Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “neige

Gris, noir, des espoirs

 
Il  y a ces jours gris, ceux qui semblent vous coller à la peau, qui semblent ne plus vouloir vous lâcher, ces jours qui auraient vite fait de vous plonger dans la torpeur, dans le laisser aller, dans le « bougonnisme » .
Ces jours là ont, malgré leur apparence, de la couleur, des traces de chaleur, ont de quoi nous ravir.
Oui c’est gris et alors?! ça pourrait être noir, sans lumière 😉
Ailleurs il faisait beau, ici, il pleuvait. Ailleurs la neige était poudreuse, ici c’était de la soupe. Ailleurs le soleil était caressant, là l’humidité transperçait, mais voilà, c’est là que j’étais et j’ai bien aimé.
Un jour, il fera beau à nouveau…
 

****2

1- Toits  

****

1 (5)

2- Approche

 ****

 

Certains d’entre vous disent que la joie est plus grande que la tristesse ; et d’autres disent que c’est plutôt la tristesse qui est plus grande. Mais je vous dis qu’elles sont inséparables. Elles marchent ensemble, et quand l’une est assise seule avec vous à votre table, n’oubliez pas que l’autre sommeille dans votre lit.
 
Quand le bonheur vous fait signe
[ Khalil Gibran ]
 

Comme dans un coffre à bijoux

Je suis au travail, une envie de soleil et d’éclat vient de m’atteindre. Je repense à cette lumière l’autre jour, à sa couleur dorée, à l’effet qu’elle faisait. J’ai eu l’impression de me trouver au milieu d’un coffre aux trésors plein d’or.
L’autre côté était à l’ombre, j’étais dans la lumière (ça fait très spirituel ça  😉 )
En pensant à cet instant, j’ai recherché une autre photo, une qui me faisait penser aux pendentifs, ceux que la nature crée avec tant de goût.
J’ai dû retourner jusqu’au mois de novembre car depuis, la nature a posé ses brillants, elle fond sous la douceur du climat et n’a pas revêtu une seule fois ces bijoux là.
Approche, soulève le couvercle du coffre et regarde…
 

****

2 (2)

1- L’or  
 

****

1 (3)

2- Breloques natures
 
 
 
 

****


C’était hier…

 

Je t’offre un rayon de soleil.
Hier, il était là, s’offrant à nous.  Aujourd’hui il est retourné pudiquement au-dessus des nuages alors que nous sommes sous la pluie, brassés par le vent. 
Un jour avec, un jour sans 😉
Ces journées ensoleillées avec la neige n’ont rien à envier à celles d’été.
Les couleurs y sont franches, le soleil fait un bien fou. Je pense même que les journées ensoleillées de l’été sont plus « banales » que celles de l’hiver.
L’hiver triste? non, ce n’est pas l’hiver qui peut être triste, c’est le regard que l’on peut porter sur lui.

 

****

 

1 (2)

1-Soleil

 

****

 

2 (4)

2- Nuages

 

****


Solitude

****

Petite, seule dans un monde retiré.
Force ou résignation?
Désir ou soumission?
Fatalité ou défi?
Y trouver le bon côté
Ne pas cesser de lutter
Du gris passer au bleu
 

1

1- Elle
 

****

 


Déchirure

 
J’aimerais bien reprendre ce rythme qui m’allait bien, celui qui me permettait de passer vous dire bonjour, qui me permettait de partager un peu plus ce qui m’enchantait, mais pour l’instant il m’est difficile de passer régulièrement, c’est un peu comme cela veut se présenter.
 
