Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “pierre

Blanche heure

****

Mercredi matin, c’est enfin le premier matin où le froid sec est présent. Il n’est pas important, mais suffisant pour avoir enfin l’impression d’être dans la logique des choses.
Ciel dégagé, qui ne le restera pas longtemps, froid sec sans brouillard et ciel bleu effilé de nuages filants sous l’influence du vent m’attirent à l’extérieur pour profiter de la chose.
Je suis heureuse de sentir un sol durci par le froid, d’entendre les feuilles crisser et se cisailler
sous mes pas. Je me dirige dans le lit du torrent où une armée de chapeautées est là, sage et statique. Les pierres ont mis leur tenue d’hiver, leur fourrure neigeuse et si le froid s’installe vraiment, celles qui jouent avec l’eau du torrent, mettront aussi leur habit de glace.
J’aurais eu droit à 3 minutes de soleil, richesse suprême en cette période de l’année dans ce coin là où le soleil a juste le temps de pointer ses rayons avant qu’il ne se cache à nouveau derrière le collet.
Non, il ne faut pas voir le peu de soleil, mais la chance d’être là, au moment où il fait une apparition 🙂

****

DSC_00231- Lieu encore préservé

****

DSC_00752-Belle coiffée

****

DSC_00583- Abstrait de glace

****

DSC_00834-Capitonné

****

DSC_00355-Armée coiffée

****

DSC_00526-Protection blanche

****

DSC_00277- A saisir

****

DSC_00668- Coeur de pierre

****

DSC_00969-La route

****


Couleurs torrent

 
Ceux qui me suivent ou qui suivent Lo finissent par la connaître. Elle est plus présente que mon ombre.
Lorsqu’ il pleut, qu’il neige, qu’il n’y a pas de lumière, mon ombre ne sort pas, elle reste dans un lieu que je ne connais pas, un lieu mangeur d’ombres, tandis que Louna, quel que soit le temps, la luminosité, elle est là, près de moi, même au travail d’où je vous parle à l’instant. Les seuls endroits que nous ne partageons pas sont ma chambre et son tapis.
Je ne vous dis pas qui enfreindrait cette entente sans problème 😉
Il m’arrive de la chercher du regard quand elle se couche dans les torrents car elle a les mêmes couleurs qu’eux.
J’ai un chien cailloux 😉
 
 

****

1- Ma bestiole aux yeux d’ambre
 
 

****

2- Couleurs des torrents
 
 

****


Regards grisés

 
Un moment de creux entre midi et deux, quelques photos ressorties du pc pour donner un peu de vie à ce blog qui attend que je me remette à m’occuper de lui comme il faut. ça donne une petite série pour vous.
C’est gris oui, mais ça ne veut pas dire que mes pensées le sont  😉 
Ce matin, mon horizon était dans les nuages et les flocons lorsque je suis partie travailler.
Il était caché, mais j’imagine qu’il doit avoir cette allure sous sa parure nuageuse. 
 
 
wtennevergeLe Teneverge
Là où une route s’arrête, où un autre chemin commence…
 
 
 

****

 
 
pierre
 2- Quand la fluidité enveloppe la pierre
 
 
 

****

 

brume-
3- Ombres
 

****

 

 
 
 
 

Juste avec mes pensées

****

Vendredi après-midi, je me suis encore perdue au milieu de nulle part,  parmi les framboises, les myrtilles et sous le couvert de la course des nuages. J’aime la période qui s’installe doucement, la période qui salue la chaleur qui s’éloigne pour accueillir la lumière d’automne.
Mes vacances « à la maison » se terminent, je reprends le travail lundi avec le sourire.
J’ai tellement de projets, d’envies que je vais encore avoir l’impression d’être en vacances même au travail.
Les vacances, c’est un état d’esprit, il ne faut pas attendre les cinq semaines dans l’année pour s’y trouver.
Je suis consciente que je n’aurai peut-être pas cette vision si je travaillais en usine, dans une ambiance exécrable, mais ce n’est pas le cas, alors, je profite de la chance que j’ai de pouvoir me sentir libre une bonne partie du temps 🙂
Tu me mettrais en vacances dans une ville grise, triste et pleine de monde, j’aurai l’impression d’être à l’usine.
Ce n’est pas moi qui disais que les vacances étaient un état d’esprit? Si, mais j’ai des limites à la faculté de maîtriser mon esprit 😉
 
 
 

