Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “pause déjeuner

Pause déjeuner, pause verte

 

Hier, 11h30, un petit sms à ma blonde https://lancoliebleue.wordpress.com/2014/03/18/sortie-pour-une-blonde/ pour  savoir si un tour, entre midi et deux lors de ma pause déjeuner, la tentait. 
Un jour, j’ai parlé ici des prisons en disant que toutes n’avaient pas de barreaux, que certaines n’avaient pas de geôliers. Aujourd’hui, je dirai simplement que l’amour d’une mère pour un enfant qui sort du lot des enfants « ordinaires », peut être cette prison. Cet amour ne change pas, mais la vie évolue après de nombreuses années, des changements peuvent poindre à l’horizon permettant d’entrouvrir un peu les grilles de cette prison.
Toute  évolution ne se fait pas forcément sans douleur, mais une chose est sûre, il faut avancer, c’est le jeu d’une vie.
Je ne livre pas ces choses intimes pour aiguiser une pointe de compassion ou autre à l’égard de ces personnes prisonnières, loin de là. Ca serait mal sain de ma part et elles n’ont pas besoin de ce genre de sentiment. Si je parle de ça, si je survole légèrement le sujet, c’est juste une tentative d’ouverture d’esprit pour dire qu’il y a bien plus important que ce qui fait râler la majorité d’entre nous. Avec un regard différent, toutes les broutilles peuvent être gommées ou reléguées en arrière plan. Ouvrons simplement les yeux.
Il faut avancer pour soi, pour ceux qui ne peuvent pas, en respect pour ceux qui progressent avec cette envie de vivre plus forte que celle qui donnerait envie de baisser les bras. La force ne se mesure pas sur la densité musculaire mais sur les pas que l’on fait sur un terrain effondré.
Je m’égare, j’en reviens à mon sms. Réponse positive. Je troque aussitôt ma tenue de fille au boulot contre celle de fille des bois et me voila partie la rejoindre. Petite escapade courte mais qui fait un bien fou. Une coupure dans la journée à partager, à papoter, à s’éblouir. Un moment simple mais d’une grande valeur.
J’ai pris quelques photos alors qu’elle me disait, « regarde, ça c’est beau », « ça tu peux pas le prendre pour que ça fasse ça? » « moi j’aimerais bien le soleil en étoile » Elle est gentille ma blonde mais je crois que je vais lui passer un ancien appareil photo et il va falloir qu’elle s’y mette 😉

 

****

ruisseau
1- En vert et avec nous

 

****

 

ancolie bouton
2- Ancolie version en bouton, version « lutine »

 

****

 

tronc
3- On traverse?

 

****

 

ancolie
4- Ancolie. Version en fleur, splendeur.

 

****

 
 
« Il n’y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel »
Dalai lama

 

 


La saison impudique

****

Lundi dernier, escapade entre midi et deux. Je souris en pensant aux douze coups de midi. Ils n’avaient pas sonné que j’étais déjà en tenue pour aller traîner là haut dans la neige et j’avoue que je n’aurai pas apprécié si des clients retardataires s’étaient présentés à la porte.
Une escapade, petite,  mais qui fait un bien fou. J’aurai du prendre mes raquettes mais je ne pensais pas avoir envie d’aller aussi loin du chemin.  Comment résister au soleil, à la neige, au petit point toujours plus loin que l’on veut atteindre pour être bien?
J’ai trouvé le socle d’une croix en haut d’une colline et j’ai pu m’y asseoir tranquille, observer les alentours, fermer les yeux et laisser la chaleur du soleil faire son œuvre.
Je regardais les arbres, les grands nus qui vivent dévêtus l’hiver et couverts l’été, à l’inverse de nous. Je les trouve beaux ainsi. Leur nudité  donne une impression de force qu’on ne décèle pas lorsqu’ils sont habillés.
Que voulez vous, ce jour là, j’admirais la nudité des arbres avec un Jésus cloué sur une croix au-dessus de ma tête.
Je crois bien que c’est la première fois que j’ai ce genre de « bonhomme » au-dessus de ma tête, surtout en ayant comme mur le ciel  😉
 
 
 
1
 
 
1- Grands nus
 
 

****

 

sous croix

2- Partie du décor
 

****

« Vivons simplement pour que d’autres puissent simplement vivre » 
Gandhi

Une journée comme une autre…

Ca, c’était ce matin, après mon petit café, en direction du boulot.
Impossible pour moi de ne pas m’arrêter, de ne pas prendre l’air un instant.
Je fais une halte sur le chemin à côté du bois, pour aller voir le lac. J’aime entendre mes pas crisser sur les feuilles gelées, l’air est très frais, je le sens pénétrer dans mes poumons. Il est vivifiant.
Je continuerais bien le long du chemin, mais ce n’est pas pour aujourd’hui.
 
 
w-matin-bien
1- Brume du lac
 
 
 

****

Je n’ai pas fait 10kms que j’ai envie de m’arrêter voir le Giffre. J’ai 10 minutes, c’est juste pour voir 😉
Le plus difficile est de faire comprendre au chien qu’on ne se baigne pas avant d’aller au boulot.
J’ai pris de l’air frais dans mes poumons, mes yeux ont brillé, j’ai des images en tête, c’est bon, j’ai de quoi tenir la journée.
 