On se retrouve ici pour une petite sortie un matin dans le brouillard.
Il régnait une ambiance particulière, une ambiance bleutée, feutrée qui gommait un peu les détails.  Une ambiance en perpétuelle modification, laissant apercevoir un sommet et qui le taisait dans les secondes suivantes, passant d’une atmosphère moutonneuse à une ambiance ensoleillée et chaude. Une ambiance un peu irréelle.
Le tissu de brume se déchirait pour offrir sous son voile la réalité.
Toutes les déchirures ne sont pas négatives, apparemment…
 

****

3

1- Feutrée

****

2

2- Apparition

****

5

3-  Lumière
 

****

4

4- Feuille

****

9

5- Guirlande

****

Quête
Esther GRANEK
Recueil : « Synthèses »
 
J’ai faim
d’un moment d’attention
m’ouvrant un horizon
que je mendie sans fin.
J’ai faim
de ce regard d’autrui
m’offrant comme un crédit
lorsque tout tourne à rien
J’ai faim
J’ai faim et je m’emplis
d’un rêve inaccompli.
Mon espoir est-il vain ?
J’ai faim
Et ma faim ne s’apaise.
Et mon air très à l’aise
ne me trahira point.
2009
 
 
J’ai découvert, il y a quelque temps déjà Esther Granek et à chaque fois que je lis un de ses poèmes ou texte, j’y retrouve quelque chose qui me touche, qui me correspond.
Un jour je posterai ici « toi ». J’adore, en attendant si le cœur vous en dit, vous pouvez toujours aller faire un tour là bas:

http://www.unjourunpoeme.fr/poeme/toi-2

 

****


Le goût des choses

 

 

****

Soleil, neige (pas trop), chaleur, amitié, espace et liberté. Ca résume bien mardi.
Je ne sais pas si tu connais le goût d’un bout de pain et de fromage, d’un cake et d’un thé parfumé à partager sur la terrasse d’un petit chalet face aux montagnes, après avoir eu chaud à grimper avec une copine, sans personne d’autre autour de toi?
Tu ne connais pas ce goût?! C’est un goût particulier, un goût que tu ne trouveras nulle-part ailleurs.
Il transforme la saveur,  la banalité de ce que tu manges en un repas hors norme.
Là, tu te dis que quelque part, quelqu’un mange des mêts délicats et subtils et que cette personne n’a pas le plaisir que ton simple sandwich  peut te procurer et il te vient à l’esprit que même si l’on te proposait d’échanger ta place ou ton repas contre celui de cette autre personne, celà ne t’apporterait rien de plus, bien au contraire.
C’est à ce moment que s’échappe un soupir de bien aise, celui qui te dit  » je suis bien » et qui t’inonde de cette sensation  « d’instant bonheur ».
Le rabat-joie pourra dire que l’on peut toujours être mieux, avoir plus, mais pourquoi attendre plus alors que l’on peut être parfaitement bien avec ce que l’on a à l’instant présent.
A force d’en vouloir toujours plus, on aurait tendance à oublier d’aimer ce que l’on a.
J’ai peut-être moins que toi, ou que toi là-bas, mais ce que j’ai, je le savoure à fond et j’adore ça.
😆 c’est comme quand on fait un gâteau, c’est toujours meilleur quand on lèche le fond du plat sans en laisser une seule trace. Non ce n’est pas de la gourmandise, c’est l’art d’aimer tout 😉

 

****

1

1-Cônes d’épicéa

****

4

2- Bois aux couleurs du temps

****

2

3- Chaud

****

3

4- C’est où? Là bas, derrière le tas de bois…

 

****

 

4

5- Mes « Louboutin » version cîmes au soleil
 

 

****

Peu de temps pour me balader sur le net en ce moment. Il fait beau, donc je suis dehors mes jours de repos et la grosse saison commence au boulot. Je ne vous oublie pas 😉

 

****


Mon week-end du milieu de semaine

 

