Une façon de partager, tout en pensant : Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Un bouquet de petits riens pour fleurir le jour

Il y a quelque temps, j’avais prévu une journée en haut, avec eux, à observer, à savourer. Levée avec le jour, j’ai pris le chemin des hauteurs, accompagnée par les nuages. Je voyais bien qu’ils devenaient vraiment noirs, menaçants, mais l’envie d’en haut faisait taire une certaine évidence. Moins d’une heure après, l’évidence est devenue réalité et une belle averse orageuse est venue me faire un gros clin d’oeil. Je me suis interrogée sur la décision à prendre et finalement j’ai fait demi tour. Je n’avais pas vraiment envie de monter pendant trois heures et devoir rebrousser chemin une fois en haut dans les nuages.
Je me suis même gentiment moquée de moi en imaginant la tête que j’aurais pu faire en étant déçue de ne pas continuer, et bien, ça ne m’a pas touchée, je me suis mise à sourire en me disant que je n’allais pas gâcher un instant précieux en n’étant pas contente.
J’ai commencé à redescendre en réfléchissant (non ce n’est pas un lapsus) à ce que je pourrais faire avec un temps capricieux. Je n’ai eu que le l’embarras du choix et finalement j’optais pour une balade dans un petit coin de forêt perdu, pas trop éloigné si le temps devenait trop négatif.
 
 

****

Un matin, se faufiler entre les parois et perdre la notion du ciel et de la terre 
 
entre deux

****

Devoir lever la tête bien haut pour voir leur cime
 
forêt
 
 
 

****

 
 
Croiser un champignon borgne qui fait la tête

borgne

 

****

 

Voir combien certains luttent pour vivre à tout prix

vie

 

 ****

Se sentir épiée par une buse qui tourne si bien la tête

buse

 

****

 

Croiser une orchidée céphalanthère rouge au milieu des bois morts

orchis céphalanthère rge

 

 ****

En rentrant, tomber sur le coquelicot qui pousse si bien ailleurs et si peu ici
 désat   carré
 
 

 2

****

 
Voilà c’était un bouquet de ces petits riens qui font beaucoup.
Il arrive que ces petits riens, une fois que l’on ne les voient plus fleurir, soient ceux qui creusent un grand vide.
S’ils savent creuser, ils savent aussi emplir. Je suis faite de grands beaucoup entourés de petits riens et je m’évertue chaque jour à les regarder fleurir.
J’aime ces petits riens qui s’ajoutent au grand tout qui est en moi.

 

****

 En prime un peu d’Eluard car j’aime le lire et le relire tout comme Aragon, Néruda et cie

Certitude

Si je te parle c’est pour mieux t’entendre
Si je t’entends je suis sûr de te comprendre
Si tu souris c’est pour mieux m’envahir
Si tu souris je vois le monde entier
Si je t’étreins c’est pour me continuer
Si nous vivons tout sera à plaisir
Si je te quitte nous nous souviendrons
En te quittant nous nous retrouverons.
Paul Eluard
Publicités

47 Réponses

  1. Coucou Val,
    J’aime te lire, j’aime cette manière de toujours trouver le positif en chaque chose (bon parfois, c’est un chouilla compliqué, mais pourtant…). J’aime quand tu parles de tes appels des cimes.
    Voilà, ce sont des petits moments de soleil que tu m’offres malgré la pluie bien fréquente ces temps-ci.
    En prime tes photos sont superbes, quelque soit le sujet que tu abordes, j’aime car tes clichés me touchent.
    Très beau poème également.
    Merci pour ces petits riens qui font beaucoup… de bien.
    Gros bisous et bonne journée

    12 juillet 2014 à 12:35

    • Coucou Pascale,
      J’essaye toujours de trouver le positif, je trouve que l’on a tous notre dose de négatif au cours d’une vie, parfois plus que la norme, sans avoir encore à s’en rajouter soi-même. J’avoue, au départ qu’il s’agit d’un dur travail et petit à petit ça devient moins difficile à gérer, mais bon, je ne maitrise pas toujours la chose 😉
      Merci pour tes mots toujours bien agréables à lire.
      Bonne soirée, à bientôt dès que je peux. Le temps m’échappe ou plutôt, je le laisse filer avec plaisir.
      Gros bisous

      15 juillet 2014 à 22:17

  2. cri

    Coucou Val,
    Que de magnifiques « petits riens » composent cette belle matinée et la font fleurir 🙂
    ils comblent tous les coins des grands beaucoup !!
    Tu as été prudente de ne pas t’aventurer vers le haut , tu connais bien la montagne et tu devines quand il ne faut pas insister ! Tu n’as pas perdu au change, ces petits riens étaient là juste ce matin , pour que tu les remarques à cet instant précis. ..il n’y a pas de hasard , il n’y a que des rencontres !…..
    merci pour ce beaux partage . Passe encore une belle fin de journée
    gros bisou

