc, que du bon.
Si nous étions au passage de l’heure d’été, je vous dirai aussi que j’adore car il y a plein d’autres avantages. J’argumente pour rien, car toutes les situations me conviennent ou plutôt je trouve toujours du  plaisir à m’adapter à elles 😉
 

****

 
 
 
piquets1- Mise au piquet

****

chaine mb2-Chercher chez moi de chez lui

****

échange3- Partages photographiques
 

****

mb flouy
4- Voile du soir

****

soleil5- Coucher de feu

****

toit6- Chut, le jour s’endort

****

C’est vivre un instant privilégié que de voir le ciel s’embraser au moment où la terre va avaler le soleil.
Instant qui existe depuis la nuit des temps mais qui malgré son vieil âge est toujours aussi magique.
Pourquoi? Je ne saurais dire pourquoi une telle beauté me touche aussi profondément, pourquoi un acte d’une évidente banalité peut-il ainsi me ravir?
Peut-être est-ce simplement parce que je lui donne une importance, que je lui voue un respect ou parce que je remercie la vie de m’avoir donnée une nouvelle journée à vivre.
Lorsque je vis cet instant seule, je pense à ceux que j’aime qui sont loin ou un peu moins,  qui ne sont pas à mes côtés pour s’éblouir devant le spectacle. Je me sens inondée par une vague d’amour, de bien être, voire d’un sentiment que je n’arrive pas à définir comme l’envie de partager cet instant bien qu’il me rende heureuse même dans la solitude.
Là, le coucher de soleil je ne l’ai pas vécu seule. Lo et Lui m’accompagnaient. Nous étions trois à être touchés par la grâce de l’instant, chacun à sa façon.
Le coucher fut une belle chose, mais la descente dans la nuit  fut une toute aussi belle.
Marcher de nuit, c’est utiliser ses sens autrement. C’est exercer ses yeux à voir ce qu’ils ne s’imaginent pas être capable de discerner, c’est écouter d’une façon plus perceptible les sons, c’est avancer en totale confiance dans un monde sombre et j’adore ça.
 
 

****