****

 
Mercredi matin, un petit tour pour « prendre l’air ». La petite dose minimum qui fait que l’on est bien, qui fait que les choses roulent facilement. Je n’ai pas décroché les raquettes de mon sac à dos car la neige tombée la semaine dernière, disparaît vitesse grand V sur les versants ensoleillés, ce qui est dommage car dans les coins d’ombres, elle reste poudreuse et légère, faite pour le plaisir de la glisse.
Avec ou sans neige, le soleil était là pour chauffer le serpolet et lui laisser dégager ses effluves qui se mélaient à celle de la sève des sapins, de quoi donner envie de faire une pause dans l’herbe afin de savourer l’instant présent, celui qui mérite que l’on s’arrête afin de lui donner toute l’importance qui est la sienne.
Imagine un peu, personne dans les environs, le calme, le soleil et la bonne odeur.
Tout ça bien emmagasiné et me revoilà sur le chemin de la maison où un autre instant m’attendait 😉
 
 

****

2

1- Fonte en pente

****

3

2- Une part d’ombre
Rien d’extraordinaire, mais ce mur me plaisait …
Je mets ce qui me plaît, sans chercher à mettre ce qui peut plaire. Je partage ce que je suis et non ce que l’on voudrait que je sois 😉
 
 

****

 

Mardi, en redescendant, juste avant que le soleil ne se couche,  les arbres nus avaient revêtu leur tenue de soirée.
 

1

3- Parure en or
 
L’or, je le trouve ailleurs. Qu’il se pose à mon doigt, remplisse mon coeur, souligne mon oreille, c’est ailleurs que je le savoure. A chaque balade, regard, sensation, je le trouve, encore plus beau que celui qui peut luire à ma main 
 

 

****

LE COEUR PUR
Il se contentait d’être
Heureux sans le paraître.
Et, se moquant des grands,
Il vivait comme un gueux,
Fuyait les gens sérieux
Et la gloire et l’argent.
On l’aurait volontiers
Arrêté, enfermé.
Mais quel homme au coeur pur
Ne traverse les murs
 
DÉFIER LE DESTIN
 
 

****

 

A l’ombre, là où les pieds crissent

****

lavande1- Pied de lavande au pays des marmottes

****

monnaie du pape

2- Quand la lunaire devient monnaie du pape
 

****

trait lumière3- Rai de lumière
 
 

****

 

« Quand le cœur est chaud, on n’a pas froid au corps »

Lao Tseu

Sauf exception 😉


Il s’installe…

 
 
Le froid. On sent bien qu’il est là, on sait à quoi s’attendre, malgré tout, il arrive que l’on oublie (enfin moi) que la hauteur du  soleil laisse encore à désirer selon les versants.
Il faudra attendre début janvier pour que le soleil décide de s’élever par dessus les sapins et les sommets afin d’ensoleiller certaines balades et d’adoucir le piquant vif et acéré du froid. 
Hier, sur 3 heures de balade, j’ai du avoir 3 minutes de soleil. Je me suis arrêtée pour le savourer. Ca faisait tellement de bien que je n’ai pas voulu continuer dans la partie sombre. Le problème, c’est que pour redescendre, il fallait retourner à l’ombre.
Donc, pas le choix, il suffit de prendre une bonne dose de cette portion rayonnante et chaude, de respirer comme pour l’emmagasiner et se dire  » quand faut y aller, faut y aller ». 
Une fois repartie,  le spectacle était là pour atténuer cette sensation froide et en mettre plein les yeux 🙂
 
 
 

****

 

2

1- Garantie fraîche

 

****

 

1

2- Distributeur de glace

 

****

 

8
3- Portion ensoleillée

 

****

 

 

5

4- Décor nature

 

****

 

 

4

5- Joyaux

 

****

 

 

6

6- Mousse glacée

 

****

Je retournerai là bas avec le trépied, j’enlèverai mes gants et je prendrai mon temps.
Là, je voulais rentrer boire un chocolat chaud. C’est juste un partage de l’instant, sur le vif.
 