    12 juillet 2014 à 13:22

    • Coucou Cri,
      Avec retard, je viens te répondre. Je suis contente que mes petits rien aient fait fleurir ta matinée et je pense que tu en as plein également tout autour de toi et que tu sais les voir. Je ne crois pas au hasard, je pense que tout, d’une façon ou d’une autre est lié, mais c’est plus simple parfois de dire que c’est le hasard qui fait bien les choses, enfin Eluard avait son opinion sur la chose.
      Je te souhaite une bonne soirée et une belle semaine ensoleillée.
      Gros bisous à très bientôt dès que je peux, autrement dit, dès que je ne trainerai plus dehors 🙂

      15 juillet 2014 à 22:23

  3. Quelle belle balade tu as fais malgré le changement d’itinéraire, tout comme toi je suis émerveillée à la moindre petite parcelle de nature, elle regorge de trésors et on s’y sent tellement bien, je ne saurais m’en passer… Tes photos sont magnifiques comme toujours, merci pour ce beau moment tendresse! Bise et bon samedi tout doux!

    12 juillet 2014 à 13:56

    • Je suis comme toi Maria-Lina. J’ai besoin de la nature pour être ce que je suis. Elle est toujours là, dans les moments de joies comme dans les moments plus difficiles, mais ça, tu le sais très bien.
      Je t’embrasse, ici je te dirais bonne nuit mais chez toi, je vais te dire bonne fin de journée 😉

      15 juillet 2014 à 22:25

  4. Coucou Val… Je suis là le stylet à la main les yeux grand ouvert devant autant de beauté les mots me manquent je n’ai pas la prose facile… Alors je te dis tout simplement Merci pour ces mots qui savent si bien apaiser mes maux, journée difficile hier, il m’a fallu à nouveau tourner une page de mon livre  » apprendre à vivre sans toi  »
    Gros Bisoux et très bon week-end

    12 juillet 2014 à 13:59

    • Coucou Maguy,
      J’arrive ici avec retard et j’espère que tu vas mieux. J’imagine qu’il y a des pages, celles qui représentent une date bien précise, celles qui marquent le temps, qui sont difficiles à tourner. Garde l’envie d’être bien, d’être heureuse pour lui. Tu dois continuer à profiter de la vie pour deux.Il est dans ton cœur, donc il profite à travers toi d’une certaine façon.
      Gros bisous Maguy, et ces petits riens du quotidien, ils ont de la valeur.

      15 juillet 2014 à 22:32

  5. Your forest is so nice too, Val. And the flowers. I think that orchid is one that is very rare in Norway, and I have never seen it, before..

    12 juillet 2014 à 14:00

    • Hello Bente,
      There’ s so much variety of orchids that I think we can discover a new often. Look good the next time, may be you will see her. Good night bente

      15 juillet 2014 à 22:51

  6. Quels jolis petits riens!

    12 juillet 2014 à 15:21

  7. de trop belles photos expressives , sensibles , touchantes …. et les textes qui vont avec !!! Encore !!

    12 juillet 2014 à 15:41

    • Merci Patrick, c’est gentil. Juste la vision de ce qui m’entoure.

      16 juillet 2014 à 08:12

  8. Passer un moment avec toi Val est un pur bonheur.. merci pour ces petits riens qui font la beauté d’une journée. Tu as bien fait de rebrousser chemin avant d’être trempée mais tu n’es pas rentrée bredouille avec ces beaux clichés. Trop marrant le champignon borgne! et je n’avais jamais rencontrée la cephalanthère rouge, je ne connais que la blanche. Merci pour tes récits qui donnent une âme à tes photos, quant à Paul Eluard que dire sinon que je l’aime infiniment.. merci aussi pour ce poème.
    Non pour l’instant mes figuiers de barbarie n’ont pas souffert car il ne pleut jamais très longtemps, le soleil arrive aussi sec lol.. mais cette semaine nous n’avons pas souffert de la chaleur 😆 aujourd’hui il a fait beau peut-être demain pleuvra-t-il!
    Je te souhaite une douce soirée et un bon week end Val, bises tout plein

    12 juillet 2014 à 18:01

    • Coucou Chatou,
      Contente que tes figuiers de barbarie se porte bien, c’est vrai que chez toi, le temps n’est pas le même qu’ici 😉
      Il y a toujours du beau même dans les simples sorties. Quant au week-end, je confirme, il a plu ;)J’étais dans le Beaufortain avec une amie 😉
      Gros bisous et moi aussi j’aime beaucoup Paul Eluard
      Bonne journée au soleil 🙂

      16 juillet 2014 à 08:19

  9. Un bouquet de petits riens qui est magnifique,
    malgré ces nuages noirs sur la montagne… 🙂
    Merci Val.
    Bonne soirée.