 

étincelles-matinales

2- étincelles matinales
 
 

****

 

Il faisait aussi soleil ce midi  en bas, au boulot, alors, je n’y suis pour rien, j’ai eu envie de monter en haut voir…
Tu connais la bise? Non, pas cette douceur, pas les lèvres posées tendrement sur ta joue. Je parle du vent du nord, celui qui te cingle, qui te transperce, qui fige même les muscles de ton visage.
Ce midi, j’y ai eu droit, mais ça fait partie du jeu.
 
 
 
 
arbre
3- Sur la colline

****

plaine-joux-w

3- Eclaircie
 
 

****

 
Voilà, je suis au travail, j’ai un immense sourire, je me sens bien et je t’offre un peu de ce qui me fait tant de bien.
 
 
 
PS : Je ne suis même pas en colère après le mec de la météo qui annonce de la neige partout en montagne…
je ne dois pas habiter partout, ça doit être ça 😉

Respiration entre midi et deux

 
 
Noyée dans les nuages, hier matin, j’étouffais au travail. A midi, je n’ai  pu faire autrement que de changer de chaussures, prendre la voiture et monter.
Monter pour sortir de ce brouillard, pour passer d’une ambiance triste et pesante, à une ambiance vivante et pleine de bonnes choses.
Je m’étais dit que je n’allais que prendre l’air et  que j’allais rester en « état » pour reprendre le travail à 14 heures. C’est ce que je m’étais dit…
Comment résister? Comment ne pas aller voir derrière la colline ce qu’il y a? Comment ne pas dévaler la pente qui est plus loin?
Dans le plaisir de l’instant, j’en ai oublié le boulot, mes résolutions pour rester une fille propre 😉 
Lorsque j’ai regardé l’heure, il ne me restait plus que 20mn pour retourner au magasin, me décrotter et devenir présentable!
Pas de stress, je suis retournée dans la vallée grise et humide, avec une pêche d’enfer et un moral au beau fixe.
Ma dose de liberté ensoleillée vaut tous les joints, les médicaments euphorisants et autres choses dans le même style et c’est du NATUREL
 
 
 
 
1- Tire bouchon avec vue sur le Mt Blanc dominant la vallée bouchée
 Zut, je ne sais pas pourquoi j’ai appelé ça tire-bouchon, c’est une queue de cochon!
Rectification faite 😉
 
 

****

2- Toilettes à rêver 
Je les aurai tournées vers l’autre côté pour profiter de la vue 😉
 

*****

3- Minéral 
 

****

 
 

4- Au-dessus des nuages
 
 

****

 

5- Carline
 
 

****

 
 

6-  A suivre pour retourner travailler dans le brouillard
 

****

 

Voila, c’était ma pause déjeuner, où je n’ai pas déjeuné d’ailleurs, je me suis nourrie de vie et de bien-être en attendant de manger plus tard.
Aujourd’hui, je suis à nouveau au travail, sous les nuages mais pas de respiration vers les  hauteurs, je vais respirer de bonheur avec mon amie. Un moment différent mais tout aussi Vrai même si je reste en version « fille présentable »  🙂
 

****


J’ai retrouvé « mon » ponton

1-  LE Ponton

****

2- Plumes végétales

****

3- Explosion verte

****

4- Lac du Môle
 
Tout au fond, où l’on ne voit rien, au creux du V, où l’on devrait voir une chaîne de montagnes enneigées (derrière le bouquet  d’arbres), c’est chez moi  🙂

 

****

Enfin une apparition du soleil !
Je travaille, mais ce midi, direction le petit lac pour ma pause déjeuner.
Je n’ai pas pris mon déjeuner, mais mon livre et mon appareil photo.
Encore une fois, je n’ai pas lu, j’ai « baillé » aux corneilles. Tant à voir, à écouter, à sentir.
Bon pour sentir, je vous laisse imaginer la bonne odeur de l’herbe et je vous fais grâce de celle de la vase afin de ne pas casser l’ambiance.
Soit je me suis habituée, soit l’odeur a disparu par la suite; donc on oublie ce détail 😉
J’espère que le beau temps va durer et que ça me permettra de m’échapper du boulot, comme j’aime tant entre midi et deux.
A suivre…
 
 

Pause sur le mur

1- Lézard
 
Vu comme le protecteur de nos rêves, il nous aide à voir ce que nous nous cachons.
Avec lui, j’ai simplement vu le retour de son espèce dans les cailloux.
L’été, ils sont mes compagnons au travail. Pas pénibles les gars 😉
 
Après l’avis d’Alain   http://alainrolland.wordpress.com/ , j’ai recadré la photo du lézard afin de le mettre en valeur.

****

 

2- Pappus
 
Quand vous verrez des graines voler, ne croyez pas qu’il s’agisse des graines reproductrices des fleurs, c’est juste la nature qui fait des bulles  🙂
 
 

Deux heures

Hier, midi. Je ferme la porte du magasin, je prends ma voiture et une dizaine de minutes plus tard….


Deux heures de pur bonheur            Deux heures pour oublier
Deux heures pour penser                  Deux heures pour se dépenser
Deux heures pour emmagasiner     Deux heures pour se fatiguer
Deux heures pour se détendre        Deux heures pour bouger

                                    Deux heures pour vivre

****

    Piquant j’étais, douceur je deviendrai…

****

****

****

Allez, je vous laisse pour aujourd’hui, je retourne au boulot. Non, ne vous inquiétez pas, je tiendrai le coup entre midi et deux 😉