 
 
 

 


Sortez les mitaines

 

****

 
Un petit tour au bout de la route, là où les montagnes la stoppent.
Moi, je n’ai pas su saisir la beauté du contraste entre la partie ensoleillée et la partie de l’ombre, pourtant c’était splendide. Le froid, la neige en première ligne et derrière l’automne sans neige au soleil, comme si deux saisons vivaient côte à côte, ce qui arrive lorsque le froid et la douceur sont à égalité.
Bientôt, selon la logique, le froid mènera la danse et la douceur du soleil ne sera là que pour atténuer sa morsure.
Ce matin, la neige pose une légère couverture en attendant de mettre le gros édredon blanc 😉
 
 

****

lumière forêt

1- Rayons

****

3

2- Encore et toujours le Tenneverge

****

4

3- Survivant de l’ombre 

****

2

4- Suspension éphémère

****

 
Merci pour la balade Kévin…

Regards grisés

 
Un moment de creux entre midi et deux, quelques photos ressorties du pc pour donner un peu de vie à ce blog qui attend que je me remette à m’occuper de lui comme il faut. ça donne une petite série pour vous.
C’est gris oui, mais ça ne veut pas dire que mes pensées le sont  😉 
Ce matin, mon horizon était dans les nuages et les flocons lorsque je suis partie travailler.
Il était caché, mais j’imagine qu’il doit avoir cette allure sous sa parure nuageuse. 
 
 
wtennevergeLe Teneverge
Là où une route s’arrête, où un autre chemin commence…
 
 
 

****

 
 
pierre
 2- Quand la fluidité enveloppe la pierre
 
 
 

****

 

brume-
3- Ombres
 

****

 

 
 
 
 

Transformation d’haut

 
 
 L’eau.
Dans le village, où que l’on soit, elle est présente d’une façon ou d’une autre. Si on ne la voit pas, elle se rappelle à nos oreilles pour être le fond sonore ambiant.
 
 
 
vert-d-eau
1- Vert d’eau
 

****

 
union-des-giffres
2- L’union des giffres
 
 

****

 
le-déchargeux
3-  Caresse d’en haut

****

 
nez-dans-l'herbe
4- Lit  tiges
 
Je sais mon lit de tiges n’a rien à voir avec l’eau, mais je vous assure s’allonger au soleil pour regarder les cascades, ça vaut tous les bons lits du monde 😉 et puis la neige est celle qui va gonfler le torrent.
 
 

****


Prise d’air

 

 ****

J’imagine qu’il  y a un moment que les crocus sont fleuris ou fanés chez vous.
Ici, ils pointent leur bout de nez sur les versants sud.
Mercredi, ils se gorgeaient de soleil et de chaleur, aujourd’hui, ils sont sous une nouvelle couche de neige!
 

croq-us

1- Crocus ou invitation à la sorcellerie.
Une « ancienne » m’a expliquée vaguement que sa grand-mère faisait des potions avec eux. Je vous passerai  les détails de ses « pouvoirs »  mais, parmi divers effets, sa décoction est remplacée aujourd’hui par des prothèses mamaires en silicone  😆  et il y encore plus fort !!! 
Quand on pense que certains font des études poussées alors qu’un crocus fait des miracles   😉
J’adore ces histoires qui donnent l’impression de sortir directement d’un vieux grimoire.
 

****

 

têtes-d'épingles

2- Pics verts
 

****

 

eau

3- Fonte ou en route vers la Méditérrannée
 
 

*****

 

louna

4-  Silence! je zen!
 

****


Je n’avais pas le choix

Pourquoi je me suis levée un dimanche matin encore plus tôt que pour aller bosser?
Pour ça…
Pour profiter du matin, du calme, de ce que seul un matin peut offrir. Pour le plaisir de me fatiguer, de savourer, de respirer. Pour faire le « ménage » en moi, pour être bien.
Pour sentir l’odeur des sapins, pour m’arrêter, écouter et respirer à fond, le tout, sous les caresses du soleil.
Je ne pouvais pas rester au lit en sachant ce qui m’attendait ailleurs.
 