    12 juillet 2014 à 18:33

    • Les petits riens on en a tous autour de nous et c’est bien de les regarder.Bonne journée à toi Hervé

      16 juillet 2014 à 08:20

  10. Stéphane Cassin Photographie

    Quelle poésie dans ton avant propos, c’est bien écrit. L’orchidée céphalanthère rouge est très belle, de beaux piqués sur tes clichés. Bonne fin de journée Val 🙂

    12 juillet 2014 à 18:54

    • Merci Stéphane, c’est gentil. Belle journée à toi aussi avec le soleil en prime 🙂

      16 juillet 2014 à 08:23

  11. Au vu des photos de la forêt, la déception a du disparaître. (Il y a trop d’accidents en montagne pour prendre des risques.)

    12 juillet 2014 à 18:54

    • Je suis du genre à trouver du bon dans chaque endroit, alors pas de déception pour moi. Bonne journée 🙂

      16 juillet 2014 à 08:24

  12. Je me réjouis toujours de voir quand tu as publié: je sais que j’aurai droit à une belle balade et aussi droit à un peu de philosophie bienvenue 🙂

    12 juillet 2014 à 20:40

    • Heureuse que tu m’accompagnes de cette façon dans mes balades alors 🙂
      Très bonne journée à toi.

      16 juillet 2014 à 08:25

  13. Bonsoir Val,
    de petits riens dont je me contenterais facilement, j’ apprécie ton regard sur la nature et ce petit clin d’ œil du champignon borgne !

    12 juillet 2014 à 22:31

    • Bonjour Laurent,
      Des fois on cherche des grands tout sans voir les petits riens. Moi, j’essaye de ne pas les louper 😉
      Je crois que tu as aussi beaucoup de petits riens autour de toi
      Bises et belle journée à toi

      16 juillet 2014 à 08:27

  14. Coucou Val, magnifique série, comme quoi parfois ce que l’on avait prévu et est dérouté par le sort nous emmène vers des endroits merveilleux où l’on rencontre des champignons farceurs et la nature qui reprend toujours ses droits et connais les combats de chaque instant pour sa survie.
    Merci pour ces superbes images.
    Bon dimanche en espérant que tu ai meilleur que nous où cela est digne d’un mois d’octobre avec des giboulées de mars 😦
    Grosses bises

    13 juillet 2014 à 15:55

    • Coucou Sophie,
      Euh mon dimanche fut plus que mouillé et froid, mais il fut bon quand même. Heureusement, le soleil et la chaleur sont de retour… enfin!
      Bonne journée à toi, moi j’ai la chance de pouvoir profiter d’une journée de liberté en semaine, le luxe 😉
      Bisous

      16 juillet 2014 à 08:29

  15. Eh bien ce fut un très joli de consolation que ce petit coin de forêt perdu. J’adore ton orchidée et ta désaturation du coquelicot (vraiment top !), le borgne qui fait la tête m’a bien fait rire et ta buse m’a posé question car j’y voyais un juv de bondrée mais sans certitude. Bref, j’ai encore passé un très bon moment, ton bouquet de petits riens m’a conquis 😉

    A très bientôt et bon dimanche.

    Amitiés

    Seb

    14 juillet 2014 à 01:13

    • Salut Seb,
      Je suis du genre à profiter au maximum, même des petits riens, ça donne le sourire.
      Pour moi c’était une buse mais j’avoue ne pas être une experte. En vol elle en avait toutes les caractéristiques mais ici on ne parle jamais de bondrée, donc, je ne sais pas trop.
      Bonne journée à toi, je vais aller profiter du retour du soleil. C’est bien d’être de repos en semaine 😉
      Bises
      Val

      16 juillet 2014 à 08:33

      • Salut Val,

        Buse ou bondrée, il sera super difficile de trancher sur la base de cette seule photo. J’ai pensé un moment à une jeune bondrée en raison de la silhouette me paraissant plus élancée qu’une buse, le cou plutôt clair et le dessus du bec qui me paraissait blanc. Maintenant, les juv des deux espèces se ressemblent vraiment de loin et les buses sont quand même plus courantes donc tu as de grandes chances d’avoir vu juste !

        J’espère que tu as profité un max de ce Soleil qui se fait discret en ce début juillet…

        Bonne soirée Val.

