Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Articles tagués “toilettes

Encore un

****

au-piquet1- Aux piquets!   mais avec plaisir 😉

****

glace2- Strass de star au naturel

****

sandwich3- Big tas ou wood burger

****

continuité4- Continuité

****

cacati5-   Les toilettes svp?  Si ça presse, ce n’est pas la peine 😉
      

****

 
 
Une petite dose de Lao Tseu pour la journée :
 

« Les choses ne changent pas. Change ta façon de les voir, cela suffit »

****

Et une petite dose de St Exupéry avant d’aller bosser :
 

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité »

 

De façon posée..

Il n’est pas « bien » de parler de ces choses là que tout le monde fait,
Tandis que tout le monde parle de choses qu’il ne fera jamais.
La femme douce et délicate que je suis aborde le sujet « tabou »
Tout en pensant à Marc-Aurèle qui disait : « la douceur est invincible »
J’aborde le sujet tout en douceur.
Même pas peur 😉

****

Envoyé à George Sand par son fils Maurice Sand. Poème souvent attribué à tort à Alfred de Musset :
Le petit endroit
Vous qui venez ici dans une humble posture,
Débarrasser vos flancs d’un importun fardeau,
Veuillez, quand vous aurez soulagé la nature
Et déposé dans l’urne un modeste cadeau,
Épancher dans l’amphore un courant d’onde pure,
Puis, sur l’autel fumant, placer pour chapiteau
Le couvercle arrondi dont l’auguste jointure
Aux parfums indiscrets doit servir de tombeau.    
 

****

 
1- Cacatières ou cacati
« Cabanon à destination de cabinets d´aisance »
J’imagine très bien l’aisance…
Au chaud sous ta couette, le bout du nez gelé si tu le sors un peu trop, et ce besoin naturel à soulager…
Il y a des choses qui motivent dans la vie, celle-ci en fait partie.
Tu vas te lever, t’habiller à moitié sous la couette, trouver tes chaussures de montagne que tu enfileras sans chaussettes et hop, à toi l’air frais, la nature.
Tiens donc, il a neigé en plus. Youpi!
Tu vas connaître la sensation de la chaussure qui ne monte pas tant que ça. Sensation saisissante quand tu n’as pas de chaussettes et que la neige t’arrive jusqu’aux genoux.
Une fois devant la sainte porte, ton cœur s’accélère. Pourvu qu’elle s’ouvre vers l’intérieur, sinon il te faudra déneiger pour pouvoir l’ouvrir.
Question idiote. Les anciens avaient l’expérience de ces choses là et la porte s’ouvre dans le bon sens.
Il ne te reste plus qu’à t’asseoir. Juste le dernier détail. Ta fesse restera ferme pendant un bon moment car le siège en bois est recouvert de ce beau givre qui cet après-midi te paraissait si beau sur les arbres.
Tu n’imaginais pas que la beauté d’une chose pouvait être un désagrément dans d’autres conditions, surtout pour ton postérieur!
Enfin, qu’importe, tu as la chance d’être assis en pleine nature, face à un paysage grandiose éclairé par la pleine lune et le soulagement que te procure ce lieu, vaut tous les désagréments.
Je ne vais pas exagérer trop, sinon vous n’allez pas me croire  qu’un tel lieu est un luxe.
Le plus grand luxe est celui qui ne s’estime pas en valeur marchande.
Rappelle-t-en, et tu seras riche 😉