Je pense que ça doit être une des dernière fois que je colle mes peaux car la neige est encore abondante, mais à la descente, en bas, il faudrait des palmes,  ou alors, c’est de nuit qu’il me faudra y aller 😉
Tentant…
 
 
 

****

indiscrétion

1- Découvres moi

****

yes
2- Douce heure

****

ombre-matinale

3- Soleil matinal

****

Sans-titre-1

4- Ombre

**************************************

 
Ayant laissé mes jambes là haut, une chose s’imposait l’après-midi, savourer la vie autrement, tranquillement…

fonte

5- Fonte

****

tesson

6- Une autre bouffée de vie
 
 
 

****

C’est ce qui manque qui donne la raison d’être… Lao-Tseu
 
 

Envie de vert

 
 
L’herbe, en ce jour, s’appelle aussi désirée…
 

****

courtine1- Courtine

****

vert-ige2- Vert tige
 

****

mur

3- Mur muret
 

****

ru-isseau3-Ruisseau
 

****

« Écouter la forêt qui pousse plutôt que l’arbre qui tombe. » (Friedrich Hegel)
 
« Un voyage de mille lieux commence toujours par un premier pas. » (lao Tseu)
 

Le luxe d’un début de printemps

 
Il est des choses dont on ne peut se passer, qui ont une place toute aussi importante que la moindre cellule qui nous constitue. Ce qui suit est comme une de mes cellules. Enlevez-moi la faculté d’aller là bas ou ailleurs,  empêchez-moi de me fatiguer et je débloquerai.
😉 il y en a qui savent à quel point c’est vrai…
Mon chien, mon sac à dos et me voilà partie où je pense ne croiser personne… oui ça aussi, ça va avec les cellules.
J’ai un boulot que j’adore, en contact avec les gens, mais ensuite, c’est autre chose,  je fuis la foule.
Je préfère ne croiser personne où simplement, ne croiser que ceux qui sont dans le même esprit que moi.
Plus que tout, j’aime partager cet instant avec ceux qui savent, qui aiment, qui respectent.
Avec ceux qui sont heureux d’être là, avec moi.
Aujourd’hui,  c’était avec mon chien 😉
Direction au-dessus du village où je n’ai croisé personne.
Le luxe

****

calme1- Calme

****

barrière2- Barrière

****

du-sapin3- Du sapin

****

par-le-boulevard4- Par le grand boulevard 

****

de-bleu5- Plus que tout

****

soleil-mécanique6- Retour à la civilisation, SOLEIL MECANIQUE

****

Une petite dose de Thoreau
 
« En tuant le temps on blesse l’éternité.  »
« La santé se mesure à l’amour du matin et du printemps.  »
« Il faut être perdu, il faut avoir perdu le monde, pour se trouver soi même.  »
« Le poème de la création ne s’arrête jamais; mais rares sont les oreilles capables de le  capter.  »


Prise d’air

****

 

lit-de-mousse

1- En version rase mousse

 

****

 

 

Sans titre-1

2-Lever les yeux au ciel
 

 

****

 

 

perles

3- Perle

 

****

 

feuilleté-et-nappage

4- Fonte ou feuilleté nappé sur lit de chantilly

 

****

 

pylones

5-  Pylônes

 

****

 

au-piquet

6- Au piquet

 

****

 

« La vie c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre »  Einstein
 

 

*****

 

 


Arrêt sur images, banalités.