        Seb

        16 juillet 2014 à 22:18

  16. Coucou,
    Il faut savoir parfois se contenter de peu, ce peu qui est finalement énormément riche lorsque l’on commence à l’observer 🙂 J’adore !!
    Merci pour ces petits riens 🙂
    Bisous 😉

    14 juillet 2014 à 18:25

    • Coucou,
      J’aime ces petits riens. ça peut paraître insignifiant pour certain, pour moi ça compte et j’aime aussi les grands tout. A la fin du compte, ça fait beaucoup à aimer 😉
      Bisous, bonne nuit

      15 juillet 2014 à 22:44

  17. naturesereine

    Ha ces petits riens, lorsque l’on sait les apprécier tout est possible et tout va bien quelque soit le temps qu’il fait ou nos petits tracas (bon pour les gros c’est parfois différent mais les petits riens aident aussi). La cephalantère je l’ai croisée hier pour la première fois et ce fut aussi un grand bonheur, qu’elle est belle celle-là. Tes cimes n’en finissent plus de grimper au ciel, ça me fait tourner la tête 🙂 bises

    14 juillet 2014 à 20:49

    • Je suis d’accord avec toi Cathie, ces petits riens font un bien fou.
      C’est du bonheur à chaque fois de découvrir une nouvelle espèce de fleur et tu dois en découvrir des choses nouvelles en ayant changé de région. Encore plein de bonheur en vue 😉
      Bonne soirée, bisous

      15 juillet 2014 à 22:41

  18. Je ne regrette pas d’avoir croisé lancoliebleue au détour d’un Blog Ami : quelle plénitude d’images et de mots…
    Merci Val
    Amitiés

    14 juillet 2014 à 23:18

    • A la croisée des chemins on fait parfois de belles rencontres. Heureuse que celle-ci te plaise. Au plaisir d’une prochaine visite.
      Val

      15 juillet 2014 à 22:37

  19. A reblogué ceci sur jean-louis.riguet-librebonimenteuret a ajouté:
    Sous-bois

    15 juillet 2014 à 12:23

  20. Flodarom

    Bonsoir Val,
    Encore de beaux paysages qui font du bien aux yeux, merci pour ce partage.
    J’admire ta façon de toujours positiver, c’est une belle leçon de vie que tu nous donnes.
    Bises

    16 juillet 2014 à 22:43

    • Coucou Martine,
      Si je positive c’est que je pense avoir eu ma dose de négatif donc dans un sens en voyant tout (ou presque) du bon côté ça ferme la porte au négatif 😉 mais je te rassure, il arrive quand même à se montrer à moi. Je suis désolée de laisser un peu de côté « ailleurs » en ce moment mais j’ai du mal à trouver le temps.
      Grosses bises et à très vite dès que je peux 🙂

      17 juillet 2014 à 06:51

  21. Oui quand on a eu sa dose de souffrance,de négatif,de douleurs,de « à terre » et bien ces petits riens que tu nous offres là on sait les savourer,leur rendre grâce,les aimer au delà de tout…
    Et cet instant précieux malgré pluie et nuages de ces derniers jours et bien tu le rends magique par tes clichés et ta joie….
    Je suis heureuse d’avoir découvert ton site parce qu’il est pour moi un instant de grâce qui,quand revient la douleur,et bien je peux voir ton chemin,lire tes mots et faire des pas….

    Belle nuit….

    17 juillet 2014 à 20:54

    • Coucou Chamoise,
      Tu sais, les petits riens, je crois qu’il faut être passée par certaines étapes pour en découvrir leur réelle valeur. Il m’est arrivé de les avoir comme une bouée de sauvetage. Aujourd’hui, même si je plane à l’opposé du fond, je les aime toujours autant et les remercie à chaque fois d’être là.
      Je suis contente d’être dans un sens, un de ces petits riens pour toi 🙂
      La douleur s’enfouit et l’on peut même arriver à l’oublier un jour. Le tout, c’est qu’elle soit protégée et que rien ne vienne appuyer dessus 😉
      Avance Chamoise et n’hésite pas à me contacter.
      Amitiés amie des cimes

      18 juillet 2014 à 17:43

  22. Una Serie Muy, Muy Buena, Alguna De Ellas SOn Impresionantes, Pero Las De Las Amapolas Me Encantan. Un Saludo Y Muchas Series Tan Bellas COmo Esta.

    20 juillet 2014 à 11:56

    • Merci beaucoup José. C’est un peu de tout au fil de ma balade.
      Bonne journée. Val

      23 juillet 2014 à 16:10

  23. Jolie série !
    Tu t’es bien régalée avec le traitements des coquelicots!

    21 juillet 2014 à 10:40

    • Merci, tu sais quoi, c’est la première fois que j’en prends en photo. Il n’y en a jamais par ici 🙂

      23 juillet 2014 à 16:11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s