****

1

1- Inspiration

****

3

2- Lumière

****

2

3- Reflet

****

4

4-     1902

****

5

5- Scellés natures
 

****

J’ai hésité avant de mettre la citation suivante de Khalil Gibran. Je pourrais être en total accord avec ses mots, mais voilà, je ne connais pas le regret. Je pars du principe que chaque acte doit être réalisé en accord avec soi-même,  quant au pardon, je le remplacerai par de la lucidité.
Je cuisine l’amour à ma façon.  Une recette c’est bien, mais c’est fait pour l’accommoder, y mettre sa touche personnelle. C’est en avançant qu’on rectifie l’assaisonnement en fonction des ingrédients  😉
 
 
« Celui qui par quelque alchimie, sait extraire de son cœur, pour les refondre ensemble, compassion, respect, besoin, patience, regret, surprise et pardon crée cet atome qu’on appelle l’amour. »
Kahlil Gibran
 
 

 

 

****


 
 


Quand l’une modèle l’autre

****

Au cœur des pierres.

Au cœur des pierres.

****

Lapiaz

Lapiaz

****

Jasiones

Jasiones

****

Quand l'eau d'or

Quand l’eau d’or

****

Trouble émoi

Trouble émoi

****

 

La suite, c’est  parce que j’aime Paul Eluard et que de parler d’eau m’a fait penser à ça :
 
 
Tu te lèves…   
 
Tu te lèves l’eau se déplie
Tu te couches l’eau s’épanouit
Tu es l’eau détournée de ses abîmes
Tu es la terre qui prend racine
Et sur laquelle tout s’établit
Tu fais des bulles de silence dans le désert des bruits
Tu chantes des hymnes nocturnes sur les cordes de l’arc-en-ciel,
Tu es partout tu abolis toutes les routes
Tu sacrifies le temps
À l’éternelle jeunesse de la flamme exacte
Qui voile la nature en la reproduisant
Femme tu mets au monde un corps toujours pareil
Le tien
Tu es la ressemblance
 
Paul Eluard (Facile) 1935

****


Terre de pierres

Hier matin, en attendant la pluie, je suis sortie faire un tour. Ambiance grise, solitaire et avec le bout du nez qui commence à piquer. De quoi bien commencer la journée 🙂
Habituellement, la verdure est présente sur la plupart de mes photos comme si elle était la maîtresse des lieux.
Pour quelle donne cette impression, il lui faut du temps, de la force et surtout cette constante envie de vivre coûte que coûte pour s’imposer.
Ici, il y a une force qui domine avec une complice. L’eau et la pierre, forces invincibles qui se rient des reliefs et des prouesses techniques des hommes.
J’ai une pensée pour les jardiniers qui parfois ont bien des soucis pour faire pousser des choses sur une bonne couche de terre 😉 quand ça veut pousser, ça pousse…
 
 

1- Hymne à la volonté de vivre
Ce n’est pas une variété particulière, c’est juste des arbres avec la volonté de vivre malgré les pierres qui un jour obstruaient la surface.

 

****

 

2- Torrent de pierres
Pas simple pour remplir sa poche à eau 😉

****

3- Sillon d’eau dans une terre pierre bien riche
 

****

 

4- Le couple infernal
Beau et complice dans l’amour
Terrible et destructeur dans la colère (ça me fait penser à quelqu’un ça 😉 )
 
 

****

 
5- Nature
 
 

****

 

 
6- Palette en couleurs
 
 
 
Si j’avais pris cette photo aujourd’hui, le blanc se mèlerait aux teintes chaudes de l’automne car cette nuit la pluie s’est transformée en neige 🙂 🙂

****


Coeur de pierre


Il n’est pas de cœur de pierre sans douceur
Même lorsque les larmes de terre l’ont baigné
Avec une douce chaleur et le passage des lunes
La tendre couche refait apparition en surface
Plus soyeuse et nourricière que jamais
Prête à revivre ces instants fertiles


A la cueillette du matin

1- Rayons matinaux

A l’heure douce où le voile matinal s’envole,
Le soleil déploie ses rayons.
Il t’invite à fermer les yeux,
A lui offrir ton visage
Pour te caresser
De doux rais lumineux.
Laisses l’air parfumé t’envahir.
Voilà un bon début de journée
Quand le soleil vient murmurer à tes côtés :
« Encore une belle journée à savourer »


Deux mains

1- Trouble

****

J’aimerai effleurer ta main
D’un léger et doux toucher.
Je veux la caresser,
Lancer l’éveil de nos sens,
Pour effacer cette si longue absence.
Mes mains seront les mots d’un langage
Que je te murmurai à fleur de peau.
D’une infinie douceur
Je toucherai ton cœur.
Je ne te dirai rien, mais, s’il te plait, prends ma main…

****

2-  jeux de mains –  jeux de mots – jeux de maux – jeu de mâle – Je… demain