 

*****

 

Il n’y a pas de moments ordinaires, mais des instants qui ne demandent qu’à être vécus.
On pourrait croire que prendre le temps de savourer l’instant est une perte de temps.
S’arrêter, l’apprécier est une façon de le voir filer, de prendre conscience de son existence.
Il est sûr que jamais nous ne pourrons le stopper, le garder à nos côtés.
C’est une raison de plus pour prendre conscience, même dans la banalité, que l’instant présent est une richesse.
Un passé heureux peut être gommé, le présent peut être sournois, mais sans eux, on ne peut prétendre au futur.
Au lieu de laisser son regard sur le passé,  tenter de le poser sur le futur, moi, j’aime regarder le présent, le savourer. Ça lui donne de la valeur,  et ça  me permet d’avancer vers demain en essayant de ne pas en perdre de miettes.
 
 

****

 

banalité

1- Pause
 

 

****

 

coq2- Symbole
 

 

****

 


Quand je joue avec une gosse de ma rue

 

Beau temps, soleil et neige peuvent se résumer à : « J’en profite encore et encore ».
C’est fou cette vie, entre le boulot et la liberté*, je n’ai plus le temps de rien faire 😉
Ceux qui passent régulièrement ici reconnaîtront le terrain de jeux, car j’aime bien le fréquenter. Il est varié et offre tous les niveaux de jeux pour que chacun y trouve de quoi se faire plaisir.
Hier, c’était sortie ski de rando avec une copine, donc entre l’effort, le bavardage, la descente et le délire, je n’ai pas trop pris de photos 😉
Je vous en mets deux quand même pour que vous puissiez voir où les nanas à spatules s’amusent dans le coin quand elles sont de repos*.
Inutile de vous dire que j’attends dimanche pour remettre ça ailleurs.
 
 
Liberté :  situation où les contraintes sont posées à l’opposé d’où je me trouve
Repos  : période payée pour se fatiguer
 
 

****

Jeu1- Encore mon terrain de jeux

****

wglaçon

2- On the rocks
 
 

****

« Le bonheur, c’est le plaisir sans remords »
  Socrate
 
 
 » Non s’efforcer vers le plaisir, mais trouver son plaisir dans l’effort même, c’est le secret du bonheur »
  André Gide
 
 

****

 

Encore un

****

au-piquet1- Aux piquets!   mais avec plaisir 😉

****

glace2- Strass de star au naturel

****

sandwich3- Big tas ou wood burger

****

continuité4- Continuité

****

cacati5-   Les toilettes svp?  Si ça presse, ce n’est pas la peine 😉
      

****

 
 
Une petite dose de Lao Tseu pour la journée :
 

« Les choses ne changent pas. Change ta façon de les voir, cela suffit »

****

Et une petite dose de St Exupéry avant d’aller bosser :
 

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité »

 

Dimanche Bleu

Sans-titre-11-C’est là bas derrière que ça se passe…

****

sapinw2- En vert

****

pays-des-marmottes3- Il est des passages réservés à la bonne saison ou déconseillés en hiver.
  Ce sont ceux qui me tentent le plus. Viendra le moment où…
(C’est mieux ainsi n’est-ce pas Anne? 😉 )
 

****

wjoue4- Sur la joue

****

 
 
w5- Retour à la civilisation 😉

****

Une petite intrusion dans mon monde bleu, dans mon monde en couleurs. Depuis quelques temps, elles me manquaient, j’avais besoin de ce ciel bleu.
Intrusion n’est pas le bon terme, c’est plutôt une invitation.
 
Je quitte un monde pour en retrouver un autre.
Je me retrouve face à ma réalité. Avancer comme ça, c’est une façon d’ouvrir la voie aux vérités, d’enlever le superflu. C’est là que la sélection du pour et du contre se fait où le nettoyage s’opère.
Pas de réflexion, juste une sélection naturelle.
 
 

****


Lire

****

Il y a les écrivains, ceux qui noircissent une page pour votre plaisir ou pour vous ouvrir l’esprit à un autre monde, à une réalité. Il y a les canapés, douillets confortables prêts à vous accueillir, à vous détendre, à vous engloutir.
Quand on unit les deux, ça donne une lecture confortable, un voyage dans l’ailleurs à partir d’un nid douillet.
Je vais vous présenter ma dernière lecture. Une page, écrite avec soin, avec des paroles qui sont tentantes, qui expriment la force, l’endurance, le plaisir, le survol, la liberté et une immense chaleur en soi qui fait qu’on est capable d’hurler sans s’en rendre compte tellement c’est bon. L’action se passe là haut, pas très loin, dans une poudreuse d’une qualité inimaginable.
Mon canapé était douillet, blanc, immaculé. J’étais entourée par les murs de l’immensité, une odeur de liberté planait dans les lieux. J’ai lu la page que je vais vous présenter, je l’ai dégustée, aimée et j’ai posé mon regard ailleurs, sur d’autres feuillets, mais ça c’est une autre histoire.
Dimanche, j’écrirai la neige, une histoire avec les mots du moment. Hier j’étais la lectrice d’une page écrite par un amoureux des lieux.
 
 
 
face-à-toutLovée dans la neige douillette, un livre s’offre à moi
 
 

****

Sans titre-1Ma feuille de lecture, des courbes posées sur la neige pour l’écrire, pour la signer, lui donner un autre sens.
 

****

DSC_0042                                   On a chacune le même canapé, utilisé d’une façon différente 😉

Courtoisie solaire

****

 
Hier, j’ai eu droit à une portion de ciel bleu, de soleil qui illumine le visage et qui réchauffe le corps.
J’ai eu droit à une portion supplémentaire de bonheur à ajouter à ma journée.
Je n’ai eu qu’à prendre mes raquettes, le chien et me voilà au-dessus du village pour profiter de cette percée dans le ciel habituellement gris ou neigeux.
Evidemment, je ne vais pas aller où les autres vont. J’aime cette tranquilité qui permet d’apprécier un lieu entièrement, j’aime monter dans la neige où il n’y a pas d’autres traces que celles des animaux.
Je t’emmène quand même avec moi 😉
 

****

vierge1- Virginité

****

w

2-Fenêtre forestière

 

****

 

dôme-w3- Edredon
 

****

 

manque-un-oeil5- Matière ou gnome baveux à qui il manque un oeil
(clin d’oeil à lemarcal, gnome de scream. le gnome est de scream, pas lemarcal . Scary movie serait plus adapté même  😉 )
 
 http://lemarcal.wordpress.com/category/portrait/gnomes/

 

****

 

wombre6- Jeu d’ombres
 
 

****

 

wnuages7- Le ciel bleu existe encore, à savourer rapidement!

 

****

 

 

Tout chemin est d’abord enfoui en soi avant de se décliner sous les pas, il mène à soi avant de mener à une destination particulière.
Et parfois il ouvre la porte étroite qui aboutit à la transformation heureuse de soi.
David Le Breton
 
 

****


En quête de couleurs

 
 
Pour changer, je suis de repos et il neige encore.  J’attends un peu et je me décide à sortir. Je me retrouve dehors entre deux grosses averses, un coup de chance.
Comme je  le disais l’autre jour, je suis en manque. En manque de couleurs, alors cet après-midi je me suis dit que j’allais en trouver.
J’aime mon univers, mais une petite note colorée fait tant de bien et comme le soleil est tout là haut au-dessus de la masse de nuages, bien caché, l’univers pourrait paraître triste.
Je chausse mes raquettes et en avant. Une fois dehors, couleurs ou pas, je suis bien, j’oublie cette histoire , et c’est naturellement qu’elles se présentent à moi.

 

****

BRume1-  Offrande

****

wroux12- Rousseur

****

rosé-vert3- Verts tiges

****

wmatière4- Couleurs du temps, des années et des intempéries

****

ENVERS5- Invitation verte

****

jauneetvert6- C’est Byzance

****

wjaune7- Poussières de soleil

****

bleu

8- Bleu de froid

****

mousseverte9- Mousse

****

L’hiver ne dure que jusqu’au printemps
Lao Tseu